LES BLOGUES

À quand un vrai débat avec de vraies questions?

20/03/2014 12:05 EDT | Actualisé 19/05/2014 05:12 EDT

C'est jour de débat, les quatre chefs des principaux partis vont s'affronter à la télé. Ils devront répondre à des questions écrites par de grands spécialistes. Ils auront été préparés par des équipes de stratèges. C'est le moment ou jamais de faire pencher la balance en leur faveur. Ils n'ont pas le droit à l'erreur.

Qu'allons-nous vraiment apprendre de cet exercice-spectacle? Rien de nouveau malheureusement. Nous aurons droit à des accusations à des promesses et à beaucoup de suppositions. Puis, à la fin du débat, les analystes coteront celui ou celle qui se sera démarqué par son charisme, ses non-dits et ses vêtements!

Ce n'est pas ce genre de débat auquel le peuple devrait avoir droit!

Le débat idéal mettrait en présence des gens ordinaires sélectionnés au hasard parmi une liste de volontaires. Qui de mieux placés pour questionner les chefs que des contribuables directement concernés par leurs réponses?

Pour me prêter à l'exercice, voici quelques-unes des questions que je poserais aux quatre chefs de parti.

1) Expliquez-moi pourquoi j'ai attendu 10 heures à l'urgence pour me faire prescrire des antibiotiques alors que la consultation elle-même a duré moins de 5 minutes?

L'infirmière n'a même pas pris le temps de m'expliquer les directives à suivre sous prétexte que c'était le travail du pharmacien. Elle a quitté la salle de consultation sans même me saluer comme si j'étais la cause de tous ses problèmes. 10 heures pour se faire traiter comme une moins que rien m'a fait encore plus mal que le mal pour lequel je consultais.

2) Pourquoi mon fils de 18 ans qui est en pleine croissance et qui joue au football doit patienter deux ans pour une opération au genou?

Sa blessure l'empêche de continuer son sport favori qui le garde en forme et motivé, alors pourquoi une attente si longue? Savez-vous qu'au privé on obtient un rendez-vous en deux semaines pour 3 500 $?

3) Parlons maintenant des familles, avez-vous déjà essayé de boucler un budget familial avec 45 000 dollars bruts pour quatre personnes?

Pour beaucoup de famille de la classe moyenne, la case du passif est pas mal plus chargée que celle des actifs. À quoi pensez-vous de nous imposer une hausse des tarifs d'électricité de 4,3 %?

4) Est-ce que vous avez déjà vécu la traversée quotidienne des ponts pour vous rendre au boulot le matin?

Métropolitain, Décarie, pont Champlain, pont Mercier... Ça vous dit quelque chose?

5) Pourquoi la file d'attente aux banques alimentaires ne cesse-t-elle de s'allonger tous les mois?

Pourquoi les boîtes à lunch des enfants sont-elles de plus en plus vides et nécessitent l'intervention d'organismes de bienfaisance? Pourquoi s'estime-t-on chanceux que nos aînés reçoivent un bain par semaine? Pourquoi les ressources font-elles cruellement défaut là où elles sont cruciales? Comment a-t-on pu laisser se dégrader notre tissu social au point de rendre nécessaire l'adoption d'une politique sur les sans-abri?

6) Et maintenant, parlons des entrepreneurs...

Vous savez, ceux qui ne vous intéressent pas vraiment? Ceux qui ont pignon sur rue et que vous ne visitez jamais? Ceux qui voient leur chiffre d'affaires baisser année après année, au même rythme que leur charge gouvernementale augmente? Y a-t-il une place pour eux dans vos grandes stratégies économiques?

Je pourrais continuer encore bien longtemps, mais vous voyez ce que je veux dire. On ne veut pas de réponses vagues à des réalités sérieuses. On refuse de gober les plans de marketing des partis politiques. On veut du concret pour notre réalité qui est plus que concrète.

Alors, Messieurs, Mesdames les chefs de parti, expliquez-nous votre plan de match bien comme il faut, et mettez-y le plus de concret que vous pourrez parce que le peuple, qui représente votre majorité, est au bout du rouleau...

Laissez de côté le voile, la souveraineté et surtout les attaques orchestrées les uns contre les autres, et attaquez-vous aux problèmes criants! Le cancer se propage à une vitesse fulgurante dans notre société: qu'avez-vous à nous proposer comme traitement-choc?

>Élections 2014: les nouvelles et les blogues du HuffPost sur la campagne.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les pancartes détournées de la campagne électorale

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



>Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?