RECEVEZ LES NOUVELLES DE Fondation canadienne des femmes
 

La violence chez les adolescents dans leurs relations est une épidémie cachée au Canada

Publication: 15/03/2012 00:33

La Fondation canadienne des femmes affirme que les programmes d'éducation sont essentiels afin de mettre fin à la violence chez les adolescents dans leurs fréquentations. Un nombre record d'adolescents canadiens sont victimes de violence dans leurs fréquentations et ont besoin d'aide pour rester en sécurité. La Fondation canadienne des femmes, fondation publique pour les femmes et les filles au Canada, amasse des fonds et investit dans des programmes qui visent à enseigner aux jeunes à mettre fin - pour de bon - à la violence chez les adolescents dans leurs fréquentations à l'échelle du Canada.

«La violence dans les fréquentations est une réalité effrayante pour les adolescents canadiens d'un océan à l'autre», affirme Dr Claire Crooks, membre du conseil d'administration de la Fondation canadienne des femmes et développeuse et chercheuse en chef de Fourth R, un programme fondé par la Fondation canadienne des femmes axé sur les relations saines visant à prévenir la violence et les comportements à risque chez les adolescents. « Lorsque l'on se penche sur la glorification de la violence contre les femmes dans la culture populaire et les dynamiques des pairs chez les adolescents il n'est pas surprenant que la jalousie et le comportement possessif ou contrôlant soient perçus comme des signes de dévotion et de tendresse.»

Pendant plus de 15 ans, la Fondation canadienne des femmes a investi dans des programmes sur les relations saines en milieu scolaire et communautaire à l'intention des adolescents, et a récemment reçu un financement de Condition féminine Canada afin d'élaborer une stratégie d'apprentissage nationale sur les relations saines chez les adolescents. Dans les programmes de relations saines chez les adolescents, des aptitudes sont enseignées au moyen d'une combinaison de travaux en classe et de discussions basées sur les fondations d'une relation saine, l'établissement de limites, les stéréotypes sexuels, la prévention de la violence dans les fréquentations et la communication assertive. La plupart des programmes offrent aux adolescents d'importantes possibilités de leadership en leur permettant de co-animer les séances.

«Il est essentiel d'aider les adolescents à se concentrer sur la prévention de la violence pour avoir une incidence à long terme sur la fin de l'abus au Canada, déclare Beverley Wybrow, chef de la direction de la Fondation canadienne des femmes. En investissant dans des programmes qui enseignent aux garçons et aux filles comment reconnaître les signes d'abus et comment obtenir de l'aide, nous mettons à leur disposition des outils qui leur permettent d'entretenir des relations saines et de faire des choix sûrs tout au long de leur vie. Nous croyons que ces programmes devraient être intégrés à chaque école secondaire au Canada.»

Les programmes en matière de relations saines chez les adolescents sont en train de transformer les relations et les cultures scolaires. Une évaluation récente des programmes financés par la Fondation canadienne des femmes, menée par la Dr Leslie Tutty de l'Université de Calgary, a révélé que 90 pour cent des étudiants ont déclaré que les programmes leur ont appris à garder leurs relations saines, même des années après avoir quitté l'école. Plus de 60 pour cent ont dit que les programmes ont influencé leur choix de partenaires ou les ont aidés à décider de quitter une relation malsaine.

«Le programme m'a aidé à apprendre à reconnaître les relations saines et malsaines et à savoir surmonter les problèmes possibles qui peuvent mener à une relation malsaine. Je me sens maintenant plus à l'aise avec mon entourage et plus confiante. Je prendrai ainsi des décisions responsables et saines à l'avenir», a déclaré Hannah Gillis, étudiante de secondaire 5. Hannah a participé au programme scolaire Relations saines pour jeunes, qui est financé par la Fondation canadienne des femmes, à Antigonish, en Nouvelle-Écosse.

Du 22 au 25 février 2012, la Fondation canadienne des femmes tient le premier événement national de cette envergure sur les relations saines chez les adolescents, soit l'Institut national de formation sur les relations saines chez les adolescents, à Toronto. Cet événement de trois jours réunira des leaders de la jeunesse, des experts communautaires, des enseignants, des administrateurs scolaires et des décideurs provenant de tous les coins du pays. La rencontre sera pour eux l'occasion d'en apprendre davantage sur les meilleures pratiques et d'élaborer de nouvelles stratégies en matière de programmes sur les relations saines chez les adolescents en tant que stratégie de prévention de la violence au Canada. L'Institut fait partie d'une stratégie plus étendue de la Fondation canadienne des femmes visant l'apprentissage national sur les relations saines chez les adolescents, financée par Condition féminine Canada.