Fanny Beaulieu Cormier

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Fanny Beaulieu Cormier
 

La nécessité de la hausse des frais de scolarité

Publication: 14/03/2012 16:16

Durant les dernières semaines, un sujet vient à la bouche de plusieurs, la grève étudiante vis-à-vis la hausse des frais de scolarité. Des images et de l'information sont transmises à travers divers médias. Des propos sont tenus prenant différentes positions. Ce que je me demande et me questionne est ceci : où les gens prennent-ils leur information afin de se forger une réelle opinion sur tous les débats entourant la grève étudiante?

Accessibilité à l'information
De nombreux sites et diverses ressources sont disponibles, afin que vous puissiez évaluer les deux côtés de la médaille. L'IRIS (Institut de recherche et d'informations socio-économiques) est un site sur lequel vous pouvez trouver des recherches effectuées évaluant l'impact de la hausse des frais de scolarité.

Vous pouvez toujours aller sur le site du gouvernement du Québec pour avoir les chiffres exacts de la hausse des frais de scolarité. Cependant, le problème avec ce site est qu'il protège ses opinions et ne mentionne aucunement l'impact que cette hausse aura réellement au sein de notre société. Je vous invite donc fortement à visiter le site des droits de scolarité qui vous permet d'avoir une autre perspective.

Support de la société: Vrai ou faux?

Selon les propos qui circulent dans les divers médias, la société ne soutient pas les étudiants. Vrai et faux. Si vous êtes de ceux qui trouvez satisfaisant les nouvelles de 18h et les unes des journaux pour vous tenir informés de tout ce mouvement de masse, il doit en résulter pour vous une amertume vis-à-vis les étudiants. Cependant, il faut toujours tenir en compte que les informations diffusées ne représentent que le reflet de la pointe de l'iceberg.

Effectivement, de plus en plus de personnalités publiques s'allient à la cause. Claude Legault, Benoit Lefebvre, Rima Elkouri journaliste à la Presse, Jacques l'Heureux alias Passe-Montagne, pour n'en nommer que quelques-uns, s'allient à la cause des étudiants. Patrick Lagacé a pour sa part dénoncé la brutalité policière en révoquant l'abus de violence envers les manifestants: « Ces grévistes sont moins violents que les émeutiers de Montréal-Nord et des victoires du CH : pourtant, vous leur fessez dessus et vous les poivrez avec un aplomb que je n'avais pas vu en 2010, 2009 et 2008.Pourquoi? Parce que c'est plus facile de varger sur une étudiante en philo que sur des crottés qui lancent des briques? », écrit-il.

Lors d'une manifestation étudiante mercredi dernier, visiblement pacifique, des policiers du SPVM ont frappé les étudiants avec des coups de matraque, les ont aspergés de poivre de cayenne et tabassés. Les étudiants, comme on peut le remarquer dans cette vidéo du Global Montreal, sont restés solidaires et pacifiques. Jugez par vous-même.

Cher SPVM, les étudiants vous remercient d'avoir agit de la sorte, car grâce à vous, ils ont récolté plus de gens qui appuient désormais leur cause. Trop c'est trop. Nous sommes dans une société où la liberté d'expression est clamée haut et fort.

Je vais dire comme Patrick Lagacé: de quoi avez-vous peur? Ce ne sont que des étudiants qui défendent une cause qui leur semble noble en marchant dans les rues de Montréal. Avez-vous si peur qu'ils aient le dessus sur vous avec leur intelligence? La grève étudiante vis-à-vis la hausse des frais de scolarité est un choix de société, et vous quelle sera votre position?