LES BLOGUES

La concordance culturelle comme mode d'intégration

La concordance culturelle est un mode d'intégration profondément humaniste qui privilégie la construction d'une identité partagée basée sur un socle culturel commun propre à la nation québécoise plutôt que de miser sur l'isolement identitaire.

07/02/2018 08:58 EST | Actualisé 07/02/2018 08:58 EST
Getty Images/iStockphoto

Comme mode d'intégration des nouveaux arrivants, le multiculturalisme à la Trudeau s'est avéré n'être nullement adapté aux réalités distinctes de la société québécoise. Si la doctrine canadienne privilégie l'effritement du socle commun caractérisant la nation, la ghettoïsation des immigrants et un climat social stérile dominé par les revendications identitaires marginales de toutes sortes, la concordance culturelle se veut un mode d'intégration résolument rassembleur visant une intégration paisible et couronnée de succès pour les néo-Québécois. C'est ce que souhaite le Parti Québécois, qui mettra en œuvre dès son premier mandat au gouvernement une politique de concordance culturelle.

Reposant sur la prémisse que le Québec est une société unique au monde, forte de sa langue, de sa culture distincte et de son parcours historique singulier, la concordance culturelle repose sur la volonté de tisser des liens entre les différentes cultures évoluant en territoire québécois plutôt que de les enfermer dans ces solitudes exacerbées par le multiculturalisme d'État. Tout cela passe d'abord par la langue : il est crucial de s'assurer que tous les nouveaux arrivants aient une connaissance adéquate du français, la langue commune de la société québécoise, et de les aider dans ce processus autant que possible, car il n'y a pas de meilleure façon de s'intégrer au Québec qu'en apprenant à parler le français.

Toujours dans le domaine culturel, afin de forger une culture commune partagée par tous les Québécois, un corpus d'œuvres littéraires québécoises classiques sera intégré dans les écoles secondaires. Dans le but que tous puissent partager l'amour du Québec et de la culture qui lui est propre, il s'agit d'un remarquable pas vers l'avant qui permettra aux jeunes Québécois de toutes origines de mieux connaître les grands écrivains québécois, de Gabrielle Roy à Dany Laferrière en passant par Gaston Miron et Michel Tremblay. La création de références culturelles communes est essentielle à la spécificité d'un peuple et quelle meilleure manière de le faire que via notre superbe littérature aussi riche que diversifiée.

La création de références culturelles communes est essentielle à la spécificité d'un peuple et quelle meilleure manière de le faire que via notre superbe littérature aussi riche que diversifiée.

Une autre mesure qui contribuera indubitablement à une meilleure intégration des nouveaux arrivants est la régionalisation de l'immigration. Quel atout ce serait pour le Québec de pouvoir compter plus de néo-Québécois dans ses régions, que ce soit en Gaspésie, au Bas-Saint-Laurent ou dans les Laurentides! Pour que cela soit rendu possible, il est primordial de modifier les programmes d'aide à l'embauche des nouveaux arrivants afin de rendre plus avantageuse l'offre d'emploi dans les régions. Une telle mesure ne crée que des gagnants : non seulement les régions du Québec seront plus diversifiées, mais les nouveaux arrivants seront mieux intégrés à la société québécoise qu'en restant enclavé sur l'île de Montréal.

Le travail étant un facteur d'intégration des plus importants, il faut absolument faciliter l'accession des néo-Québécois à des emplois à la hauteur de leurs compétences tout en leur garantissant un milieu de travail francophone. Pour lutter contre le taux de chômage anormalement élevé chez les Québécois d'adoption, une politique de reconnaissance des acquis digne de ce nom s'impose, de même qu'une politique contre la discrimination pouvant avoir lieu à l'embauche. En reconnaissant la formation des nouveaux arrivants et en leur garantissant l'accès à l'emploi, une étape de plus sera franchie afin d'assurer une intégration harmonieuse à la société québécoise.

La concordance culturelle est un mode d'intégration profondément humaniste qui privilégie la construction d'une identité partagée basée sur un socle culturel commun propre à la nation québécoise plutôt que de miser sur l'isolement identitaire. Fidèle à sa tradition, le Parti Québécois entend bâtir une identité nationale forte pour le Québec tout en s'assurant que les nouveaux arrivants y prennent leur juste place afin d'enrichir cette identité propre au Québec. Afin de permettre à cette identité singulière et légitime de s'épanouir pleinement, un gouvernement du Parti Québécois mettra également la table pour l'accession à l'indépendance du peuple québécois, consacrant du même coup cette nation unique au statut de pays, devenant enfin le seul maître de son avenir.

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost