LES BLOGUES

Il faut faire preuve de transparence budgétaire

21/03/2017 12:28 EDT | Actualisé 21/03/2017 12:30 EDT

Le 22 mars, le gouvernement Trudeau va confirmer son bilan de mensonges aux Canadiens. Jusqu'à présent, il accuse de gros déficits, deux ou trois fois plus élevés que promis. Le budget de cette année sera malheureusement plus de la même chose. Et non, le budget ne s'est toujours pas «équilibré de lui-même».

La course à la direction du Parti conservateur parle beaucoup de l'équilibre budgétaire, mais certains de mes amis dans cette course font des affirmations fantaisistes au sujet de taux d'imposition de zéro ou d'un impôt uniforme, tout en équilibrant le budget en seulement deux ans. Quand un commentateur a interrogé un candidat sur ses chiffres, ce dernier a balayé l'impossibilité de ses affirmations en disant qu'il n'avait pas fait le calcul.

J'ai fait le calcul. L'équilibre budgétaire et le contrôle des dépenses sont les piliers du conservatisme financier. J'aimerais équilibrer le budget au cours des deux premières années d'un gouvernement O'Toole, mais il serait irresponsable de faire cette promesse sans connaître l'ampleur des dommages financiers causés par Trudeau. Le gouvernement Trudeau reste sur une dangereuse voie économique pour laquelle nous ne pouvons pas prévoir de solution tant que nous ne connaîtrons pas la pleine mesure du problème.

Je me suis engagé à équilibrer le budget en quatre ans, ou avant, tout en offrant un allégement fiscal significatif et stratégique à tous les Canadiens afin de stimuler notre économie. Je vais aussi adopter la Loi sur la transparence budgétaire, exigeant une estimation publique des coûts de toute nouvelle mesure législative du gouvernement.

Contrairement aux Libéraux, dont les récentes modifications fiscales ignorent les millions de Canadiens qui travaillent fort gagnant moins de 45 000$ par année, je crois que tous les contribuables méritent de souffler. Je vais réduire le taux d'imposition des particuliers le plus bas de 15% à 13%. Je vais aussi réduire le taux d'imposition le plus élevé de 33% à 31% parce qu'il dissuade les gens de travailler fort, d'innover et de créer des emplois au Canada. La première réduction d'un pour cent de chaque tranche sera dans le premier budget d'un gouvernement O'Toole, et la deuxième sera offerte une fois que le budget sera équilibré.

Je vais réduire le taux d'imposition des petites entreprises de 10,5% à 9%. Je vais tirer profit de nos ressources pour inciter les entreprises à acheter des produits canadiens plus souvent dans le cadre des contrats d'approvisionnement de défense. Les entreprises qui concluent des contrats avec des petites entreprises canadiennes auront une meilleure cote dans notre processus d'approvisionnement. Et meilleure encore si elles travaillent avec les Premières Nations.

Pourquoi utiliser l'argent du gouvernement uniquement pour accorder des subventions alors que nous pouvons aussi l'utiliser pour donner un coup de main?

Ce plan va habiliter les entrepreneurs et aider les petites entreprises canadiennes à croître en réduisant leurs impôts et en assurant qu'ils peuvent faire concurrence équitablement pour obtenir plus de l'argent que le gouvernement dépense chaque année. Pourquoi utiliser l'argent du gouvernement uniquement pour accorder des subventions alors que nous pouvons aussi l'utiliser pour donner un coup de main?

Finalement, le Canada est devenu le chef de file mondial financier de l'industrie minière en partie grâce aux actions accréditives. Cette politique fiscale innovatrice permet à une entreprise d'émettre des actions aux investisseurs pour les dépenses admissibles, qui peuvent les déduire de leur revenu. Cela réduit le risque pour l'investisseur de 50%. Cette politique fiscale innovatrice a généré des milliards de dollars en investissements de capitaux et des dizaines de milliers d'emplois.

Aujourd'hui, les nouvelles entreprises de technologie ferment leurs portes ou partent aux États-Unis parce qu'elles ont de la difficulté à trouver du capital au Canada. Je vais améliorer l'accès au capital des entreprises en démarrage dans les secteurs de la technologie et des sciences de la vie par l'intermédiaire d'actions accréditives à l'innovation pour qu'elles puissent croître et prospérer ici au Canada, créer des emplois et diversifier notre économie.

Le Canada doit relancer son économie. Nous avons besoin de la création d'emplois dans le secteur privé pour assurer la viabilité de nos programmes sociaux et mettre un terme à l'héritage de dette de Trudeau. Mais nous ne pouvons pas remporter les prochaines élections en faisant des promesses que nous ne pouvons pas tenir. Il faut faire preuve de transparence budgétaire.

Ce billet a d'abord été publié en anglais dans les journeaux Sun.

LIRE AUSSI:

» Comment le gouvernement fédéral peut mieux lutter contre les paradis fiscaux

» Bernier défend les armes à feu telles que l'AR-15

» Budget fédéral 2017: la liste d'épicerie des partis d'opposition


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter