LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Emma Jenner Headshot

5 raisons pour lesquelles l'éducation est en crise de nos jours

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Je suis généralement une personne optimiste et j'ai tendance à croire que tout ira pour le mieux à moins que le contraire me saute aux yeux, et quiconque me connait vous dira que je ne suis pas du genre à dramatiser. C'est pour cela que quand je dis que l'éducation rencontre de sérieux problèmes de nos jours -on pourrait même parler de crise-, j'ose espérer que vous m'écouterez. Pendant vingt ans et sur deux continents, j'ai travaillé avec des enfants et leurs parents et ce que j'ai vu pendant les dernières années m'interpelle. Voici, d'après moi, les plus grands problèmes :

1. On a peur de nos enfants

Pour juger de la situation, j'utilise le « test de la tasse à bébé » au cours duquel j'observe les parents donner à leur bambin une tasse de lait. Si l'enfant dit « Je veux la tasse rose, pas la bleue » alors que la maman a déjà versé le lait dans la tasse bleue, j'observe attentivement comment les parents réagissent.

La plupart du temps, le visage de la maman devient pâle et elle se précipite vers la tasse préférée du bébé avant que celui-ci ne pique sa crise. RATÉ ! De quoi as-tu peur, Maman? Qui est l'adulte ici? Laisse le bébé piquer sa crise et éloigne-toi si tu ne veux pas l'entendre mais pour l'amour du ciel, ne te complique plus la tâche juste pour plaire à bébé ! Il y a encore plus grave, c'est la leçon que retient l'enfant quand tu fais ce qu'il veut dès qu'il pique sa crise.

2. On a baissé la barre

Quand les enfants se conduisent mal que ce soit à travers des crises en public ou de l'agressivité en privé, les parents ont tendance à hausser les épaule comme pour dire: « C'est comme ça avec les enfants». Je vous assure que ce n'est pas forcément le cas. Les enfants sont capables de bien plus de choses que ce que croient les parents, qu'il s'agisse de bonnes manières, de respect des aînés, de corvées, de générosité ou de contrôle de soi.

Vous pensez qu'un enfant ne peut pas rester assis durant un repas au restaurant? Mon œil ! Vous pensez qu'un enfant ne peut pas débarrasser la table sans qu'on lui demande? Encore mon œil ! La raison pour laquelle ils ne se tiennent pas bien est que vous ne leur avez pas appris. C'est aussi simple que ça. Relevez la barre et vos enfants seront à la hauteur.

3. On a perdu le village

Autrefois, on donnait carte blanche aux chauffeurs de bus, aux enseignants, aux épiciers et aux autres parents pour corriger un enfant turbulent. Ils étaient les yeux et les oreilles des parents quand ceux-ci étaient hors du foyer et tout le monde voulait la même chose : élever des garçons et filles convenables. Ce village était un soutien de taille.

De nos jours, une personne autre que le parent qui ose remettre un enfant à sa place encourra le courroux des parents. Ils veulent que leur enfant apparaisse comme parfait, ce qui fait qu'ils n'accepteront pas souvent qu'une tierce personne leur rappelle la réalité. Ils débarqueront à l'école et rejetteront la faute sur le professeur plutôt que d'essayer de punir leur enfant pour avoir fait l'idiot en classe.

Ils éprouvent le besoin de donner une image parfaite au monde et malheureusement, leur manque d'assurance est renforcé par le fait que de nombreux parents jugent leurs semblables. Si un enfant fait une crise, tous les regards réprobateurs se tournent vers la maman. On devrait plutôt la soutenir car il y a bien des chances qu'elle soit entrain de résister à un caprice de son enfant. Ceux qui regardent devraient plutôt se dire: « Très bon travail, je sais à quel point il est dur de fixer des limites».

4. On tombe dans la facilité

Je pense que c'est une chose merveilleuse que les parents aient à leur disposition toutes ces nouvelles technologies pour les aider avec leurs billets d'avion et les files d'attente chez le médecin. C'est tout aussi formidable qu'on puisse faire nos courses sur internet ou qu'on puisse préparer une nourriture saine en ayant seulement à appuyer sur le bouton d'un four à micro-ondes. Les parents sont plus occupés que jamais et je n'ai aucun problème avec le fait de prendre des raccourcis.

Quand vous voyez comment Caillou peut occuper votre enfant pendant un voyage en avion, ne soyez pas tentés d'utiliser la même astuce au restaurant. Les enfants doivent apprendre la patience et à s'occuper par eux-mêmes. Ils doivent comprendre que la nourriture n'arrive pas toute prête en moins de trois minutes et idéalement, ils devraient apprendre, le temps venu, à la faire eux-mêmes. Les bébés doivent apprendre à se calmer plutôt que de s'asseoir dans une chaise vibrante à chaque fois qu'ils font une crise de larmes. Les bambins doivent apprendre à se relever quand ils tombent plutôt que de tendre leurs bras vers Papa et Maman. Montrez aux enfants que si les raccourcis peuvent être utiles, il y a une grande satisfaction à faire les choses en prenant son temps.

5. Les parents font passer les besoins de leurs enfants avant les leurs

Les parents sont naturellement portés à s'occuper de leurs enfants et c'est une bonne chose pour l'évolution. Je défends le fait de mener une vie en adéquation avec les besoins de l'enfant, mais les parents d'aujourd'hui sont allés trop loin. Ils ont négligé leur besoins et leur santé mentale pour le bien-être de leurs enfants.

Ainsi, je constate que des mamans se lèvent de leur lit plusieurs fois afin de se plier aux caprices de leur enfant. Je vois aussi des papas tout laisser de côté pour traverser le zoo afin de trouver de quoi boire à leurs filles parce qu'elles ont soif. Il n'y a rien de mal à ne pas aller vers votre enfant quand, pendant la nuit, il veut un autre verre d'eau. Il n'y a rien de mal à ce que Papa dise que « Bien sûr, tu peux boire quelque chose mais attends qu'on atteigne le prochain abreuvoir ». Il n'y a pas de mal à utiliser le mot « Non » à l'occasion, et rien de mal non plus à demander à l'enfant de s'occuper pendant quelques minutes parce que Maman voudrait utiliser les toilettes en toute intimité ou parce qu'elle voudrait finir de feuilleter une revue.

Je crains que si l'on ne commence pas à corriger ces 5 erreurs dans l'éducation de nos enfants, nous aurons élevé des individus égoïstes, impatients et impolis et ce ne sera pas de leur faute, ce sera la nôtre. On ne les a pas élevés mieux que ça et n'avons pas attendu d'eux plus que ça. Nous n'avons pas voulu les mettre mal à l'aise, chose qui les a mal préparés aux situations inconfortables que la vie peut mettre sur leur chemin.

Ainsi, je demande à tous les parents et tous ceux qui s'occupent d'enfants, de Londres à Los Angeles, d'exiger plus des enfants et d'en attendre plus. Partagez vos peines, donnez moins. Ensemble, redressons ces enfants et préparons-les pour qu'ils réussissent dans le monde réel et pas dans la bulle qu'on a construite pour eux.

Billet traduit par Kamel Haouchine.

À voir aussi sur Le HuffPost:

Close
Les enfants font la sieste n'importe où
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.