LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Émilie Foster Headshot

Trump of Cards

Publication: Mis à jour:
Imprimer

House of Cards est une série télévisée américaine diffusée sur Netflix. Frank Underwood, le personnage principal, est un politicien qui utilise toutes les manigances possibles pour devenir président des États-Unis. Une fois parvenu au plus haut sommet, il continue d'utiliser le mensonge, la manipulation et la trahison pour s'y maintenir.

Même dans nos rêves les plus fous, nous n'aurions pas pu croire qu'un président ferait vivre au monde entier des aventures dignes de la célèbre télésérie. Pourtant, il faut se rendre à l'évidence: Donald Trump sait créer et entretenir les meilleures sagas politiques de la planète depuis son entrée en fonction en janvier dernier.

Déjà, ses campagnes à l'investiture républicaine et à la présidence des États-Unis nous donnaient un avant-goût du personnage: «Grab them by the pussy», sous-entendu à l'effet d'envoyer Hillary Clinton en prison s'il était élu, appel à l'interdiction des musulmans en sol américain, moqueries sur un journaliste handicapé, les Mexicains sont des «violeurs» et ils paieront le mur, et j'en passe.

Son entrée au pouvoir n'a pas semblé l'assagir. Depuis qu'il a pris le contrôle de la Maison-Blanche, les scandales se succèdent. Les médias épuisent leurs expressions pour qualifier les événements qui surviennent: tempête, chaos, spirale infernale, enfer...

Décret sur l'immigration bloqué par les tribunaux, invention d'un attentat en Suède, démission de son conseiller à la Sécurité nationale, Michael Flynn (qui aurait discuté avec l'ambassadeur de Russie à Washington d'une éventuelle levée des sanctions contre la Russie), tergiversations sur l'ALÉNA, menaces envers la Corée du Nord, limogeage du directeur du FBI, James Comey (ce dernier enquêtait sur une éventuelle collusion entre l'équipe de campagne de Trump et la Russie), évocation de la disparition des points de presse quotidiens de la Maison-Blanche, etc. Les rebondissements ne manquent pas.

Comme si ce n'était pas assez, on apprend que Donald Trump aurait demandé à James Comey de classer l'enquête sur Michael Flynn. Dernière nouvelle du jour: Trump aurait donné à des diplomates russes des informations secrètes classifiées sur un projet d'opération du groupe État islamique fournies par Israël.

J'aimerais vous dire que j'ai dressé une liste exhaustive des scandales et des impairs commis par le président, mais ce n'est malheureusement pas le cas. J'ai même peur que mon article ne soit plus à jour au moment où vous lirez ces lignes.

Dans la série House of Cards, à de nombreuses reprises, Frank Underwood s'adresse aux spectateurs en regardant la caméra pour exposer ses idées ou ses stratégies. On tenait pour acquis qu'aucun politicien ne faisait cela dans la réalité... jusqu'à ce que la fiction rattrape la réalité avec l'arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche. Alors que Frank Underwood regarde les caméras, Donald Trump tweete. Et beaucoup.

Le hic, c'est qu'on n'a pas toujours l'impression que les stratégies de Trump sont planifiées à la Frank Underwood. Trump laisse une impression d'amateurisme. Au lieu de construire le château de cartes comme le fait le personnage Frank Underwood, Donald Trump a l'apparence d'un gamin qui s'amuse à déplacer les cartes jusqu'à ce que le château s'effondre.

Chose certaine, Donald Trump bénéficie d'une audience encore plus importante que lorsqu'il était producteur télé. Il révolutionne complètement la communication politique. Il dirige les États-Unis à coups de tweets. Qu'on l'aime ou pas, Donald Trump est passé maître dans l'art de saturer l'espace médiatique. Lors de la campagne présidentielle, il a généré une valeur de près de 5 milliards de dollars en visibilité médiatique, tout en dépensant la moitié des sommes investies par sa rivale Hillary Clinton en publicité payante.

Donald Trump se distingue de tous les présidents américains qui l'ont précédé tant par les moyens qu'il emploie pour communiquer avec son électorat que par son style.

Donald Trump se distingue de tous les présidents américains qui l'ont précédé tant par les moyens qu'il emploie pour communiquer avec son électorat que par son style. Il improvise et se laisse dominer par ses émotions. Lui qui accuse les médias de produire des fake news a lui-même inventé plusieurs nouvelles et trafiqué certains faits.

Donald Trump a-t-il une stratégie plus sensée qu'on pourrait le croire? Où s'en va-t-il? Quel leg veut-il laisser à l'histoire? S'il le sait, il ferait mieux de bien se tenir, car il est tout à fait possible qu'il se retrouve devant une procédure de destitution avant la fin de son mandat.

LIRE AUSSI:
» Cours d'éthique et de culture... libérale
» Les femmes en radio parlée, le dernier tabou?
» Légalisation du cannabis: dur lendemain de veille pour les provinces


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter