LES BLOGUES

Les droits de l’enfant doivent être promus, protégés et défendus

Rien n’est jamais acquis, même ici, et nous devons continuer d’être vigilants et d’en faire la promotion.

20/11/2017 09:00 EST | Actualisé 20/11/2017 12:01 EST
Getty Images

La Journée internationale des droits de l'enfant est l'occasion de réitérer notre volonté de continuer à défendre et à promouvoir les droits de l'enfant. C'est le moment de constater tout le chemin parcouru et de prendre la mesure de tout ce qu'il reste à faire afin d'assurer la protection des droits de l'enfant. Plus de vingt-cinq ans après l'adoption de la Convention internationale des droits de l'enfant des Nations Unies le 20 novembre 1989, la situation des droits de l'enfant est encore préoccupante à plusieurs endroits dans le monde. Rien n'est jamais acquis, même ici, et nous devons continuer d'être vigilants et d'en faire la promotion.

Depuis 2009, une soixantaine d'organismes de Québec qui œuvrent en petite enfance, en éducation, en santé, en services sociaux, en loisirs et en culture se mobilisent en faveur du respect des principes fondamentaux de la Convention internationale des droits de l'enfant. Ces organismes portent au quotidien les droits de l'enfant et soulignent la Journée internationale des droits de l'enfant. C'est dans ce contexte qu'ils ont présenté ces derniers jours plusieurs activités dans le cadre de la Semaine des droits de l'enfant qui s'achève aujourd'hui.

C'est dans ce contexte qu'ils ont présenté ces derniers jours plusieurs activités dans le cadre de la Semaine des droits de l'enfant qui s'achève aujourd'hui.

Il s'agit là d'une occasion de promouvoir les droits fondamentaux de l'enfant, de reconnaitre le travail des organisations qui se dévouent à leur application concrète et d'affirmer l'importance des enfants et de leurs familles. Prenant appui sur la Déclaration des droits de l'enfant, nous demandons que soient respectés en tout temps le droit à une alimentation, à un logement et à des soins médicaux adéquats, le droit à l'éducation, à la culture et à des loisirs dans des conditions d'égalité et le droit de se développer d'une façon saine et normale dans des conditions de liberté, de dignité, d'amour et de compréhension.

En lien avec la thématique de la Semaine Un bouquet de droits, nous avons remis des bouquets de fleurs symbolisant les droits de l'enfant à des élus des trois paliers de gouvernement à qui nous avons demandé que ces droits soient promus, protégés et défendus, ici et ailleurs, aujourd'hui et pour toujours. À leur tour, ces élus deviendront des ambassadeurs des droits de l'enfant et remettront à leurs collègues du Conseil municipal de Québec, de l'Assemblée nationale et de la Chambre des communes des fleurs réalisées par les enfants eux-mêmes afin de les sensibiliser à l'importance de défendre et de promouvoir les droits de l'enfant dans une perspective d'égalité, de solidarité et de justice.

Ainsi, tous ensemble, nous travaillerons à l'édification d'un monde meilleur et plus juste. Une fleur à la fois.

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost