LES BLOGUES

Cyril Gelblat a vraiment «tout pour être heureux»

27/04/2016 10:32 EDT | Actualisé 28/04/2017 05:12 EDT

Il n'en fallait pas plus pour être heureux au nouveau talent du cinéma français Cyril Gelblat, qui livre son deuxième long métrage Tout pour être heureux, adapté du roman Un coup à prendre du journaliste de télévision Xavier de Moulins, dont l'exportation et la distribution internationale seront gérés par TF1 Droits Audiovisuels d'ici quelques mois.

Cyril Gelblat n'est pas inconnu du public étranger puisqu'en 2002 il réalise un court métrage, Âges ingrats, diffusé notamment au Canada. L'année suivante, il poursuit avec un second court métrage : Le ballon prisonnier. Les deux films sont nommés dans plus de trente festivals. Et c'est en 2008 que son premier long métrage, Les murs porteurs, voit le jour.

Cyril Gelblat est lauréat des trophées du premier scénario du Centre national de la cinématographie (CNC, France), sélectionné au festival Premiers Plans (Angers, France) et dans une dizaine de festivals dans le monde. Sa seconde œuvre était naturellement très attendue par la presse.

Magnifiquement interprété par Manu Payet, Audrey Lamy, Aure Atika, Pascal Demolon et Vanessa Guide, le film Tout pour être heureux reçoit majoritairement les critiques les plus positives et se classe parmi les meilleures comédies de mœurs françaises.

Cette comédie de Cyril Gelblat est portée par la performance touchante de Manu Payet, qui incarne Antoine, un musicien raté qui aborde la quarantaine avec difficultés. C'est un homme égoïste et insatisfait qui, par la séparation d'avec sa femme Alice, interprétée par Audrey Lamy, va redécouvrir sa paternité et se canaliser sur l'essentiel de sa vie de famille.

Un beau parcours pour Cyril Gelblat, auteur et réalisateur français né en 1977 qui, après avoir réalisé un long métrage, s'attire les services des acteurs superstars du moment qui, avec une parfaite maîtrise, se rendent aussi attachants qu'inattendus.

Voir la bande annonce.

La bande originale, avec les voix de A.L.B.E.R.T et Joe Bel, vient ponctuer la crédibilité du film, puisque la talentueuse Joe Bel y incarne une jeune chanteuse. Cyril Gelblat souligne sur le site cinezik.fr : «Je voulais que la musique soit presque un personnage du film. Il était en effet très important de trouver une vraie pépite car c'est au cœur du scénario. Manu était d'accord avec moi dès le départ : le problème des films qui montrent des chanteurs, c'est que souvent on n'y croit pas! Il a donc fallu trouver une inconnue douée qui puisse aussi être crédible. Nous avons d'abord rencontré de nombreuses actrices qui savent chanter, tout en allant voir les maisons de disque pour écouter des artistes pas encore confirmées mais ayant un véritable univers musical. Joe Bel est la première que j'ai auditionnée. Je l'ai vue arriver avec sa guitare... Immédiatement, j'ai su que ce serait elle!»

Un script intelligent qui apporte sans aucun doute de la fraîcheur et un souffle nouveau au cinéma français. Outre Atlantique, le film est attendu avec une impatience non dissimulée.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Films de la semaine

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter