LES BLOGUES

16 façons de créer votre propre bonheur

Les gens heureux semblent avoir une aptitude essentielle en commun: l'intelligence émotionnelle.

20/07/2017 11:34 EDT | Actualisé 20/07/2017 11:42 EDT
pixelfit via Getty Images
La bonne nouvelle, c'est que le bonheur n'étant qu'à moitié influencé par la génétique, l'autre moitié dépend de nous.

Il faut bien l'admettre: bonheur et travail ne font pas toujours bon ménage. Selon une étude de 2013 de l'institut Gallup, effectuée à partir des données de plus de 180 millions de personnes, seuls 13% d'entre nous se considèrent "investis et heureux au travail".

Ceux qui entrent dans cette catégorie bénéficient d'une motivation supérieure de 36%, sont six fois plus enthousiastes et deux fois plus productifs que leurs homologues malheureux.

La bonne nouvelle, c'est que le bonheur n'étant qu'à moitié influencé par la génétique, l'autre moitié dépend de nous.

Le tout, c'est de découvrir ce qui nous rend heureux; le reste se met en place tout seul. Bien sûr, nos performances s'en trouveront améliorées, mais, en plus, c'est bon pour la santé!

Les gens heureux semblent avoir une aptitude essentielle en commun: l'intelligence émotionnelle. Chez TalentSmart, après avoir testé l'intelligence émotionnelle de plus d'un million de personnes et découvert ce qui animait les gens émotionnellement intelligents, nous en avons tiré 16 bonnes façons de créer son propre bonheur au travail.

1. Rappelez-vous que vous êtes responsable de votre bonheur

Face à un emploi sans avenir, deux options s'offrent à vous: en trouver un autre ou en tirer le meilleur parti. Quoi qu'il en soit, votre bonheur dépend de vous et de personne d'autre. Souvenez-vous-en chaque fois que vous aurez l'impression d'être coincé.

2. Ne faites pas une fixation sur ce qui vous échappe

C'est bien de connaître la façon dont les difficultés économiques de la Grèce peuvent affecter le marché français ou de savoir que votre entreprise pourrait fusionner avec le principal concurrent, mais comprendre ces forces supérieures et s'en inquiéter, ce n'est pas la même chose. Les gens heureux sont avertis et informés, mais ils ne se tracassent pas pour des choses qui les dépassent.

3. Ne vous comparez pas aux autres

Si on a besoin de se comparer aux autres pour évaluer son plaisir et sa satisfaction, on n'est plus maître de son bonheur. Quand on est content de ce qu'on a fait, on ne laisse pas l'opinion ou la réussite de quiconque gâcher son bien-être.

S'il est impossible de ne pas tenir compte de l'opinion d'autrui, il ne faut pas trop s'y fier non plus.

S'il est impossible de ne pas tenir compte de l'opinion d'autrui, il ne faut pas trop s'y fier non plus. Ainsi, quoi que les gens pensent ou fassent, on maîtrise son estime de soi. Une chose est sûre: on n'est jamais aussi bon ou aussi mauvais que les autres le disent.

4. Offrez-vous des récompenses

Travailler dur, c'est important, mais ne jamais s'accorder de pause nuit à notre bonheur. Une étude menée sur des radiologues a révélé qu'ils posaient de meilleurs diagnostics s'ils s'étaient octroyé une petite récompense avant de se pencher sur les dossiers de leurs patients. Selon une étude de Cornell, ces petites récompenses rendent les gens plus généreux, plus amicaux et plus heureux, mais aussi plus précis et performants dans leur travail. Les récompenses que l'on s'accorde, qu'il s'agisse simplement d'un tour dans le hall ou d'une friandise, activent les circuits du plaisir dans le cerveau.

5. Faites de l'exercice au cours de la semaine

Faire bouger notre corps, ne serait-ce que dix minutes, libère du Gaba, un neurotransmetteur apaisant qui limite l'impulsivité. D'après une enquête de l'université de Bristol, ceux qui font de l'exercice en semaine parviennent à mieux gérer leur temps, leur humeur et leur rendement. Les avantages produits compensent largement le temps passé à pratiquer.

6. Ne jugez pas et ne cancanez pas

Juger les autres, dire du mal d'eux, c'est comme abuser d'un dessert gigantesque: c'est bon pendant, mais après, on se sent coupable et malade. Quand vous serez tenté de parler de quelqu'un d'une façon négative, demandez-vous si vous aimeriez qu'on dise la même chose de vous.

7. Choisissez judicieusement vos batailles

Les gens émotionnellement intelligents savent combien il est important de continuer le combat. En cas de conflit, une émotion non contrôlée amène à se braquer et à se lancer dans une bataille qui risque de causer de graves dommages. Si l'on est à l'écoute de ses émotions, on choisit ses batailles avec discernement et on défend ses positions à bon escient.

8. Soyez en accord avec vous-même

Franchir des limites morales au nom du succès est le meilleur moyen d'être malheureux. Enfreindre ses règles personnelles crée un sentiment de regret, d'insatisfaction et de démotivation. Sachez défendre vos positions et exprimer votre désaccord quand vous ne voulez pas faire ce qu'on attend de vous. Si vous êtes perdu, prendre le temps d'examiner et d'écrire vos valeurs vous aidera à remettre votre pendule morale à l'heure.

9. Faites place nette

Vu le temps que vous passez au travail, autant que ce soit dans un espace apaisant et qui vous inspire. N'hésitez pas à afficher une photo de famille, une plante ou une récompense dont vous êtes fier. Débarrassez-vous de tout ce qui n'est pas significatif et n'a pas d'incidence positive sur votre état d'esprit.

10. Donnez un coup de main

Prendre le temps d'aider vos collègues vous rendra tout aussi heureux qu'eux. Aider autrui stimule la production d'ocytocine, de sérotonine et de dopamine, pourvoyeuses de sentiments positifs. Ainsi que l'indique une étude d'Harvard, les employés qui viennent en aide aux autres sont dix fois plus susceptibles d'être concentrés sur leur travail et ont 40% de chances de plus d'obtenir une promotion. Ce sont encore eux qui font preuve de la plus grande aptitude au bonheur, même en période de stress intense. Tant que vous prenez garde à ne pas vous surinvestir, aider les autres aura immanquablement un effet positif sur votre bonheur.

11. Trouvez votre "flow"

Une étude de l'université de Chicago sur les performances a montré que les gens capables d'atteindre un point de concentration intense, appelé "flow", en tirent des avantages considérables. Le flow est l'état d'esprit dans lequel vous vous trouvez quand, totalement pris dans un projet ou une tâche, vous perdez conscience de tout ce qui se passe autour de vous. Il est souvent décrit comme un état grisant où l'on éprouve simultanément euphorie et maîtrise de soi. Il en résulte un regain de bonheur et de productivité, mais aussi le développement de nouvelles compétences à travers une capacité d'apprentissage élevée. Pour atteindre le flow, organisez vos tâches de façon à en dégager un but clair et immédiat. Votre concentration augmentera au même rythme que votre sentiment d'adéquation jusqu'à l'état de flow où s'épanouiront bonheur et productivité. Ayez chaque jour en tête un objectif précis et tâtonnez dans l'organisation de vos tâches jusqu'à ce que vous découvriez la formule magique qui mène au flow.

12. Souriez et riez davantage

D'après une étude de l'université de Mannheim, en Allemagne, il est possible de manipuler ses émotions en modifiant ses expressions faciales. L'un des groupes participants, la bouche barrée d'un stylo, affichait un sourire forcé. Sommés d'évaluer des dessins animés selon le degré d'amusement qu'ils suscitaient, les participants au stylo dans la bouche les ont trouvés bien plus amusants que ceux qui en étaient dépourvus.

Comme l'indique l'étude, peu importe que votre sourire soit sincère, car votre expression faciale précède le sentiment. Si vous êtes dans une spirale négative au travail, ralentissez et souriez ou regardez une vidéo amusante sur YouTube. Votre humeur s'en trouvera changée pour la journée.

13. Fuyez les gens négatifs

Les gens qui se plaignent sont à fuir, car ils se complaisent dans leurs difficultés et n'arrivent pas à se concentrer sur les solutions. Afin de se sentir mieux, ils cherchent à entraîner les autres dans l'autoapitoiement. Face à de telles personnes, on craint de se montrer grossier ou insensible, mais on a vite fait de tomber dans une spirale négative. Il faut donc poser des limites et se tenir à distance si nécessaire, comme on le ferait à l'égard d'un fumeur. Une bonne façon de poser des limites est de leur demander comment ils envisagent de régler leurs problèmes. Soit ils se tairont, soit ils donneront un tour constructif à la conversation.

14. Riez de vous-même

Si vous vous prenez trop au sérieux au travail, votre bonheur et votre performance en pâtissent. Ne craignez pas d'afficher une certaine vulnérabilité. L'autodérision est le meilleur moyen de s'attirer la sympathie parce qu'on se montre humble et prosaïque (sans compter que cela vous épargnera les rires dans votre dos). Les gens heureux pondèrent leur assurance par une bonne dose d'humour et d'humilité.

15. Soyez reconnaissant

On a vite fait de se laisser enfermer dans des situations qui auraient pu être différentes ou qui n'ont pas tourné comme on le souhaitait. Parfois, la meilleure façon de s'en sortir est de prendre du recul et de réfléchir aux raisons que l'on a de se montrer reconnaissant. Prendre le temps d'analyser ce qui va bien dans notre vie améliore notre humeur en réduisant de 23% l'hormone du stress, le cortisol, mais aussi notre bien-être physique et notre vitalité, comme le confirme une enquête de l'université de Californie, à Davis.

16. Soyez persuadés que le meilleur est à venir

Ne vous dites pas simplement que le meilleur est à venir: soyez-en persuadé. Envisager l'avenir de façon positive et optimiste rend plus heureux et accroît les performances en augmentant notre sentiment d'auto-efficacité. L'esprit a tendance à idéaliser le plaisir passé au point de rendre insignifiant celui de l'instant présent. Ce phénomène peut vous amener à douter de ce que l'avenir vous réserve. Ne vous y trompez pas: il est porteur de belles promesses.

En conclusion

En plus de vous rendre heureux au travail, ces stratégies amélioreront, pour la plupart, votre intelligence émotionnelle. Choisissez celles qui vous correspondent et profitez-en. N'oubliez pas de partager vos expériences dans la section commentaires.

Vous voulez en savoir plus sur moi? Lisez mon livre, Intelligence émotionnelle 2.0.

Ce blogue, publié à l'origine surle HuffPost américain, a été traduit par Catherine Biros pour Fast for Word pour le HuffPost France.

LIRE AUSSI
»
11 trucs pour dormir quand on crève de chaleur
» Même un gain modeste de poids avec l'âge accroît le risque de maladies
» De grosses doses de vitamines D inefficaces contre les infections respiratoires infantiles