LES BLOGUES

Sondage: les libéraux résistent

17/11/2014 03:27 EST | Actualisé 17/01/2015 05:12 EST

Le Parti libéral du Québec ne semble pas trop souffrir de la politique-minceur qu'il a imposée depuis son élection. Le sondage Le Devoir-Léger Marketing rendu public samedi lui attribue 36% des intentions de vote, soit 10 points de plus que le PQ et la CAQ à 26%. Étant donné que le nouveau gouvernement n'a pas beaucoup de bonnes nouvelles à annoncer, et que l'économie est à plat (82 000 emplois disparus), les libéraux se montrent plutôt satisfaits de ce score.

Une administration qui entre en fonction doit rapidement faire bonne impression. Après quelques mois le gouvernement Marois portait l'étiquette de gouvernement de tous les reculs. Philippe Couillard garde le cap sur le déficit zéro, mais renie ses engagements électoraux. Les électeurs ne lui en tiennent pas rigueur outre mesure pour le moment. Après tout, ils savent bien qu'on leur dit n'importe quoi en campagne électorale.

S'il y un signal d'alarme pour le PLQ, il tient au 53% de Québécois qui sont insatisfaits globalement de la conduite des choses de l'État. Les libéraux, qui ont obtenu par le passé des taux d'insatisfaction stratosphériques, s'accommodent de ce taux «standard». Gare toutefois au point de rupture.

Par ailleurs, le sondage donne à la Coalition avenir Québec le même résultat que le Parti québécois qui, pourtant, est en attente d'un chef.

La question de la modulation des tarifs en CPE a provoqué bien des remous, mais, surprise, 60% des Québécois sont d'accord avec la mesure. Autre bonne nouvelle pour le gouvernement Couillard, les électeurs considèrent que le pipeline (47%) et le bateau (15%) sont les moyens les plus sécuritaires de transporter le pétrole.

Le cas PKP

Comme toutes les nouvelles vedettes en politique, Pierre Karl Péladeau jouit d'un appui autant dans la population qu'au sein du PQ, au point de déclasser Philippe Couillard.

Faut-il rappeler l'engouement suscité par André Boisclair et Stéphane Dion dans un passé récent?François Legault écrasait ses adversaires il y a trois ans quand il a lancé son parti.

Le sondage révèle qu'Alexandre Cloutier (12%) fait mieux que des gros canons tels Jean-François Lisée et Bernard Drainville, ce dernier, qui dit mener une campagne «positive», devant se contenter de 8%. Le jeune député sera-t-il celui qui ralliera tous les votes anti-PKP? Le couronnement du magnat de la presse n'aura pas lieu avant plusieurs mois et en l'absence de débat entre les candidats, Pierre Karl Péladeau profite d'une passe gratuite.

Incidemment, JF Lisée n'a fait qu'émettre une évidence en mentionnant que le débat sur la Charte des valeurs a empoisonné le débat et repoussé des clientèles. Il y a certaines vérités qu'on ne veut pas entendre au PQ dans cette course au leadership en dépit d'une défaite historique.

Ce sondage véhicule un message pour tous les lobbies qui contestent la politique d'austérité du gouvernement et qui devraient regarder derrière eux pour s'assurer que la population les suit.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

11 controverses du gouvernement Couillard

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter