LES BLOGUES

À la veille de mes 41 ans, je ne veux plus de flamboyance vide et superficielle

Je veux de l'authentique, du profond, du diversifié, du coloré, du polyvalent, du drôle, du fou...

17/10/2017 09:00 EDT
AOL

Les débuts sont toujours flamboyants. Encore plus quand il s'agit du début d'une relation (d'amitié ou d'amour). Les papillons, les découvertes, les nouvelles promesses font en sorte qu'on flotte sur un nuage de bonheur, mais, attendez de voir la fin pour que ce nuage se dégonfle et la brume qui aveuglait les yeux disparaisse en laissant place à une réalité crue, sans filtre et décevante.

Vous voyez l'autre, qui était l'objet de votre adulation, la réflexion de vos rêves les plus fous, en chute libre du haut de votre nuage. Cette révélation vous ébahit et vous laisse sans mot. Comment ai-je pu ne pas le voir venir? Et pourtant, il y avait des signes précoureurs! Ce n'est pas la fin du monde! L'important c'est d'apprendre à déceler ces signes et à être plus rationnel. À ne pas se laisser entraîner par les apparences trompeuses, un peu trop pétillantes qui finissent par gruger toute notre énergie afin de continuer à pétiller!

J'ai appris à la dure à me méfier et à tracer une ligne claire dans ma tête entre ce que j'accepte de laisser rentrer dans ma vie et ce qui doit rester de l'autre bord de cette ligne.

J'ai appris à la dure à me méfier et à tracer une ligne claire dans ma tête entre ce que j'accepte de laisser rentrer dans ma vie et ce qui doit rester de l'autre bord de cette ligne. Depuis que j'ai appris à choisir mes batailles, je vis mieux avec ce que ces relations peuvent amener (ou pas) au quotidien.

Malheureusement, avec notre exposition continue aux réseaux sociaux, on est moins en contrôle de ce qui peut s'infiltrer dans notre cercle, même en choisissant d'établir des limites. Ceci étant dit, en sachant d'avance ce qu'on accepte ou pas, on peut s'abriter sous notre coquille quand ça ne fait pas notre affaire ou filtrer et laisser pénétrer à l'intérieur de notre bulle ce qui nous convient. Je ne veux plus de semblant de relation. Je veux uniquement ce qui me ressemble. Mon énergie, je la garde pour ceux qui la méritent et pour ceux qui gardent la leur pour moi.

Ne laisse entrer dans le jardin de ta vie que ceux qui ont des fleurs à planter.Mazouz Hacène

Les dernières semaines, j'ai appris sur moi plus que j'ai appris dans les dernières années.

Pour la première fois, je me vois différemment. Je vois la vraie moi qui sait ce qu'elle veut et qui est prête à avancer sans peur, sans hésitation et avec un cœur net. Une conscience tranquille, un rationnel hors de tout doute raisonnable! En laissant entrer dans ma vie la personne qui a vu en moi ce que je voulais toujours voir en moi, j'ai compris à quel point le rôle que les autres peuvent jouer est primordial : soit constructif ou destructif. Cette personne est prête à se battre pour moi, à investir dans cette relation, à foncer sans peur. Elle ne s'est jamais demandé si je méritais son énergie ou pas. Mon cœur s'est ouvert à tout cet amour et tout cet intérêt sans recul.

Dans un moment de confusion, j'ai eu une révélation soudaine : mes tripes, mon cœur et ma tête sont en harmonie. C'est LUI! Tout en moi criait son nom. J'ai consulté mon cerveau, il approuvait. J'ai consulté mon cœur, même réponse. J'ai consulté mes tripes, oh que oui aussi! Le début n'était pas flamboyant comme ce que j'ai déjà connu! C'est rassurant...

À la veille de mes 41 ans, je ne veux plus de flamboyance vide et superficielle. Je veux de l'authentique, du profond, du diversifié, du coloré, du polyvalent, du drôle, du fou... surtout du solide sur qui m'appuyer quand je boîterai! Mon cœur et ma tête ont si bien conspiré pour une fois et l'ont choisi, LUI! Oui Lui!

Une illumination soudaine semble parfois faire bifurquer une destinée. Mais l'illumination n'est que la vision soudaine, par l'Esprit, d'une route lentement préparée... Antoine de Saint-Exupéry