LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Diane Lamarre Headshot

Les cachettes de Gaétan Barrette

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Ce que la vérificatrice générale (VG) a mis en lumière dans son récent rapport, c'est le vrai visage du ministre de la Santé. En plus des 416 millions de dollars qui ont été versés en trop aux médecins, une autre révélation de la VG a moins fait les manchettes, mais est tout aussi inacceptable. Rappelons-nous: à l'automne 2014, le ministre Barrette annonçait triomphalement qu'il avait RÉUSSI un exploit, celui d'étaler la rémunération des médecins.

Mise en scène théâtrale, mais voilà : la VG nous apprend que le ministre a donné, à ce moment-là, 148,5 millions en cadeaux supplémentaires aux médecins.

Soyons clairs : au lieu d'étaler 5,527 milliards, il a étalé 5,675 milliards, une différence de 148,5 millions de dollars à l'avantage des médecins! Grosse erreur de calcul ou plan calculé?

J'entends le ministre dire, publiquement, «j'ai réussi l'impossible», tout en chuchotant aux médecins: «on étale, mais soyez rassurés; je vous rajoute 148,5 millions».

Pas un mot aux médias, pas un mot aux citoyens qui paieront. Un bluff monumental avec leur argent!

C'est Gaétan Barrette, et seulement Gaétan Barrette qui en est responsable. Il ne peut pas remonter à Mathusalem, comme il le fait constamment quand il est coincé, et blâmer le Parti Québécois.

C'est une «entente typiquement Barrette». Il s'en est attribué tout le mérite. Il doit donc aujourd'hui prendre le blâme tout entier, maintenant que la VG en a exposé les failles au grand jour. D'ailleurs, le ministre ne conteste même pas ce rapport, le qualifiant de «cadeau de Noël».

Mentionnons que 148,5 millions, c'est la valeur du budget des dépenses du ministère de l'Environnement. C'est plus que le budget de l'hôpital de Sorel-Tracy (CSSS Pierre De Saurel). C'est plus que les 120 millions de dollars de coupes imposées aux CPE. C'est plus que le tiers de toutes les compressions en santé cette année. C'est près de quatre fois les économies que le ministre compte faire en désassurant la procréation assistée.

Rembourser au plus vite

À la page 37 de ce même rapport, le ministère commente ainsi les analyses de la VG: «[...] S'il y a eu réellement une erreur, le MSSS procédera à la correction de celle-ci.»

Est-ce une erreur, ou une cachette du ministre Barrette? Dans les deux cas, il doit rembourser, et rapidement, ces 148,5 millions.

Pour couronner le tout, le ministre ose dire à la population que les milliards versés aux médecins en rémunération ne suffisent pas et que les patients devront payer de leur poche 50 millions en frais accessoires. Là encore, le ministre cache la vérité et transfère aux citoyens les coûts de son favoritisme médical. De nombreux médecins se dissocient d'ailleurs de ces cadeaux.

Remettre les 416 millions versés en trop et les 148,5 millions supplémentaires généreusement consentis aux médecins lors de la signature de l'entente d'étalement, l'an dernier, et renoncer à mettre en application son amendement sur les frais accessoires; ce sont les seules manières, pour le ministre, de démontrer qu'il est conscient qu'il a fait preuve d'indécence en protégeant davantage les médecins que l'ensemble des Québécois.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Close
Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter