LES BLOGUES

7 choses à connaître sur les tendinites et les calcifications à l'épaule

29/03/2016 10:12 EDT | Actualisé 30/03/2017 05:12 EDT

Les blessures aux tendons de l'épaule sont fréquentes et un certain nombre d'entre elles finissent par se calcifier. Et à lire les messages que vous me faites parvenir, il s'agit d'une des blessures qui fait partie de vos sujets de préoccupation, peu importe votre niveau d'activité physique ; que vous pratiquiez un sport de façon récréative, que vous soyez un(e) athlète accompli(e) ou que votre style de vie soit plutôt sédentaire.

Voici donc 7 choses à connaître sur la calcification d'un tendon de l'épaule. Bonne lecture!

1- Qu'est-ce qu'un tendon?

Le tendon relie le muscle à l'os. Il est donc conçu pour recevoir les stress mécaniques qui surviennent pendant la contraction. Ceux-ci permettent d'ailleurs de renforcer et de stimuler la production de certaines cellules bénéfiques au tendon. Lorsque les stress sont excessifs, ils peuvent blesser le tendon et détruire des cellules indispensables à la santé des tissus.

Pour déterminer ce qu'est un stress excessif, il faut tenir compte de la force et de l'endurance du muscle (et de la personne), de l'intensité de la contraction, de son caractère répétitif, de la position dans laquelle elle se fait et de la présence de fatigue.

2- Tendinite, tendinose ou tendinopathie?

Il est parfois difficile de s'y retrouver dans la panoplie de diagnostics qui semblent décrire un même problème de santé. Voici un mini-lexique pour vous aider à vous y retrouver.

• Tendinopathies: l'ensemble des problèmes et des pathologies du tendon.

• Tendinoses: les processus dégénératifs du tendon.

• Tendinites: l'inflammation du tendon. Ce terme est souvent employé à tort, alors qu'il n'y a pas de phénomène inflammatoire, mais bien un processus dégénératif.

3- Qu'est-ce qu'une calcification à un tendon?

La calcification d'un tendon se caractérise par la présence de cristaux de calcium à l'intérieur du tendon. Elle peut avoir des aspects différents et ceux-ci s'apparentent parfois à du dentifrice granuleux ou de petits grains de sable. La plupart des calcifications sont de forme linéaire et mesurent entre 2 et 5 mm.

Le processus de calcification se déroule en trois temps: la formation des cristaux, la période de latence pendant laquelle la calcification demeure relativement intacte, puis finalement, l'étape de la résorption partielle ou totale.

C'est gratuit: abonnez-vous à l'infolettre de Denis Fortier et recevez les nouveaux articles.

4- Qui est à risque?

Personne n'est à l'abri d'une calcification d'un tendon de l'épaule. Cependant, elle serait plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, ainsi que chez les personnes âgées de 30 à 50 ans. Le diabète, les troubles de la glande thyroïde et les caractéristiques génétiques sont des facteurs associés aux calcifications du tendon ; les liens de causalité ne sont cependant pas établis. Le fait de fumer pourrait compliquer la guérison du tendon et jusqu'à doubler le risque d'échec de certains traitements.

La coiffe des rotateurs est la structure anatomique de l'épaule la plus associée aux calcifications, notamment le tendon du sus épineux.

5- Est-ce que ça fait mal?

Les symptômes d'une calcification à l'épaule varient considérablement d'une personne à l'autre. La douleur et la difficulté à effectuer certains mouvements de la vie de tous les jours font partie des symptômes les plus souvent rencontrés. Or, des nuances doivent être apportées.

Voici quelques faits intéressants à ce sujet:

• 7,8 % des personnes qui n'ont pas de douleur à l'épaule auraient une calcification à un tendon, aussi minime soit-elle. Une calcification ne cause donc pas nécessairement de douleur, ni de limitations fonctionnelles.

• Parmi les personnes qui ont une douleur à l'épaule, 42,5 % auraient une calcification.

• Parmi les personnes qui ont une calcification à l'épaule, le tiers d'entre elles ne ressentiraient aucun symptôme, ni douleur, ni raideur.

6- Que fait-on en présence d'une calcification à l'épaule?

Plusieurs cas de calcifications à l'épaule guérissent spontanément, que ce soit par une résorption de la calcification ou par une disparition des symptômes. Dans le cas contraire, des traitements sont nécessaires afin d'éviter que la douleur devienne chronique ou que d'autres complications apparaissent, comme une capsulite ou une blessure au tendon. Les interventions chirurgicales sont employées en dernier recours.

Les traitements conservateurs incluent:

• L'arrêt de l'élément (ou des éléments) traumatisant qui est généralement un mouvement ou une posture inadéquate.

• Une évaluation par un professionnel de la santé, comme un médecin, un physiatre, un orthopédiste ou un physiothérapeute. Chacun d'eux peut vous offrir des traitements appropriés et spécialisés.

• Le soulagement de la douleur locale, mais aussi celle qui se situe aux parties du corps qui sont sollicitées par les mécanismes de compensation.

• Une rééducation posturale, comme la RPG, une spécialité de la physiothérapie qui permet d'évaluer et de traiter l'origine des problèmes biomécaniques et sur laquelle je me suis appuyé pour écrire mon premier livre.

• Des traitements de physiothérapie, comme la thérapie par ondes de choc, efficace dans les cas de calcifications.

• Une rééducation physique qui vise une récupération maximale de la force, de l'endurance, de la mobilité, de la stabilité et des capacités fonctionnelles, notamment celles qui sont reliées à vos activités quotidiennes, au travail et dans les sports. Oui, il est nécessaire de traiter la douleur, de tenir compte de la calcification, mais la réussite du traitement requiert d'abord une approche globale qui s'intéresse à l'épaule dans toute sa complexité.

7 - Faut-il faire des exercices?

Il s'agit d'une des questions les plus fréquemment posées par mes patients qui souffrent d'une tendinite calcifiée à l'épaule. Vous vous en doutez, il m'est difficile de formuler une réponse unique à cette question. Je me risque tout de même, mais en deux étapes qui tiennent compte de la présence de douleur.

En l'absence de douleur: les exercices sont d'abord utiles en matière de prévention, c'est-à-dire qu'une bonne santé de l'épaule peut favoriser la guérison des tissus après une blessure. Plusieurs éléments peuvent altérer la santé de l'épaule comme une mauvaise posture à l'ordinateur, la pratique de certains sports ou la surutilisation de l'épaule lors d'activités faites de façon régulière. Dans ces situations précises, un programme d'exercices qui préserve la santé articulaire (ex.: la stabilité dynamique) peut être salvateur et vous éviter bien des soucis.

En présence de douleur: il est généralement conseillé d'éviter la plupart des exercices si vous avez mal à l'épaule. Ceux-ci peuvent notamment aggraver la situation ou ralentir la guérison. Notez toutefois que, dans certains cas, des exercices peuvent être bénéfiques, comme ceux de stabilisation ou de rééducation fonctionnelle. Ils doivent être adaptés à votre situation, être réalisés avec prudence et, idéalement, être sous la supervision d'un physiothérapeute.

Denis Fortier est physiothérapeute et l'auteur de 99 façons de prévenir les effets du vieillissement. Vous y trouverez notamment des conseils et des exercices afin de préserver la santé de votre épaule. Suivez Denis sur Facebook.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

6 mauvaises habitudes d'exercice physique

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter