LES BLOGUES

Nouveaux regards sur la civilisation biblique

Le message biblique a une portée humaine puissante et son objectif est centré sur la morale à retirer des leçons de l'Histoire ou de l'interprétation des événements historiques du point de vue moral.

19/11/2017 08:00 EST
Uriel Sinai via Getty Images

Le musée des pays de la Bible à Jérusalem retrace le passé des civilisations de l'Orient Ancien dont il est fait état dans la Bible. Cela pourrait sembler de prime abord être une affaire de spécialistes, mais avec l'accompagnement d'un guide, le passé biblique s'éclaire. Plus encore, il prend une signification différente.

L'archéologie au service de l'interprétation biblique

En suivant un groupe d'écoliers guidés, il est possible de constater combien les versets bibliques fusent naturellement dans la bouche des enfants. La poterie du temps du patriarche Abraham, les figurines représentant les déesses de la fertilité, les maquettes de chariots de combat, les ostracons instructifs, les sceaux des rois de Judée, les tablettes rédigées en caractères paléohébraïques découvertes en Babylonie, des pièces de monnaie antiques font voyager le visiteur au travers des civilisations prébibliques et au travers des épisodes historiques du narratif biblique.

Le narratif biblique peut être bref par endroits. Si bref qu'il laisse à l'imagination le soin naturel de « relier les pointillés » au point que l'on ne s'aperçoit pas de ses silences. Le lecteur y trouve son compte. Toutefois, lorsque certains artefacts des civilisations anciennes sont placés devant le visiteur, le texte biblique devient soudainement bien plus proche et bien plus tangible.

Le message biblique a une portée humaine puissante et son objectif est centré sur la morale à retirer des leçons de l'Histoire ou de l'interprétation des événements historiques du point de vue moral.

Un croyant sûr de ses convictions n'a que faire des découvertes de nature archéologique. La foi est un phénomène de l'es­prit qui échappe à toute forme de raisonnement provenant du scientifique; la foi, véritable acte de profession, a persisté au travers des âges et se passe du besoin d'éprouver l'authenticité du récit biblique perçu sous l'angle de l'Histoire. Toutefois, et bien qu'elle abonde en détail, la Bible ne se lit pas comme un manuel d'histoire ou de géographie. Le message biblique a une portée humaine puissante et son objectif est centré sur la morale à retirer des leçons de l'Histoire ou de l'interprétation des événements historiques du point de vue moral.

La Bible, livre des dilemmes moraux par excellence

Le discours biblique est cru, les héros n'y sont pas des surhom­mes, mais des êtres humains avec leurs grandeurs et leurs faiblesses, alors qu'ils sont aux prises avec les vicissitudes de la vie. Ainsi, la jalousie de Caïn, qui tua son frère Abel, ou celle des enfants de Jacob qui vendirent leur frère Joseph comme esclave aux Ismaélites, est décrite sans ambages. Les faiblesses du peuple d'Israël sorti d'Égypte, prêt à aduler le veau d'or au pied du mont Sinaï ou à se livrer à la débauche avec les femmes moabites et madianites avant d'entrer en Terre Promise sont décrites sans voile, et le châtiment qu'il subit en conséquence n'en est pas moins explicite. Le roi David dont devrait descendre le Messie a envoyé un de ses fidèles soldats en pre­mière ligne afin de pouvoir lui ravir sa femme Bethsabée. Ce sont ses regrets sincères et ses psaumes qui l'ont racheté.

Le discours biblique ne s'adresse pas à l'homme surnaturel ou à l'idée abstraite de l'homme, mais bien à l'homme de chair et de sang, aux prises avec l'éternel dilemme du bien et du mal, l'homme avec ce qu'il a de noblesse et de parjure, de grandeur et de mesquinerie, de sublime et de bassesse. L'être humain est doté de raison. Il est sensible et capable d'affection et de compas­sion, d'amour et de sacrifice, mais aussi de haine et de vengean­ce. L'être hu­main est capa­ble de faire le bien et le mal, de faire preuve de générosité et d'élan de cœur, d'al­truisme et d'abnégation, d'une méchanceté calculée, déclarée, et parfois même destructive, voire criminelle. C'est à cet homme que les paradigmes bibliques s'adressent, c'est à cet homme capable de s'identifier aux héros bibliques qui sommeillent en lui que la Bible s'adresse.

L'interprétation biblique de l'actualité

Mais l'évidence archéologique, lorsqu'elle est bien présentée rapproche les personnages bibliques en leur donnant une dimension encore plus humaine et plus intime. Dans ce pays féru de Bible et de pèlerins de toutes origines, le parallèle entre l'actualité et les drames de l'histoire du peuple juif sont frappants : confrontation aux ambitions des grands empires, pluie de boulets de pierre sur les villes assiégées qui évoquent les roquettes modernes et, en filigrane, la leçon biblique donnant à l'histoire un sens et renforçant la conviction qu'un comportement moral dans des conditions particulièrement difficiles est la garantie de survie et d'épanouissement du peuple juif dans sa terre.

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost