LES BLOGUES

L'importance des rituels

14/08/2016 10:34 EDT | Actualisé 14/08/2016 10:34 EDT

Je vous offre un article de fond aujourd'hui, car je m'investis pleinement dans une carrière pour sensibiliser et faire vivre des étapes fort importantes dans la vie des gens: «le deuil et les rituels».

J'ai porté affectueusement les groupes «Féminin Pluriel» pour quelques neuf mois, après avoir entamé le deuil de mes partenaires chevaux. Comme une maternité nécessaire à la réalisation de mes plus profondes aspirations: celles de redonner la vie aux rituels et au deuil! Parce que le rituel soutient l'être humain dans le sens de sa vie autant dans sa signification que dans la direction qu'il désire lui donner.

Le deuil et les rituels ont été les mal aimés et malmenés depuis plus de 20 ans. On les a rejetés, oubliés parce qu'ils étaient surtout vécus et véhiculés dans le milieu religieux. La société prenant de la distance face à l'autorité et aux pratiques religieuses, ces habitudes, ces coutumes se sont perdues et un vide socioculturel s'est installé... À mon avis, c'est bien plus que cela qui s'est produit! Le deuil n'est plus vécu. Il a perdu son rituel et tout le bagage qu'il permettait d'évacuer est resté suspendu dans l'air. Les endeuillés sont maintenant lourdement handicapés.

C'est pourquoi je sens une profonde affection pour vous qui avez besoin de créer du sens à travers l'événement du deuil afin de retrouver l'équilibre. Les rituels sont gages d'une espérance, d'un sens profond d'appartenance et d'une libération individuelle et communautaire. Il est régulateur d'anxiété, capteur de sens. Il est capital dans la continuité du quotidien. Pourquoi s'en priver?

Ce n'est pas parce que vous êtes distants de votre pratique religieuse que vous devez rejeter ce qui est bon et important pour votre équilibre de survivant!

Je vous encourage à vivre un rituel au moment du décès d'un être cher. Vous serez en harmonie avec la vie qui coule en vous.

Des rituels, nous en vivons au quotidien. Chacun de nous avons nos petites habitudes. Par exemple, au réveil, quel est votre rituel? Les situations sont semblables, mais l'ordre dans lequel les choses se font est différent. Réveil, toilette, douche, rasoir, sécher les cheveux, maquillage, vêtements, petit déjeuner, auto, boulot !

Souvent, si l'on déroge à l'ordre que nous avons déjà établi, un malaise se fait sentir dans notre corps, et cela se répercute dans une certaine confusion même! Ceci pour exprimer à quel point les rituels sont importants. Ils nous aident à mettre de l'ordre dans notre tête et dans notre vie au quotidien. Ainsi, le rituel d'adieu prend toute son importance dans la perte d'un être cher pour recréer l'équilibre dans notre vie.

D'autres rituels se vivent sur une base plus festive comme les anniversaires de naissance, par exemple. Ce rituel s'étale dans le temps et propose différentes étapes et comportements. On lance l'invitation à ceux qu'on désire voir en ce jour spécial. La personne fêtée devient le centre d'intérêt de l'événement. On dresse la table, on décore parfois la maison, on fait un gâteau d'anniversaire surmonté de chandelles que l'on allume au moment opportun, les invités apportent des cadeaux à la personne fêtée pour souligner cet événement, on offre nos vœux, on prend des photos pour éterniser le moment... Toutes ces actions sont des étapes importantes pour marquer ce rituel.

Des paroles, des gestes sont nécessaires pour marquer, ancrer ce moment privilégié. On s'arrête, on arrête le temps pour souligner le bonheur de côtoyer cette personne et de partager notre vie et... notre humanité avec elle.

Ainsi, le rituel propose une cohésion sociale remplie de sens. Durant une période de deuil, le rituel dans ses gestes et par ses paroles devient facilitateur d'adaptation. Adaptation de passer de l'état de crise à un état d'équilibre. Un moment de réhabilitation personnelle et collective.

Il utilise des gestes, des paroles et même des symboles qui expriment la situation, les émotions et l'espoir de retrouver la joie de vivre et l'équilibre.

Dans le cas d'un décès, prendre la parole sert à honorer la personne décédée. Certains diront: «On sait bien maintenant qu'il est mort, il devient un saint. Ce n'est pas ce qu'il était de son vivant.» Parler de la personne décédée porte une très grande charge émotionnelle et affective en lien avec notre propre humanité. Une personne est décédée et malgré ses erreurs, malgré ses défauts, malgré ses faux pas... fondamentalement, c'est une bonne personne. Et par le fait même, parce que nous faisons partie de cette même humanité, il est bon d'entendre et de proclamer cette humilité qui nous relie tous. Ça fait du bien de sentir cette unité, cette commune qualité d'être... Être humain, c'est aussi cela.

Conséquemment, être humain, c'est faire partie de cette grande chaîne d'hommes et de femmes qui nous ont précédé. Nous ne sommes pas les premiers ni les derniers à vivre des rituels. Seulement, il est essentiel de vivre du sens au moment de ce détachement physique et émotionnel que nous oblige à vivre le décès d'un être cher.

Je vous encourage donc à vivre un rituel au moment du décès d'un être cher. Vous serez en harmonie avec la vie qui coule en vous. Vous êtes un survivant et cela a besoin d'être confirmé!

Je suis toujours heureuse de recevoir vos commentaires. N'hésitez pas à me transmettre vos réactions. Également, si vous avez des suggestions parce que mes propos soulèvent des questions, je suis tout ouïe à les accueillir.

Prenons conscience des ces petits et plus grands moments au quotidien qui sont ritualisés (de façon consciente ou non ) et qui nous font du bien.

1- Prenez conscience des rituels que vous pratiquez...

Quels sont les moments de votre journée que vous préférez? De quoi sont-ils composés? Et dans quelle séquence les réalisez-vous? Que ressentez-vous?

Parce que non seulement le rituel est rassurant mais il procure aussi du plaisir! Pour ma part, mon plaisir matinal est de me confectionner un bon «caffé latte»! Je le fais moi-même et quand je dois sortir tôt par affaires, ce rituel me manque. Oui, parce que ce moment est un moment de plaisir, de «je pense à moi».

2- Est-ce que vous soulignez les anniversaires? Quels sont-ils? Naissance? Mariage? Graduation?

Savez-vous que signifient les chandelles sur un gâteau d'anniversaire?

Les chandelles allumées représentent la lumière et la chaleur qu'une personne nous apporte. Elles représentent aussi le nombre d'années de bonheur et de complicité que nous avons passées avec cette personne. Et la chandelle supplémentaire est un souhait rempli d'espérance qu'elle vivra un an de plus...

Bonne réflexion!

3- Quelles sont les occasions de mettre sur pied un rituel? De créer un rituel?

Le divorce se célèbre: Je ne sais pas si cette pratique est répandue, mais des gens célèbrent leurs ruptures amoureuses par un party. Cette pratique ne me surprend nullement car les êtres humains ont besoin de sens et de gestes signifiants pour traverser les étapes de leur vie. Ceci soutient mon discours sur l'importance des rituels. J'ose espérer que ce rituel a pu apporter de l'espoir et de la paix dans la vie des gens, sinon, le rituel n'a pas été signifiant.

Le deuil en entreprise: Imaginez qu'au travail, un membre du personnel qui était fort apprécié décède. Quelques personnes se déplacent au salon et d'autres ont l'occasion d'assister aux funérailles. Cependant, une majorité d'employés demeurent déstabilisés par l'absence de cette personne. Il est très possible de créer une cérémonie qui sera vécue sur place, une «cérémonie du souvenir» où les employés seront sollicités pour s'impliquer et vivre ce deuil collectivement. Ce qui aura pour effet de faciliter leur démarche de deuil et donner un meilleur rendement au travail. Ce geste a pour fonction de maintenir la cohésion entre les employés, les collègues et tous les membres du personnel.

Ce billet a également été publié sur leblogue personnel de Danielle Brabant.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les plus belles photos de mariage

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter