LES BLOGUES

Polars en série: 10 personnages en quête d'adoption

12/07/2014 11:13 EDT | Actualisé 11/09/2014 05:12 EDT

Qu'ils soient flics ou bandits, tous les personnages suivants ont un point commun: ils n'existent pas! Pas tout à fait, en tout cas, mais pour les lecteurs, oui ils ont une existence. Ils font rêver. Ils font réfléchir. Exotique ou réaliste, leur monde est un reflet du nôtre; violent et tendre, drôle et effrayant.

Les personnages de romans policiers contemporains ont révolutionné le genre. Ils sont aux antipodes des tout premiers protagonistes, que ce soit Sherlock Holmes, Miss Marple, Maigret ou bien San Antonio. Le temps n'avait pratiquement aucune emprise sur eux. Comme s'ils restaient figés au moment de leur création et que toutes leurs enquêtes se déroulaient la même semaine. Aujourd'hui la situation est fort différente. Les personnages évoluent et subissent, comme nous, les ravages du temps. Ils se marient, ont des enfants; ils divorcent. Des rides apparaissent, les cheveux grisonnent et, s'ils subissent l'amputation d'un doigt, tous les romans qui suivront en tiendront compte.

Ça vous dit d'adopter une série cet été? Attention, ce petit jeu est addictif... On y va? Top dix des personnages récurrents de séries policières.

Harry Bosch

À tout seigneur tout honneur : la première place revient au détective de la police de Los Angeles, Harry Bosch, la magistrale créature qui a rendu Michael Connelly célèbre. Possiblement le personnage le plus influant sur le polar contemporain, Hieronymus Bosch a fait sa première apparition en 1992. La série est rendue à 17 romans (15 traduits). Harry Bosch est un policier intuitif et impulsif, ce qui explique que sa hiérarchie le prenne souvent en grippe. C'est un héros sans tache, presque rigide à force d'être droit, un véritable roc sur lequel s'appuie toute la littérature policière. Mais attention, Bosch cache des zones sombres qui le poussent parfois vers l'autodestruction.

  • Le premier Bosch : Les Égouts de Los Angeles, Éditions Le Livre de poche
  • Le dernier Bosch : Ceux qui tombent, Éditions Calmann-Levy.
  • Une télésérie américaine est présentement en cours.

John Rebus

L'inspecteur écossais John Rebus, de Ian Rankin, compte dix-neuf aventures (17 en français. John Rebus est policier, mais pourrait tout aussi bien être un criminel. Il est solitaire et ne respecte aucune autorité; pourtant, il parvient à résoudre les affaires qui lui sont confiées grâce à des méthodes originales. Rebus a pris sa retraite en 2007, permettant à l'auteur de créer Malcolm Fox, inspecteur aux affaires internes qui rencontre John Rebus lors de sa troisième histoire, un grand retour, mais aussi un face-à-face titanesque dont nous attendons avec impatience la parution (septembre 2014).

  • Le premier Rebus : L'Étrangleur d'Édimbourg, Éditions Le Livre de poche.
  • Le dernier Rebus : Exit music, Éditions Le Livre de poche.

Dave Robicheaux

Merveille des merveilles, Dave Robicheaux créé en 1987 par James Lee Burke, compte jusqu'ici 20 polars inoubliables (19 traduits). Des odeurs de la Nouvelle-Orléans à pleines pages et un shérif adjoint qui n'a pas inventé la déontologie policière.

  • Le premier Robicheaux : La Pluie de néon, Éditions Rivages / Noir.
  • Le dernier Robicheaux : Creole Belle, Éditions Rivages / Thriller.
  • Au cinéma: Dans la brume électrique (1999) de Bertrand Tavernier avec Tommy Lee Jones.
  • En BD : Prisonniers du ciel, Éditions Casterman collection « Rivages/Noir », 2010. Scénario : Claire Le Luhern - Dessin : Marcelino Truong.

Harry Hole

Du côté de la Norvège, on retrouve le géant Harry Hole de Jo Nesbø. Une dizaine d'aventures totalement inoubliables au cœur d'Oslo. Hole est un inspecteur constamment en proie à ses propres cauchemars, mais son taux d'élucidation est aussi élevé que les blessures qui le marquent à jamais.

  • Le premier Hole : L'Homme chauve-souris, Éditions Folio.
  • Le dernier Hole : Police, Éditions Gallimard Série noire.

Victor Lessard

Apparu en 2010 sous la plume électrisante de Martin Michaud, Victor Lessard, de la police de Montréal, et la fidèle, mais rugueuse Jacinthe Taillon nous entraînent dans les bas-fonds de la ville. Les nombreux lecteurs peuvent espérer la sortie prochaine de la quatrième aventure du duo de choc !

  • Le premier Lessard : Il ne faut pas parler dans l'ascenseur, Éditions La Goélette.
  • Le dernier Lessard : Je me souviens, Éditions La Goélette.

Konrad Sejer

La série policière de la reine du crime norvégien, Karen Fossum, force l'admiration. Les enquêtes de l'inspecteur Konrad Sejer dévoilent tous les problèmes sociaux liés à l'inégalité des classes, la misogynie, l'immigration et l'exploitation de l'homme. La pluralité des points de vue, ceux des criminels, de leurs victimes et celui des enquêteurs, montre les cicatrices permanentes laissées par les crimes. Onze polars (7 traduits) depuis 1995.

Manabu Yukawa

Si, si, une série japonaise ! Celle de Kiego Higashino et de son génial personnage le professeur Yukawa sonde les côtés obscurs de l'être humain car les coupables sont des gens ordinaires placés dans des situations défavorables. Des polars avec peu d'action, sans violence, qui font appel à l'intellect des lecteurs, à savourer lentement.

Carl Mørck

Les enquêtes du département V sont maintenant rendues à cinq épisodes (quatre traduits). L'inspecteur Carl Mørck, un grognon entouré d'une équipe plutôt singulière, épluche les dossiers non résolus dans un Danemark qui ressemble étrangement à notre société. Le récent passage au Québec de l'auteur, Jussi Adler Olsen, n'est pas passé inaperçu!

  • Le premier Mørck : Miséricorde, Éditions Le Livre de poche.
  • Le dernier Mørck : Dossier 64, Éditions Albin Michel.
  • Au cinéma : Miséricorde (2013) de Mikkel Nørgaard.

Bernhard Gunther

Les enquêtes du policier Bernhard Gunther se déroulent à Berlin, dans une Allemagne nazie auquel il n'adhère pas. Il est souvent l'instrument du régime et est incapable de retenir sa langue. Un régal ! La série écrite par Philip Kerr est rendue à neuf polars (huit traduits).

  • Le premier Gunther : L'Été de cristal, Éditions Le Livre de poche.
  • Le dernier Gunther : Prague Fatale, Éditions Du Masque.

Elvis Cole

Créée en 1987 par Robert Crais, la série ne cesse de surprendre. Tout en drôlerie et en légèreté, les enquêtes du privé Elvis Cole ne cèdent en rien à la facilité. Des polars pétillants, lecture idéale, les pieds dans le sable!

  • Le premier Cole : Prends garde au toréador, Éditions Gallimard (série noire).
  • Le dernier Cole : Coyotes, Éditions Belfond.

En collaboration avec Josée Kenny.

Un merci très spécial à Robert Laplante et Julie Marcil.

Les précédentes critiques de Daniel Marois

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?