LES BLOGUES

Pourquoi des champions québécois de l'environnement à Ottawa?

26/05/2015 08:39 EDT | Actualisé 26/05/2016 05:12 EDT

J'étais là, les deux bottes dans l'eau constellée d'huile de la rivière Chaudière, une vue parfaite sur les ruines encore fumantes de Mégantic. J'étais là pour échantillonner les HAP, les benzènes, toluènes, toutes des matières toxiques ou cancérigènes menaçant les survivants. J'étais là pour les prévenir en cas de danger. Ce fut la plus dure mission d'échantillonnage de ma vie. C'était le 11 juillet 2013. En levant les yeux, j'ai compris combien le drame était venu du fédéral: le train, sa vitesse, son contenu, ses rails, tout était fédéral.

J'ai donc décidé d'aller à Ottawa, avec d'autres habitués au combat, me battre pour que plus jamais, jamais.... Pour que ce pétrole, qui ne crée ni emploi ni revenu pour nous, soit remplacé par des projets d'avenir, verts, durables, utiles et qui ne tuent pas.

Avec l'élection en 2011 d'Élizabeth May, la chef du Parti vert du Canada, les Verts ont appris à gagner. Au pays des pétroles Irving, au Nouveau-Brunswick, David Coon a gagné un siège en début d'année. Au pays des pommes de terre où les pesticides sont encouragés par les nouvelles lois de Harper, à l'Île-du-Prince-Édouard, les électeurs ont choisi le Vert Peter Bevan-Baker. Et les intentions de vote pour les Verts lèvent comme un vent de mer en Colombie-Britannique. Comme une vague... verte.

Le NPD et le Parti libéral nous déçoivent: ils sont pour les pipelines, les trains de bitumes et de pétrole de Bakken (celui qui a explosé à Mégantic) et les gros pétroliers sur le fleuve comme projets de développement chez nous. Ils proposent le Québec comme la voie de sortie, comme le paillasson d'exportation du pétrole sale de l'Ouest.

Notre réponse est non. Nous savons faire mieux. Nous voulons mieux comme projet de société. Votre sécurité environnementale est notre priorité.

André Bélisle, Jici Lauzon, moi-même et d'autres qui suivront bientôt avons choisi de parler des vrais enjeux lors de cette élection 2015. Sans langue de bois, ni faux-fuyant de politiciens, nous serons, face aux décisions d'Ottawa, une muraille verte qui protège notre fleuve, nos terres agricoles et notre qualité de l'air. Parce que telle est la réalité: de l'exploitation et du transport du pétrole à l'utilisation de pesticides chimiques en passant par des déversements toxiques dans nos rivières et notre fleuve, la sécurité des gens est menacée par le gouvernement Harper.

Le pouvoir c'est vous. Si la sécurité environnementale, la santé, l'agriculture durable, les énergies vertes, les projets qui ne nous salissent pas, mais offrent plutôt des jobs dignes et bien rémunérés vous intéressent... c'est que vous êtes Verts!

Et avec vous, on s'offre une belle vague verte pour l'élection du 19 octobre 2015.

Ce texte de Daniel Green a été écrit avec la collaboration d'Anne-Marie Saint-Cerny

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

6 lois adoptées en 2014 qui ont changé le Canada

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter