LES BLOGUES

Carte-cadeau: la solution de facilité empoisonnée

08/12/2014 11:10 EST | Actualisé 07/02/2015 05:12 EST

Les occasions d'offrir un cadeau constituent souvent un casse-tête au moment de choisir. À cela les commerçants ont trouvé la solution électronique miraculeuse : la carte-cadeau. Sauf que derrière le rectangle plastifié se cachent une stratégie coûteuse et beaucoup de non-sens.

En voulant faire simple, on peut sans le vouloir encourager des pratiques contre-productives. Par exemple, offrir une carte Starbucks à quelqu'un succombant facilement au café en gobelet jetable, c'est indirectement soutenir l'évitement fiscal de la multinationale. Financer les paradis fiscaux en aidant à creuser les déficits budgétaires des pays de l'économie réelle donc.

Un autre aspect absurde est la métamorphose du papier monnaie en matériau plastique sans aucune plus-value. On crée un objet transitoire parfaitement inutile qui lui-même ne servira qu'à payer ce qu'on aurait déjà pu acheter directement en argent comptant. Sans oublier que la carte est souvent soit présentée dans un support en carton, soit empaquetée dans une adorable petite boîte. Au final, le carton ou la boîte finiront à la poubelle un jour ou l'autre. Multiplié par des millions de cartes cadeaux, ça commence à faire beaucoup.

Une invitation à la surconsommation

Mais le cadeau empoisonné ne s'arrête pas là puisque l'heureux récipiendaire de cet argent rematérialisé aura très peu de chance de dépenser le montant exact. Et dans les pays où il faut compter l'ajout des taxes au prix indiqué en rayon, les chiffres ronds se font rares. Le dilemme étant soit de faire un don au commerçant en laissant le trop peu d'argent restant sur la carte, soit d'ajouter de sa poche en dépassant le montant offert. On s'entend que l'écrasante majorité du monde optera pour la deuxième solution. Multipliée par des millions de cartes cadeaux, ça continue à faire beaucoup.

Les fraudeurs ne sont pas en reste non plus avec une sorte bien précise de carte-cadeau : les cartes prépayées de débit ou de crédit. Ayant généralement une longueur d'avance, ces fraudeurs ne sont jamais à court d'idées pour devancer les systèmes de protection qui devront logiquement être perfectionnés suite à leurs méfaits : clonage, blanchiment d'argent et autres entourloupes...

La solution locale

Avec un tant soit peu d'effort, on peut cependant offrir de façon plus utile. Tout simplement en favorisant l'économie locale pour éviter que notre argent se perde dans l'évasion fiscale pratiquée par certaines grosses entreprises et susceptible de finir à la Barbade ou aux Bahamas. En cherchant bien parmi les artisans locaux vous pouvez facilement trouver des cadeaux de qualité. Parmi certains travailleurs autonomes aussi, comme les massothérapeutes agréés par exemple, l'offre est suffisamment large pour que le moins sophistiqué chèque-cadeau fasse l'affaire.

Sinon il reste toujours la solution du billet glissé dans la bonne vieille enveloppe.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

10 cadeaux passe-partout pour personnes difficiles

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter