LES BLOGUES

Ouverture de la porte sainte à Québec

18/12/2015 02:32 EST | Actualisé 18/12/2016 05:12 EST

« Je suis la porte »

(Évangile selon saint Jean, 10, 9)

La divine providence a répandu ses grâces sur sa bonne vieille ville de Québec en permettant, par la voix du pape François, que la Porte sainte de la basilique-cathédrale Notre-Dame soit rouverte près d'une décennie plut tôt que prévu. Elle a été descellée en grande pompe samedi dernier par l'éminentissime cardinal Gérald Cyprien Lacroix. On ne pouvait que s'extasier à la vue du pasteur baisant avec onction la Porte sainte, agenouillé sur un luxueux coussin pour protéger ses augustes rotules, avec sa mitre brodée, sa crosse richement ornée et son ample chape violette. Une image d'une profonde piété et d'une modernité qui marquera assurément le XXIe siècle!

Le Saint Père a décrété que l'an 2016 serait une «année sainte» et qu'il comporterait exceptionnellement un jubilé de la Miséricorde afin de réconforter les âmes aux prises avec la violence qui ravage notre monde. À l'occasion de ce jubilé, le pape a demandé que les sept Portes saintes de la chrétienté, dont celle de Québec, soient ouvertes aux fidèles jusqu'à la fin de l'année. Ainsi que l'a savamment expliqué le vicaire général du diocèse de Québec, l'Église catholique «reconnaît un caractère sacré à certains objets ou pratiques reliés aux rituels des Années saintes». En cela, elle s'inscrit dans la tradition millénaire des amulettes, qui remonte à l'âge des cavernes. Mêlant l'au-delà à l'ici-bas, les hommes, depuis toujours, sacralisent des choses de la vie ordinaire en leur prêtant des pouvoirs surnaturels pour se préserver des maladies, des accidents, des fléaux de toutes sortes. Avec la conviction que la Porte sainte est investie de la miséricorde divine, les pèlerins qui la traverseront sentiront que «ce passage les mène vers une paix intérieure», pour reprendre les mots inspirés des autorités de la paroisse de Notre-Dame de Québec. Vous franchissez une simple porte, et voilà que toute votre personne s'en trouve régénérée comme par magie! Il est grand, le mystère de la foi!

Comme plusieurs, dont le maire Labeaume, l'ont souligné, la venue des pèlerins sera aussi très profitable à l'industrie du «tourisme religieux». On attend en effet un grand nombre de fidèles, si on en juge par l'affluence enregistrée en 2014, où la Porte sainte aurait attiré plus de 300 000 pèlerins. Sa réouverture a été désignée par l'American Bus Association comme le «Top Event 2016» au Canada. À n'en pas douter, il s'agit d'une manne inespérée, tant pour l'Église que pour les commerçants de la Vieille Capitale. Les événements religieux ont souvent cette prodigieuse caractéristique de combiner les grandes intentions spirituelles aux affaires matérielles. La foi au service de l'économie, que peut-on demander de mieux?

Divers membres du monde politique, dont le premier ministre Couillard, se sont joints aux personnalités religieuses pour assister à la grandiose cérémonie d'ouverture de la Porte sainte. On se serait cru à l'ère de Duplessis et du cardinal Villeneuve, où les pouvoirs politique et religieux étaient intimement liés. Nos représentants politiques pratiquent aujourd'hui une laïcité si ouverte qu'ils s'autorisent à cautionner, par leur présence officielle, des cultes d'enchantement. L'œcuménisme obligeant, M. Couillard célébrera sans doute la fête de l'Aïd el-Fitr à la fin du prochain ramadan en l'honneur de ses électeurs musulmans. On ose l'espérer, car une déférence envers toutes les religions n'est-elle pas la base de la véritable laïcité ?

En tant que guide spirituel reconnu à travers le monde, le souverain pontife exhorte l'ensemble de l'humanité à franchir une Porte sainte pour s'imprégner de la miséricorde divine. Ce rituel religieux s'ajoute à d'autres symboles pacifiques forts qui se multiplient en Occident pour lutter contre le terrorisme islamique, tels que l'accumulation de fleurs et de bougies sur les lieux d'attentats ou la pratique du Egg Smash Dare, qui consiste à s'écraser un œuf cru sur le front pour combattre l'État islamique. L'ardeur des djihadistes doit être sans conteste mise à rude épreuve par des armes aussi dissuasives.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter