LES BLOGUES

Messieurs les élus, j'aimerais comprendre

19/09/2015 07:07 EDT | Actualisé 19/09/2016 05:12 EDT

Dites-moi, suis-je le seul qui s'inquiète de la non-acceptation, par on ne se le cachera pas, un groupe bien spécifique, des valeurs que nous possédons en tant que société?

Cette semaine, nous venons de le constater, une jeune femme aux jolis yeux, venait nous faire un signe de victoire à la Churchill. Je dis qu'elle a de beaux yeux, car c'est tout ce que j'ai pu voir.

Devenir citoyen de tout pays, comporte de petites adaptations. Des trucs anodins, comme s'ouvrir à la société qui nous accueille, tenter de s'intégrer, accepter les valeurs de ce pays. Bien non... Il parait que c'est à nous la majorité de s'adapter. Pire, nos politiciens sentant le besoin de ramasser des votes, s'écrasent, s'aplatissent, s'intègrent à l'envers.

Je commence lentement à en avoir raz le pompon, de voir des gens nous narguer ostensiblement sous le couvert de lois religieuses. On ne va pas se le cacher, plus de trente pays sont, soit en guerre ou en déstabilisation continuelle présentement et pourquoi? L'intégrisme religieux islamique.

Nous avons établi une constitution, des lois protégeant le droit de religion, des droits protégeant la personne, des lois protégeant les enfants, d'autres le droit de s'exprimer.

Ces droits tout à fait corrects, fonctionnent dans une société respectueuse, mais elles deviennent pernicieuses quand un groupe décide de s'en servir pour tenter d'y implanter un système de pensée totalement belliqueuse, archaïque, basée sur la suprématie de l'homme sur la femme.

J'aimerais trouver un pays ou l'intégrisme religieux n'est pas signe de guerre ou troubles sociaux. Désolé, Il n'y en a pas.

Petite histoire personnelle:

En 2000, travaillant comme bénévole dans une fondation pour enfant, j'ai été confronté à un nouvel arrivant algérien qui, payé par Québec, venait travailler pour apprendre et s'adapter. Sa jeune épouse travaillait elle aussi avec ce même programme. La pauvre, portait cette affreuse couverte de cheval et un joli foulard assorti, elle ne pouvait me regarder, car j'étais un homme. Trois semaines plus tard, notre nouvel arrivant

demandait à toutes les jeunes femmes de l'étage, de s'habiller correctement «robes aux chevilles, bras couverts» car elles l'offensaient lui et l'Islam! Voilà c'était parti... Notre nouvel arrivant ayant quitté un pays qu'il disait dangereux à cause d'intégristes et trois semaines après son arrivée, agissait exactement comme eux.

La population québécoise a maladroitement tenté de restreindre le port des signes religieux et des politiciens ont rebondi sur une certaine vague. Il y a entre le cœur et la raison, une guerre permanente. Le cœur demande d'accueillir et laisser la bonne volonté déterminer le tracé futur de notre société, la raison dit : Mettons immédiatement des balises précises, la France a tardé à le faire, la Belgique a tardé à le faire, les pays scandinaves se questionnent. Ici, malgré tout 2.5% de la population commence à dicter ses lois. Nous ne comptons plus les aliments halal dans les marchés, pourtant 2.5% de la population peut-il exiger un tel traitement? Je sais, nous n'avons qu'à ne pas en acheter. Quand les femmes voilées marchent cinq de front dans les centres d'achats, nous n'avons qu'à nous tasser. Quand les imams prêchent la guerre sainte, nous n'avons qu'à ne pas écouter. Quand les imams désirent la sharia, nous n'avons qu'à se dire que c'est entre eux. Alors, peut-être devrions-nous immigrer à notre tour et céder notre place.

Nous allons devoir prendre certaines décisions déplaisantes pour un groupe de déplaisants. Se faire traiter d'islamophobe par des intégristes, qui rêvent de nous islamiser, c'est quand même gros.

Alors, les élus, ceux qui me représentent si mal, je vous paye pour que vous soyez à l'écoute. Si je ne retrouve pas les idées de la masse dans vos discours, c'est que vous êtes déconnectés. Il y a dans plusieurs pays d'Europe, des risques de guerre civile. Nous pendant ce temps on a la tête dans le sable... Tout va très bien Madame la marquise.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST:

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter