LES BLOGUES

Madame l'impératrice

17/06/2017 10:04 EDT | Actualisé 17/06/2017 10:04 EDT

Il y a quelques années, au Québec, nous avons eu droit à une reine en fauteuil roulant, dépensière, au-dessus des lois, imbue d'elle-même, se croyant en ligne directe avec la famille Windsor. Elle nous aura fait suer pendant des années par ses frasques dignes de la royauté. Et, sans même sourciller lors de son procès-fleuve, elle invoquera «La reine ne peut avoir tort.» Tant pis pour les sans-culottes.

Nous avons droit maintenant à une impératrice, tout aussi dépensière que l'autre, ayant délaissé un poste de «reine du Canada» pour «impératrice de la francophonie». Nous savions déjà que Mme Michaëlle Jean avait des goûts de luxe, mais avec l'argent des autres. Cette fois, l'impératrice dépasse déjà de 40% son budget voyage un tout petit 907 000$, en plus d'un autre tout petit 891 000$ pour ses missions de 2015. Et maintenant, une rénovation d'appartement à Paris de 500 000$ pour un appartement loué 13 000$ par mois et on y ajoute un joli piano à 20 000$, ça décore bien une pièce.

Tout ceci alors que l'organisme peine à boucler un budget de 107 millions et notre contribution à cette orgie est de 16.5 millions. Donc à part son salaire de base, notre impératrice se paye une vie de luxe et tout ça pour représenter la francophonie dans le monde.

Drôle... l'impératrice ne voulait pas au départ accorder d'entrevue sur le sujet, de quoi le petit peuple se mêle-t-il? Sous la pression médiatique, en entrevue, notre petite impératrice a le culot de dire: «Je ne suis pas une princesse, cet appartement sert à la diplomatie». Je n'ai rien contre la diplomatie, mais dans ce monde fabuleux de l'OIF, si tous ont le même train de vie, pour si peu de résultats, je nomme ça «parasites». Et l'organisation dit devoir couper dans les employés pour boucler les budgets.

Une reine avait eu ce mot malheureux «Le peuple n'a plus de pain... qu'il mange de la galette.» Elle fut raccourcie quelque temps plus tard, par une guillotine, devant une foule vengeresse. Je n'irai pas jusque là, mais il y a des coups de pied au derrière qui se perdent.

Je n'en ai pas contre l'OIF, 84 états payent pour ça. Mais dites-moi sans rire, que ce n'est pas une organisation de pique-assiette. On ne parle pas de l'ONU, on ne règle pas de conflits internationaux. J'ai vainement tenté de trouver un coup d'éclat entre deux réunions au champagne. Oui, on parle beaucoup de la diffusion du français dans des pays africains et ho oui... en Nouvelle-Écosse.

Il est triste de penser que le Québec verse 1.5 million pour promouvoir la langue française dans le monde, alors que 50% des Québécois sont des «analphabètes fonctionnels» se foutant éperdument des «photes de fransais».

Il est triste de penser que le Québec verse 1.5 million pour promouvoir la langue française dans le monde, alors que 50% des Québécois sont des «analphabètes fonctionnels» se foutant éperdument des «photes de fransais». Encore plus drôle que le Canada donne 15 millions à l'OIF, alors que neuf provinces sur dix parlent la langue de Shakespeare et qu'il fasse de son mieux pour noyer les francophones dans une mer anglophone.

Jeudi matin, le journal nous apprend que l'impératrice ne peut faire 150 mètres à pied. La limousine l'attend ainsi que trois gardes du corps et deux secrétaires. Mieux, l'OIF vient de régler le problème des frais de voyages. L'organisme vient dans un tout dernier rapport de gommer la ligne des frais de déplacement, on en parlera plus. Quelle jolie façon dictatoriale de procéder ! Tu donnes ton argent et tu fermes ta gueule.

Faire rayonner le français dans le monde c'est très bien, se payer des soirées mémorables aux frais des contribuables de plusieurs pays africains frisant la pauvreté ou même de pays comme le nôtre est tout simplement indécent. Il est triste de penser que tout le monde s'en balance. L'impératrice pourra continuer ses soirées, le français dans le monde est protégé en... Afrique.

LIRE AUSSI:

» Et le pire est à venir

»La commission Chamberland

» Salmigondis de la semaine


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter