LES BLOGUES

De nouveaux criminels

30/08/2014 09:18 EDT | Actualisé 30/10/2014 05:12 EDT

Il y a quelques mois, la police a saisi dans une maison plus de 90 armes à feu mal entreposées, dont plus de la moitié étaient enregistrées. L'homme près de la soixantaine n'est pas connu des policiers, donc pas de casier judiciaire, pas d'histoires scabreuses. Un homme comme tout le monde qui est devenu un criminel à cause d'une dénonciation anonyme.

Son crime? Collectionner de vieilles armes de guerre. Vous me direz que selon la loi, ces armes devaient être bien verrouillées, bien entreposées, bien surveillées.

Cette semaine, un ancien ministre est lui aussi devenu criminel. Il avait en sa possession cinq carabines de chasse finissant leurs jours dans la poussière au fond d'un garde-robe.

Depuis le début des années 2000, c'est un nouveau crime. Ces hommes auront droit aux photos et aux empreintes, saisie des armes et s'ils ont de la chance, une amende et peut-être six mois de prison. Il aurait mieux valu qu'ils attaquent un dépanneur, ils auraient pu plaider la folie.

Le but premier de cette loi est d'enrayer les vols d'armes et les accidents bêtes. L'enregistrement quant à lui est en fait une façon d'identifier l'arme en cas de vol et de prévenir les policiers lors d'une intervention.

J'ai eu à m'occuper d'un vol de plus de 100 armes automatiques chez un collectionneur, pourtant en règle. Les collectionneurs d'armes à feu ont en moyenne entre 30 et 200 armes. Il y en a des centaines au Québec, des gens de près de 60 ans. Ils n'ont jamais enfreint la loi, ni commis de vols qualifiés, ni tenté de tuer quelqu'un. Ils ont juste quelques armes pouvant être mal entreposées, c'est à dire dans un garde-robe, un râtelier en vue, une pièce non verrouillée.

Je ne sais pas, je me pose tout simplement la question. La Suisse, qui par principe est un pays neutre, ne s'oppose pas à la conservation d'armes militaires. En Norvège, une personne sur cinq est armée. La Suède, le Danemark, la Finlande et l'Autriche ont des lois concernant le port d'armes, mais pas pour la possession. Sont-ils plus sujets aux tueries? La réponse est non.

En attendant, inventer de nouveaux crimes pour des gens qui ont passé 75% de leur vie dans la légalité, et qui se retrouvent aujourd'hui criminels, ne fait rien pour la cause des armes automatiques dangereuses.

Notre société a maintenant peur d'avoir peur. Elle est comme une personne qui se raconte ses frayeurs et qui se met à les croire. Mais en édictant ces lois, les politiciens rassurent le bon peuple et leur réélection.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Des armes en evente sur Instagram

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?