Chuck Comeau

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Chuck Comeau
 

Simple Plan en Asie: Journal de tournée

Publication: 16/02/2012 00:31

Pour mon premier blogue sur le Huff Post Québec, j'ai pensé vous amener avec nous en voyage à travers l'Asie et vous donner un aperçu de la vie en tournée. C'est donc trois semaines intensives de spectacles, d'aéroports, de vie en coulisses et de moments inoubliables qui vous attendent.

4 janvier 2012

Après une brève pause pour la période des fêtes, nous voilà déjà de retour dans l'avion et en route vers Beijing. L'envolée vers la Chine va durer près de 15 heures. J'ai donc fait provision d'une tonne de magazines, chargé mon ordinateur portable, et on embarque! Tout le groupe voyage ensemble et, jusqu'à la dernière seconde, on envoie des textos et des courriels avant que l'appareil ne décolle. On est devenu maître pour camoufler nos cellulaires et les utiliser à l'insu des agents de bord... Cependant, pas question de faire comme Alex Baldwin et de se faire mettre dehors. On a plus de 15 spectacles à faire en Asie et nos fans nous attendent impatiemment!

On arrive à Beijing et, je vais vous dire quelque chose, on ne se croirait pas à Dorval ici! Le terminal de l'aéroport Beijing Capital est tellement énorme qu'on dirait qu'on pourrait y faire entrer dix terrains de football! Vérification faite, c'est le deuxième plus gros terminal au monde. Disons que c'est pas mal impressionnant! Presque aussi impressionnant que la compagnie aérienne, qui a réussi à «égarer» les 15 valises du groupe et de l'équipe technique. Bah...on est habitué...on les retrouvera demain à peine quelques minutes avant le spectacle.

En arrivant, on est accueilli par des berlines assez «pimp» merci, avec le logo Simple Plan en prime (disons que ça fait changement des vans et des mini-bus!) et on file droit vers une conférence de presse pour annoncer le lancement de Jet Lag en mandarin, une nouvelle version chinoise du 1er extrait de notre nouvel album Get Your Heart On! Une neige légère tombe sur la capitale chinoise et, vers 2 h du matin, je sombre dans un sommeil profond.

Les spectacles à Beijing et Shanghai se déroulent parfaitement et nous quittons «Mainland China» pour Taiwan! Pas le temps de visiter et de jouer aux touristes aujourd'hui, on doit aller directement de l'aéroport jusqu'à la salle de spectacle pour faire les tests de son et se préparer pour le concert. Plus de 2000 fans font la file dehors et leur enthousiasme nous aide à surmonter les pénibles effets du décalage horaire qui se font sentir assez puissamment ce soir-là. La foule est déchaînée et on a vraiment du plaisir à jouer pour eux. Après le concert, les fans nous attendent à l'arrière de la salle dans un parking et on prend le temps de signer des autographes pour eux avant de retourner à l'hôtel. Sentant un petit regain d'énergie, je décide de faire une courte promenade nocturne, afin d'avoir au moins vu un peu de Tapei. La dernière fois qu'on y était, j'avais grimpé au sommet de Tapei 101, l'une des tours les plus hautes du monde. Cette fois-ci, c'est le souvenir des centaines de petites mobylettes arpentant les rues du quartier de l'hôtel qui me resteront comme souvenir de voyage... Un vrai raz-de-marée de 2 roues sillonnant la ville.

9 janvier 2012

Lendemain matin, rendez-vous au lobby à 9h 30 pour un autre trajet vers l'aéroport. Cette fois-ci, direction Hong Kong, une de mes destinations préférées en Asie. Nous arrivons en fin de journée et avons une soirée libre pour visiter. De la fenêtre du Grand Hyatt, la vue sur le port est saisissante.



Nous soupons tous ensemble avec notre «crew» et le promoteur local. Ensuite, j'en profite pour aller voir le skyline absolument hallucinant de HK. Le nombre absurde d'immeubles, tous bâtis les uns par-dessus les autres, en parfaite ligne droite, est à couper le souffle. Aucun appareil photo ne peut vraiment rendre justice à cette démonstration de force urbaine et même les yeux ne semblent pas en mesure de saisir toute l'ampleur du spectacle. Pour un amateur d'architecture comme moi, c'est un vrai délice. Le lendemain, je vais voir de plus près la tour HSBC et la «IFC Tower», que l'on surnomme la tour «Batman» étant donné son rôle spectaculaire dans le film The Dark Knight, ainsi que les magnifiques ponts et les centaines de grues géantes qui entourent la petite péninsule. Jeff, Pierre et David en profitent quant à eux pour aller voir «Sam the Tailor» et se faire confectionner un habit sur mesure, Hong Kong étant un des meilleurs endroits au monde pour un tel achat. À travers toutes ces aventures, on trouve le temps de faire un spectacle et les fans de Hong Kong nous démontrent encore une fois à quel point l'Asie est un endroit si spécial et incroyable pour notre groupe.

12 janvier 2012

On atterrit aux Philippines et le contraste avec Hong Kong est assez radical. C'est complètement un autre univers et Manille est loin de ressembler à Hong Kong. Ici, les inégalités économiques et la pauvreté frappent de plein fouet et on peut voir que plusieurs Filippinos vivent dans des conditions extrêmement difficiles. Cependant, je ne crois pas qu'il existe un peuple plus sympathique et souriant qu'eux. C'est incroyable à quel point tout le monde semble heureux de nous rencontrer. On signe des autographes pour les douaniers, les agents de bord, le personnel de l'hôtel, les chauffeurs de taxi...Honnêtement, je ne suis pas certain s'ils connaissent tous notre musique, mais ce n'est pas grave, on se sent pas mal bien accueilli! Le spectacle ce soir a lieu au Araneta Coliseum, l'aréna où se déroula le légendaire combat «Thrilla in Manila» opposant Joe Frasier et Muhamed Ali. On fait salle comble ce soir et c'est 5000 Filipinos qui sont là pour s'amuser avec nous. Durant "Perfect", la dernière chanson du spectacle, j'en profite pour prendre des photos et garder un souvenir de cette foule extraordinaire.

14 janvier 2012

On est maintenant rendu à Kuala Lumpur et quelques heures avant le spectacle, le promoteur nous suggère d'aller souper à un restaurant qui prétend offrir «la plus belle vue du monde». Disons que nous sommes tous un peu sceptiques, mais nous décidons quand même de donner une chance au coureur...Quel bon choix ce fut! L'endroit est sûrement l'un des plus «hip» de la ville, avec une piscine en plein milieu de la salle à manger (vraiment cool!), mais surtout une vue R-I-D-I-C-U-L-E sur un des buildings les plus beaux et iconiques au monde, les Petronas Towers! On passe le souper au complet à prendre des dizaines et des dizaines de photos avant de finalement aller jouer pour nos fans malaisiens. Une soirée inoubliable.

15 janvier 2012

Aujourd'hui, on est à Singapore, un micro pays d'une beauté époustouflante. Tout est vert, manucuré et tellement propre qu'on croirait que la ville au complet est un club de golf privé ou un centre de villégiature Ritz Carlton. En parlant du Ritz, c'est là où on débarque aujourd'hui et tout le monde a un grand sourire en arrivant à l'hôtel. La température frôle les 32 degrés et c'est très humide, mais même si le spectacle est à l'extérieur ce soir, personne n'ose se plaindre de la chaleur. Disons que ça se prend mieux que des bancs de neige et de la slush brune! Après le spectacle, on se rend à un after-party au tout nouveau Marina Bay Sands, construit à un coût astronomique de 6 milliards de dollars, le deuxième casino le plus cher au monde. On prend des drinks sur le toit, à côté de la plus longue «infinity pool» qui soit, en regardant la ville d'en haut. C'est hallucinant et ça vaut la peine de cliquer sur le lien pour voir les photos.

17 janvier 2012

Aujourd'hui, nous sommes à Jakarta en Indonésie et, demain, ce sera Surabaya. Le matin du spectacle à Jakarta, Jeff et moi nous levons très très tôt pour des musiciens en tournée (7am!!!) afin de participer à une émission de télé sur la plus grande chaîne du pays. Une des expériences médiatiques les plus «capotées» que j'aie vécues! Un véritable freak show impossible à décrire, où je me fais demander en mariage par le Dany Turcotte des Philippines (je lui dis oui!) et où Jeff doit tenter de jouer sur une guitare qui n'a pas été accordée depuis au moins 10 ans. Assez rock and roll comme réveil! Mais ce n'est pas la fin du monde...on en a vu pas mal d'autres. On reprend nos forces un peu avant le spectacle au stade de tennis de la capitale. L'Indonésie, c'est un des meilleurs endroits pour le groupe en Asie et le spectacle est fou! Ils sont 7000 fans à chanter, crier et sauter avec nous... Une façon parfaite de terminer notre tournée de l'Asie du Sud-Est! Demain, on met le cap sur le Japon pour 11 jours là-bas. Je vous garde mes impressions sur ce pays absolument incroyable pour un prochain blogue.

A bientôt!

Chuck Comeau.

 

Suivre Chuck Comeau sur Twitter: www.twitter.com/chuckcomeau