LES BLOGUES

Message aux électeurs solidaires

21/03/2017 09:36 EDT | Actualisé 21/03/2017 09:36 EDT

Premièrement, salut à toi, comme diraient les Bérus! Oui toi, que je connais depuis si longtemps, qui gravite dans mon entourage depuis aussi loin que le secondaire, mais surtout du cégep ou de l'université. C'est sûr qu'ayant fait société-monde au cégep puis science politique / géographie à l'université, y'a rien d'étonnant, surtout que mon attirance féminine primaire tourne autour des hippies - beatniks qui s'arrangent, et pour mes chums, ceux qui ont de quoi à dire, à s'indigner et à rire. Bref, salut à vous tous, ami-e-s, membres de la famille, ex-blondes et actuelle, connaissances et autres d'allégeance orange. Je vous aime fort.

J'imagine que vous avez vu ça passer: Gabriel Nadeau-Dubois sera candidat dans Gouin pour remplacer Françoise David. NON?? Je vois déjà votre face tomber par terre en vous disant que vraiment (poliment), je suis en retard sur les nouvelles en ta...Ben non. Je vous jure que je le savais. Mais je n'étais pas encore prêt à en parler. Faut laisser le temps au temps, comme dirait quelqu'un que j'adore.

Et ce temps est venu. En effet, un sondage publié dans Le Devoir du samedi 18 mars affirme que vous êtes à 14% dans les intentions de vote au Québec, une première! Cela serait en partie dû à GND, mais aussi au combat de Manon Massé pour conserver la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques (d'ailleurs, félicitations pour cette victoire, c'était louche comme redécoupage.) Ce même sondage annonce aussi que pour la première fois encore, dans chaque région du Québec (y compris Québec, ça j'avoue, je vous lève mon chapeau), votre parti est à plus de 10% dans les intentions de vote. Bon, c'est un sondage pris à chaud, par Internet, auprès de 1006 répondant-e-s partout au Québec. C'est excellent, mais si ça illustre la tendance actuelle, ça n'annonce rien de figé.

Ce qui m'a surtout frappé dans ces résultats, ami-e-s solidaires, c'est la partie sur l'alliance entre QS et le PQ. 73% des péquistes, selon ce même sondage, seraient en accord. 57% des solidaires refuseraient de le faire. Évidemment, avec la montée de QS, c'est le PQ qui descend, même le directeur de la firme Léger parle de « vase communicant » entre les deux formations (no shit.) QS est en position de force, tandis que le PQ est en mode faiblesse. Pas étonnant que les péquistes soient présentement plus pour l'alliance!

Mais à vous que j'aime, je vais reprendre une maxime chère à ce cher GND: Il faut qu'on se parle. Parce que c'est beau, votre remontée dans les sondages, le renouveau à la tête du Parti, la victoire de Manon Massé et l'arrivée de Gabriel Nadeau-Dubois. Ça donne un méchant boost dans toutes les sphères d'activités, et ça augure bien pour la suite. Mais s'il-vous-plaît, on enlève tout de suite les lunettes roses. Je sais, c'est poche, mais on va se le dire: même avec plein de bonne volonté, plein de... peu importe, QS ne sera pas au pouvoir après les prochaines élections. Ni même dans l'opposition officielle. Dans notre système électoral uninominal à un tour, ce n'est pas comme ça que ça marche. Les châteaux-forts, libéraux surtout et péquistes parfois, sont trop nombreux pour vous donner le nombre requis de député-e-s. Et le PLQ, malgré tous ses travers, a bon an mal an 30% des votes dans sa sacoche. Ce qui veut dire qu'au train où vont les choses, on les reverra au pouvoir aux prochaines élections (et je vous le jure, j'espère fortement que cette prédiction soit un échec lamentable, même si rien ne change!)

Je sais, ami-e-s solidaires, vous m'en avez parlé ad nauseam: Le PQ est un vieux parti; il est obsolète, déconnecté des nouvelles réalités du 21e siècle et incapable de se réinventer; il est un parti plus au centre ne partageant qu'en partie vos idéaux de gauche, et parfois du bout des lèvres; il change de chef tout le temps, il est un ramassis de gens qui veulent l'indépendance, mais qui n'iraient pas du même bord si ça se réalisait. Ben oui, vous avez raison. Sur tout ça. Rien à redire. Sauf une chose: mettons que deux secondes, on mettait de côté l'idéologie pour la remplacer par la stratégie (parce que tsé, la politique, c'est aussi ça de temps à autres), on s'en crisse...

Ben oui, on s'en crisse. Simple de même. Parce que mettons que vous vous alliez avec le PQ, ce que j'espère très fort, pensez-vous vraiment que cette alliance serait permanente? Aucune chance, pour des milliers de raisons. Ça serait une alliance stratégique pour une élection, la prochaine (ou l'autre d'après, comme ça semble parti), qui tiendrait probablement en quelque chose comme trois grands axes, simplifiés au possible pour éviter les discussions interminables. Quelque chose du genre: environnement (les deux partis s'entendent pas pire là-dessus, sauf sur le pétrole) - Souveraineté (juste pour dire que les deux partis sont souverainistes et en parlent) - Démocratie. Et j'insiste sur ce dernier point.

Le principal problème de notre système politique, c'est qu'il favorise les grands partis traditionnels.

Le principal problème de notre système politique, c'est qu'il favorise les grands partis traditionnels. Si tu votes bleu dans un comté rouge, tu peux ben aller voter, ça ne sert à rien, ton vote est perdu. Même le décompte des votes finaux ne sert à rien, c'est vraiment le nombre de député-e-s élu-e-s. C'est archaïque, et ça favorise le PLQ à chaque fois. Il faut que ça cesse. N'importe quel changement vers un mode de scrutin plus proportionnel serait une bénédiction pour le Québec. Il y a plusieurs choix, un comité bipartite pourrait être formé, proposerait trois choix soumis par référendum après une victoire électorale, etc. Il n'y aurait plus de «deux mains sur le volant» ou autres formules creuses d'austérité à tout prix sans en avoir parlé en campagne électorale. Game over. À la limite, si l'alliance n'avait comme seul objectif de réformer le mode de scrutin, puis de retomber en campagne électorale après parce que les partis ne s'entendent pas, je serais d'accord. Idéalement, ils gouverneraient un mandat pour ne pas coûter trop cher aux contribuables, mais bon, ça serait déjà un énorme bond en avant.

Électeurs solidaires, merci de ne pas évacuer si rapidement la main tendue par le PQ. Je sais, si vous étiez à 3% d'intentions de vote dans les sondages et eux en position de force, ils vous enverraient paître. Ce n'est pas parce que le vent a tourné qu'il faut cracher dedans; soyez plus matures, et plus stratégiques. Le lendemain de veille libéral a assez duré; c'est le temps de jouer la game. Je sais pas pour vous, mais moi, je suis crissement tanné de perdre mes élections...

LIRE AUSSI:

» L'arrivée de GND augmente grandement les appuis à Québec solidaire

» Philippe Couillard assure qu'il présentera un «beau budget»

» Cloutier dénonce l'«austérité 2.0»


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter