Charles Lupien

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Charles Lupien
 

Développer à l'externe: 10 conseils pratiques

Publication: 05/07/2012 14:08

Faire affaires avec des consultants externes pour le développement ou le co-développement technologique (eg. site Web, application mobile, jeu vidéo, etc.) est une option de plus en plus intéressante pour les entreprises n'ayant pas les ressources ou l'expertise interne pour mettre en oeuvre un projet de développement particulier et pour les entreprises qui souhaitent que leurs ressources internes se concentrent sur le développement stratégique ou innovateur. Bien qu'il s'agisse d'une pratique courante, mettre en place un projet de développement ou codéveloppement externe exige une planification minutieuse et soulève certaines questions. Vous trouverez ci-après dix conseils qui vous aideront à mener à bien de tels projets.

1. Soyez propriétaire de ce pour quoi vous avez payé. Contrairement à la croyance populaire, le fait de payer quelqu'un pour accomplir quelque chose ne fait pas de vous le propriétaire de la propriété intellectuelle élaborée pour vous. En fait, le droit canadien prévoit généralement l'inverse, c'est-à-dire que le développeur externe demeure propriétaire de ce qu'il développe à moins qu'il ne signe une entente écrite de cession de propriété intellectuelle en bonne et due forme. Assurez-vous de conclure une telle entente avant le début du projet afin d'éviter de payer pour des livrables dont vous ne serez pas propriétaire.

2. Protégez la confidentialité de vos renseignements. Votre développeur externe pourrait avoir accès à des renseignements très sensibles concernant votre projet et vos activités, notamment des idées novatrices, des stratégies de lancement et du contenu non divulgué. En protégeant la confidentialité de vos renseignements au moyen d'ententes de nondivulgation adéquates, non seulement vous conserverez votre avantage concurrentiel, mais vous aurez aussi le champ libre pour d'éventuelles demandes de brevet.

3. Identifiez ce que vous achetez. L'expertise et la réputation de nombreux développeurs externes reposent sur des « technologies de plateforme » qui sont modifiées ou améliorées pour répondre aux besoins particuliers des clients. Bien qu'ils permettent de réduire les coûts de développement, de tels raccourcis ont le désavantage d'être élaborés à partir de propriété intellectuelle de base que le développeur ne sera pas prêt à céder et sur lesquels vous n'aurez aucun contrôle. Assurez-vous d'avoir tous les renseignements nécessaires pour évaluer les avantages et inconvénients liés à des livrables partiellement élaborés pour vous (et vous appartenant partiellement) avant de vous engager avec le développeur.

4. Prévoyez le changement. Outre la mort et les impôts, une chose est certaine : l'envergure et l'orientation du projet changeront. Au lieu de vous attendre à ce que les livrables décrits le premier jour correspondent à ceux que vous recevrez à la fin du projet de développement, prévoyez des mécanismes de contrôle qui encadreront l'incidence des changements apportés aux modalités financières et à l'échéancier.

5. Gérez les licences détenues par des tiers
. Il n'y a rien de pire que de recevoir vos livrables et d'apprendre que vous devez acheter des licences et payer des sommes supplémentaires pour utiliser des logiciels de tiers intégrés aux livrables. Votre développeur externe devrait vous informer des logiciels de tiers qu'il souhaite inclure dans votre projet, et vous devriez être en mesure d'examiner les conditions des licences avant que ces logiciels ne soient intégrés dans les livrables. Vous devriez également mettre en place des mécanismes adéquats pour gérer l'intégration des logiciels libres (« open source »).

6. Bénéficiez de la bonne équipe. Trouver le bon développeur externe est souvent une question de compatibilité des personnalités et des compétences perçues. Vous voulez vous assurer que les personnes qui exécuteront le travail sont les mêmes personnes qui vous ont fait choisir un développeur externe donné. Cet aspect implique la gestion du personnel affecté au projet, le remplacement de ce personnel et les mécanismes de soustraitance.

7. Motivez par l'entremise des conditions financières. Il est bien de prévoir des obligations contractuelles, mais ce qui motive vraiment les développeurs externes à livrer est l'argent. Envisagez d'établir un modèle de rémunération par étape et de réserver la plus importante partie du paiement pour la ou les dernières étapes du projet au lieu de la réserver pour les premières étapes et les frais initiaux. Ces mesures incitatives devraient motiver votre développeur externe lors des nuits blanches de la fin du projet de développement.

8. Sortez des sentiers battus. La rémunération du développeur externe peut prendre une autre forme que le taux horaire ou quotidien habituel. Si votre stratégie de développement vous permet une telle créativité, envisagez de partager le risque lié au développement avec votre développeur externe en intégrant des mesures incitatives liées à la performance future de votre projet. Ces stratégies réduiront habituellement les coûts initiaux et motiveront les développeurs à dépasser vos attentes.

9. Réglez la question de la reconnaissance à l'avance. Voulez-vous que l'on sache qu'une partie (ou la totalité) du développement a été pris en charge par des développeurs externes? Si c'est le cas, quel niveau de reconnaissance êtes-vous prêts à leur donner? Peuvent-ils se servir de la réussite de votre projet pour promouvoir leurs propres services de développement? Gérez les attentes en réglant à l'avance cette question avec votre développeur externe.

10. Pensez au long terme. Les projets évoluent et le code doit être maintenu. Voulez-vous que votre développeur externe se charge des modifications futures et de la maintenance logicielle? Si c'est le cas, selon quelles conditions? Si vous ne pouvez pas obtenir une copie du code source, envisagez de conclure une convention d'entiercement de code source afin de vous protéger si votre développeur externe fait faillite ou disparaît.

 
Suivre Le HuffPost Québec