LES BLOGUES

Les consommateurs sont méfiants des voitures autonomes

02/05/2017 07:04 EDT | Actualisé 02/05/2017 07:12 EDT

2017-05-02-1493766112-7696061-Voitureautonome.jpg

La majorité des manufacturiers automobiles travaillent à l'heure actuelle à développer des technologies de conduite autonome sous une forme ou une autre. Certains constructeurs comme Tesla et Mercedes-Benz offrent déjà des systèmes de conduite automatisée, et plusieurs autres constructeurs ont des voitures autonomes en évaluation sur les routes américaines ou européennes.

Le seul hic, c'est que les consommateurs ne semblent pas encore prêts à adopter cette nouvelle technologie.

C'est du moins ce que ressort d'une récente étude effectuée par l'organisation américaine J.D. Power. À l'exception de la génération Y, soit les acheteurs de 24 à 40 ans, tous les autres groupes d'âge affirment être de plus en plus sceptiques envers les dispositifs de conduite autonome.

LIRE AUSSI:Chrysler dévoile son concept de voiture autonome

En effet, 11 % plus de répondants de la génération Z et 9 % plus de répondants de la génération préboomers ont indiqué lors de l'étude 2017 qu'ils ne feraient pas confiance aux technologies automatisées comparativement à la même étude l'an dernier.

La génération Z regroupe les consommateurs nés entre 1995 et 2004 tandis que les préboomers sont nés avant 1946. Du côté des baby-boomers (nés entre 1946 et 1966), 46 % affirment ne pas voir l'avantage d'une voiture autonome.

J.D. Power croit cependant que les consommateurs s'habitueront de plus en plus aux technologies de conduite automatisée au cours des prochaines années. La présence accrue de dispositifs d'assistance à la conduite comme le régulateur de vitesse intelligent et les dispositifs de préventions de sorties de voie sur des véhicules plus accessibles contribuera notamment à améliorer l'adoption de la conduite autonome, toujours selon les responsables de l'étude.

Pour le moment, par contre, il semble que les constructeurs ont encore un peu de travail à faire afin d'aider les consommateurs à mieux comprendre et adopter les voitures autonomes, comme ils doivent aussi le faire pour les voitures électriques, d'ailleurs.

Source: LuxuryCarMagazine.com