LES BLOGUES

Chute des profits et manque de vision à long terme, le PDG de Ford est congédié

23/05/2017 06:41 EDT | Actualisé 23/05/2017 06:55 EDT

2017-05-23-1495579110-3649921-wm_MB_2300.jpg

La nouvelle est tombée comme une bombe au sein de l'industrie automobile hier. Mark Fields, PDG de Ford depuis 2014, a été relevé de ses fonctions.

Il sera remplacé par Jim Hackett, 62 ans, qui dirigeait jusqu'à hier le département Smart Mobility du géant américain qui comprenait notamment le développement des voitures autonomes.

Il remplacera Mark Fields qui avait pris les commandes de Ford des mains d'Alan Mullaly. Alors que ce dernier avait réussi à redresser Ford au cours de ses huit années passées à la tête du constructeur américain, Fields avait comme mission de faire croitre l'entreprise en s'adaptant aux nouvelles tendances du marché, notamment l'arrivée des voitures autonomes, le développement du segment des voitures électriques, et la popularité croissante des véhicules utilitaires sport.

Or, l'action de Ford a chuté de près de 30 % au cours des trois dernières années, obligeant le manufacturier à supprimer 1 400 emplois la semaine dernière.

LIRE AUSSI:Ford offrira des voitures de police à moteur hybride

Il y a deux mois, la capitalisation de Tesla avait devancé celle de Ford, poussant l'entreprise de Dearborn au troisième rang chez les constructeurs automobiles. Puis, en janvier dernier, Ford avait annulé ses plans pour une usine au Mexique, annonçant plutôt son intention de créer 700 postes aux États-Unis.

Bien que Ford compte quelques hybrides enfichables et une voiture électrique dans sa gamme, la marque était largement perçue comme étant en retard sur ses rivaux en ce qui concerne le développement de modèles électrifiés.

Ford avait tout de même promis en 2015 de lancer 13 véhicules à moteur électrique d'ici 2020, et de développer une voiture autonome d'ici 2021, mais cela n'a pas été suffisant pour convaincre les actionnaires de garder Mark Fields en poste.

2017-05-23-1495579143-4031541-170523_TWN_JimHackett.jpg

Son successeur, Jim Hackett, a passé près de 20 ans comme PDG du fabricant de meubles Steelcase. Décrit comme un visionnaire par le président du conseil d'administration de Ford, William Clay Ford fils, il est reconnu pour ses capacités à redresser les entreprises en difficulté et à naviguer le changement au sein des industries où il oeuvre.

Du côté de Mark Fields, il pourra prendre tout le temps nécessaire pour se trouver un autre emploi, lui qui a reçu plus de 22 millions de dollars en salaire l'an dernier.

Source: EcoloAuto.com