LES BLOGUES

La bave d'escargot est-elle si efficace pour la peau?

06/03/2017 01:28 EST | Actualisé 06/03/2017 01:34 EST

L'escargot est une espèce qui bénéficie d'un capital sympathie important. Portant nonchalamment sa maison sur son dos, le gastéropode véhicule un ensemble d'images qui nous rappellent notre enfance, et ses comptines. Tout petit, c'est avec une souris verte que nous nous habituons à faire travailler notre mémoire. L'histoire est assez cruelle pour la souris en question qui, trempée dans l'huile, trempée dans l'eau, deviendra un "escargot tout chaud".

Quant au "petit escargot [qui] porte sur son dos sa maisonnette" et qui, "aussitôt qu'il pleut est tout heureux", il a de quoi ravir les enfants qui aiment à l'observer ou à organiser avec lui des courses de lenteur. Mais saviez-vous qu'il est aussi une sorte de vedette du domaine cosmétique? Sa bave aurait en effet des vertus pour notre peau. L'escargot, "produit naturel" par excellence (l'escargot de synthèse n'est pas encore "né") tombe à pic à une période où les cosmétiques conventionnels et leurs ingrédients dits "chimiques" sont décriés. Alors, que faut-il en penser?

Le limaçon monographié dans le Dorvault

Dans une édition de 1995 de cet ouvrage de référence pour le pharmacien, il est précisé que le limaçon ou colimaçon ou encore escargot (Helix pomatia, Helix aspersa, Helix vermiculata) "contient un mucus abondant auquel, on attribuait, il n'y a pas encore longtemps, des propriétés médicinales".

Le pharmacien Oscar Figuier (1805-1875) s'intéressera, tout particulièrement, à l'hélicine, une matière huileuse constitutive du mucus. Le mode d'obtention de cette substance n'est pas sans rappeler la comptine de notre enfance: la chair de l'escargot est d'abord mise à macérer dans l'eau ; on évapore ensuite toute la fraction aqueuse, afin d'obtenir un résidu sec qui est enfin repris par l'éther afin d'isoler une substance huileuse, la fameuse hélicine.

Composition de la bave d'escargot

Appelé familièrement bave, le mucus est une substance qui possède différents rôles: il permet l'adhérence de l'escargot à son support (l'escargot, en effet, est capable de partir à l'ascension des vitres de nos maisons) et constitue un moyen de communication et de reconnaissance (une sorte de GPS escargotier). Ce mucus a fait l'objet d'un certain nombre de recherches scientifiques. Les travaux réalisés sur cette substance produite par les glandes salivaires du gastéropode démontrent sa variabilité en fonction des individus et en particulier en fonction de l'espèce considérée, mais également sa très grande richesse en eau.

Le mucus contient entre 90 et 99,7% d'eau selon les cas. L'analyse de la composition minérale témoigne de la présence de sodium (entre 0,6 et 1,7 g/L), de potassium (entre 0,2 et 0,8 g/L) et de magnésium (entre 0,4 et 1,5 g/L). Du point de vue de la composition en matière organique, nous ne retiendrons que les molécules mises, le plus souvent, en avant, par les sociétés cosmétiques commercialisant des produits à la bave d'escargot. L'allantoïne, un actif apaisant utilisé dans tous types de cosmétiques à destination des peaux sensibles ou sujettes au phénomène d'irritation, est présente à hauteur de 50 mg/L de mucus (Helix aspersa). L'acide glycolique, un alpha-hydroxy acide, très fréquemment retrouvé dans les produits anti-âge et dans les produits éclaircissant est présent à la concentration de 3,3 g/L.

Les arguments marketing

Nous citerons, comme exemples, Helixir de Jeanne M, Elicina ("Après une étude scientifique consciencieusement menée sur la sécrétion de l'escargot chilien Helix aspersa muller, il s'est avéré que celle-ci comprenait une combinaison incroyable d'éléments naturels qui, on l'a découvert plus tard, ont une action curative sur la peau humaine") ; Melle Agathe ("Grâce à son exceptionnelle teneur en extrait de bave d'escargot, reconnue pour stimuler la synthèse du collagène, l'élastine, vitamines, et à un cocktail exclusif de 4 actifs rigoureusement sélectionnés") et Royer ("Nos produits, riches en principes actifs, préviennent efficacement et réduisent les vergetures, l'acné, les cicatrices et autres problèmes de peau"): Ces marques de cosmétiques ont basé leur communication sur et autour de l'escargot. Qu'en penser?

Des litres de mucus...

Concernant l'efficacité de ces cosmétiques formulés à base de bave d'escargot, il convient de parler chiffres. L'allantoïne est utilisée dans les domaines cosmétique et pharmaceutique à des doses allant de 0,5 à 1% (c'est le cas par exemple dans la spécialité médicamenteuse Cicatryl). L'acide glycolique, quant à lui, est utilisé à des doses supérieures à 5% si l'on souhaite réaliser des cosmétiques anti-âge. Un laboratoire qui désire mettre sur le marché un cosmétique renfermant 0,5% d'allantoïne et 5% d'acide glycolique devra donc réaliser la prouesse technique de faire rentrer 10 litres de mucus dans un conditionnement de 100 grammes... De quoi sortir le buvard !

La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Les traitements beauté des stars parfois étranges

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter