Cedric Lizotte

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Cedric Lizotte
 

Londres est exactement son stéréotype

Publication: 17/07/2013 14:13

Un bon restaurant, un marché fascinant, un système de métro brillamment construit, des rues parfaitement propres; une ville où tout est haut de gamme, une culture florissante, une vision vers l'avenir pratiquement inégalée...

Un touriste à Londres ne pourra jamais tout voir.

Lorsqu'on pense à Londres, on pense aux choses du passé: le colonialisme, les pubs et la bière, le rock& roll, la littérature et le cinéma, les maisons de brique rouge en rangées, la rivière Thames, et tous les monuments si anciens et grandioses parsemés dans cette ville.

Mais on pense aussi à ce qu'elle est aujourd'hui: une nouvelle capitale internationale de gastronomie, une expérience sociale d'immigration et de multiculturalisme, une des métropoles les plus propres et efficaces du monde, une capitale européenne à l'extérieur de l'Euro.

Puisque c'est si grand et si complexe, cette fois-ci, j'ai décidé de restreindre mon champ d'activités.

Le billet de Cédric Lizotte continue sous l'album photos.

Loading Slideshow...


Bethnal Green et Spitalfields

À Londres, on se demande constamment si on devrait être mieux habillé - tout le monde est constamment sur son 36. Spitalfields ne fait pas exception.

Il s'agit d'un quartier nouvellement revitalisé qui comprend toutes les marques d'un endroit beaucoup trop beau, beaucoup trop neuf et beaucoup trop dispendieux pour le commun des mortels.

Pourtant, directement en sortant de l'avion, je me dirige vers le restaurant St. John's Bread and Wine pour y déguster du cochon.

L'endroit est immaculé. Thème post-industriel, bois massif, pipes exposées au plafond, on peut presque voir son reflet dans les tuiles blanches sur les murs. Le service est courtois et les prix sont... londoniens. Bien que j'ai été déçu du pork belly braisé, le boudin noir et son œuf poché en combinaison avec le vin rouge corsé qu'on nous a servi valait le détour.

Le quartier, lui, est trop frais, trop beau, trop neuf; les tours à bureau côtoient le célèbre marché de Spitalfields. Tout est immaculé.

À quelques minutes de marche de là, le quartier Bethnal Green.

Autrefois quartier ouvrier et immigrant, c'est aujourd'hui le bastion des hipsters. Savez-vous épeler «gentrification»?

Brick Lane est un exemple parfait de stéréotype londonien: étroite et toute faite de brique brune, représentant la vielle garde, et bordée de petites boutiques indépendantes qui traitent le disque de vinyle comme un objet d'art et de cafés qui traitent le barista comme un maestro, représentant ainsi la nouvelle génération.

Là, au restaurant scandinave Fika, le poisson est à l'honneur et l'akvavit dégourdit les papilles. Du hareng mariné et de l'eau de vie... ça n'a pas de prix.

Camden

Il s'agit évidemment d'un quartier incontournable pour le touriste. Son célèbre marché et les boutiques avoisinantes sont interminables et permettent le lèche-vitrine à un autre niveau. Bien que les prix sont généralement hors de contrôle, les marques anglaises les plus connues y ont pignon sur rue et reviennent au même prix qu'à la maison.

En plus du shopping à outrance, on y trouve des pubs de toutes les sortes. Comme un peu partout à Londres, il y a un pub à tous les coins de rue. Et à Camden, on a le choix: le pub de la vieille garde, celui qui s'apparente plus à un attrape-touriste, celui qui se dédouble en club la nuit venue, ou celui que les jeunes apprécient parce qu'il garde ce que leurs parents aimaient.

Donc, pour un fish & chips et une pinte de John Smith's, mon choix s'arrête sur The Hawley Arms. Ce pub n'a rien d'exceptionnel. Pourtant, le punk rock tonitruant, l'ambiance chaleureuse et ancienne, le staff qui doit avoir 20 ans en moyenne et les clients, autant d'étudiants étrangers que de Londoniens purs et durs que de touristes - et de tous les âges! - font de cet endroit un incontournable à chacune de mes visites dans la capitale anglaise. Après une journée à marcher dans les dédales d'étals, une fois assis au bar du Hawley Arms, on oublie inévitablement l'heure qu'il est.

Le Bourough market

Impossible de visiter Londres sans passer par le Bourough Market, un marché de bouffe où on peut tout, tout, tout trouver.

De la saucisse de gibier? Du jambon ibérique? Du curry de poulet? Des poissons frais de partout dans le monde? Un bar à huitres qui sert des vodkas et du vin blanc en combinaison? Une paella géante? Toutes les formes de pains du monde entier dans une même boulangerie? Des olives cultivées, cueillies, marinées et vendues par la même entreprise? Du poisson séché? Probablement la fromagerie la plus célèbre d'Angleterre, Neal's Yard Dairy? Et cette liste ne fait qu'effleurer le sujet...

Il pleut?

Il pleut toujours à Londres. Raison de plus pour s'installer au bar avec une pinte et un livre.

Si vous n'avez qu'un musée à visiter, cependant, faites que ça soit le Hunterian Museum. Le musée de la chirurgie est absolument fascinant.

 

Suivre Cedric Lizotte sur Twitter: www.twitter.com/CedrikLizotte

Suivre Le HuffPost Québec