Huffpost Quebec Style qc
LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Cédric Carbonero Headshot

La Fashion Week de Paris, entre peace, love et révolution

Publication: Mis à jour:
Imprimer

2015 a eu un impact fort sur la mode de l'automne/hiver prochain. Du noir, des références empruntées à l'univers punk, des coupes militaires, mais aussi de la couleur, de la joie et des messages de paix ou d'espoirs, cette Fashion Week avait une saveur particulière.

Certains ont décidé de faire rire et de mettre de la joie dans notre vestiaire. On pense notamment au label parisien AVOC avec leurs modèles arborant des masques à l'effigie de Donald Trump , Hilary Clinton ou encore Darth Vader... Outre cette drôlerie, la marque a offert un vestiaire graphique et sobre, là où d'autres ont préféré une explosion de couleurs et d'imprimés comme le Belge Walter Van Beirendonck qui n'a pas hésité à rajouter un énorme patch en forme de Pinocchio sur ses blazers.

2016-01-25-1453734954-8587371-avoctrump.jpg
© AVOC - Shoji Fojii

L'influence du streetwear et surtout du style « ex-URSS » était bien là aussi. Bombers larges, chaussures et chemises militaires étaient au rendez-vous chez OAMC ou bien que le maître dans l'art reste le Russe Gosha Rubchinskiy qui ne manque pas de créer l'évènement depuis bientôt 2 ans, avec des créations inspirées de la jeunesse urbaine de l'époque. Les choses s'assombrissent cependant chez Y/PROJECT ou chez les Italiens Strateas.Carlucci : vestes en vinyles, pantalons en cuirs et longs t-shirts griffés aux coupes amples, on a presque envie de penser à Korben Dallas dans le 5e élément.

she's looking. @oamc_official #aw16 #pfw #parisfashionweek #fashion #dailystyle #modehomme #instamoda #agender

Une photo publiée par Le French Boy (@lefrenchboy) le

Bien qu'aucun designer n'ait officiellement déclaré si oui ou non les attentats de janvier et novembre 2015 ont eu un impact sur leurs créations et leurs visions artistiques, on peut quand même supposer que oui, à en juger les slogans appelant à la liberté ou à la paix vus sur certaines pièces. D'autres ont préféré le chant au vêtement, comme chez Kenzo où les mannequins défilaient sous les « We Are a Nation » de la chorale Sankofa Unit, créant ainsi espèce de zone blanche où la positivité est le seul message qui passe.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Close
La Fashion Week de Paris à travers les années
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter