LES BLOGUES

Party des fêtes: des occasions d'éclairer nos relations

20/12/2014 08:42 EST | Actualisé 19/02/2015 05:12 EST

Le temps des fêtes et ses multiples rencontres familiales ravivent souvent les vieilles dynamiques relationnelles. Certaines sont heureuses, d'autres beaucoup moins. Ces dernières nous touchent souvent au plus haut point, tellement qu'on souhaite en finir au plus vite avec ce temps de l'année. Quelques-unes de nos relations déclenchent ou réactivent d'anciennes blessures jamais soignées: avec untel on vit de l'infériorité, avec l'autre de la culpabilité pour une promesse jamais tenue, avec un autre encore on tombe dans le jugement, etc. Souvent ces retrouvailles génèrent en nous des émotions dont nous ne sommes pas fiers, accompagnées de surcroît, de plus de stress que de plaisir !

Comme dans les jours qui viennent, la plupart d'entre nous retrouveront nos clans respectifs, ce serait une bonne idée de le faire à la lueur de la paix à laquelle on aspire pour nous-mêmes et pour le monde.

On connaît tous quelqu'un qui déteste le temps de fêtes... Quand ce n'est pas notre cas à nous ! Pourtant, ce peut être l'occasion de découvrir ce qu'on porte en lien avec toutes ces personnes importantes dans nos vies.

Cette période de l'année met, souvent à notre insu, nos relations et nos réactions à celles-ci sous la loupe.

En fait, c'est une véritable opportunité qui nous est offerte, la conjoncture parfaite pour bien voir où on en est : «Avec ma mère je vis telle émotion ; avec mon père c'est tel souvenir qui est ranimé ; il y a encore un peu de compétition avec mon frère ; wow ! Je ne cherche plus la reconnaissance de telle personne comme avant», etc. Le fait d'en prendre conscience avec bienveillance et sans jugement peut être très positif. Ça nous permet de nous dissocier de l'idéal qu'on s'était forgé de nous-mêmes pour mieux discerner nos mécanismes de défense et nos blessures latentes. Au lieu de le subir, on met de la lumière dans un espace psychique encore jamais éclairé. Quelle occasion !

Si on se met à l'écoute de notre ressenti, on peut aussi découvrir des besoins relationnels encore insatisfaits et enfin prendre le risque de s'en occuper. Voilà des années que ça dure et on peut pratiquement être certain que le contexte parfait pour exprimer ce qu'on a sur le cœur n'arriva jamais tel qu'on se l'imagine. Oser nommer un besoin qui traîne en nous depuis longtemps peut être très libérateur. Il est certain que, selon la relation et son historique, ce peut être très difficile à faire ; mais il est rare d'être rejeté quand on ouvre son cœur avec sincérité et humilité face à une personne importante pour nous.

En osant dévoiler notre vérité, on inverse la dynamique de nos habitudes psychiques et on transforme la relation. C'est un risque à prendre; et comme on manque de pratique dans ce domaine, il ne faut pas s'en faire si on ne s'exprime pas parfaitement. Si ce lien est insatisfaisant depuis longtemps, qu'a-t-on à perdre à tenter de l'améliorer ? Beaucoup de bienveillance et de douceur sont requises pour ouvrir son cœur en relation. En prenant le risque de se laisser voir, on autorise l'autre à le faire aussi.

Je nous souhaite à tous de vivre ces fêtes en explorateurs avides de découvertes sur nous-mêmes et sur nos relations. Beaucoup de nos liens importants seront à nouveau mis en lumière lors de ce temps des fêtes. Libre à nous d'en profiter pour mieux se connaître et, du coup pour générer plus d'ouverture auprès des gens qu'on aime.

L'année 2014 a été difficile à plusieurs égards. Nous souhaitons tous vivre en paix et dans un monde généreux, alors pourquoi ne pas commencer avec nous-mêmes et avec nos familles. C'est possible en étant attentif et à l'écoute de nos capacités et de nos résistances à être en relation avec l'un ou l'autre, sans se faire violence. La paix, ça commence ici, maintenant. Si nous nous y exerçons tous, chacun à notre petite échelle, nous contribuons a à la paix dans une plus grande mesure et ça, c'est vraiment satisfaisant !

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Le papier cadeau pas du tout dans l'esprit de Noël

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter