LES BLOGUES

La richesse: le bonheur assuré?

07/09/2015 07:23 EDT | Actualisé 07/09/2016 05:12 EDT

La santé, la famille, l'amour, le bonheur: c'est ça, la richesse. Je crois que c'est ce qui nous rend vraiment riches et heureux. L'argent, c'est juste du superflu. Ça ne nous rend pas plus heureux.

«Facile à dire que l'argent ne fait pas le bonheur, mais moi, je ne peux pas payer à mes enfants les services dont ils ont besoin. Mon plus vieux de 5 ans parle difficilement et ma fille a doublé sa deuxième année, faute de soutien. Même s'ils ne sont pas physiquement malades, même si je les aime, même si nous sommes une famille, avoir plus que 45 000 $ par année, ça aiderait notre bonheur en crisse.»

Oups.

«J'aimerais ça pouvoir acheter les effets scolaires de mes enfants à temps. J'aimerais ça que mon plus vieux puisse faire du sport comme il me le demande. Je ne suis pas malheureuse, mais je l'avoue, pouvoir offrir à mes enfants le minimum dont tout le monde bénéficie aiderait mon bonheur.»

Donc l'argent aiderait au bonheur. J'y pense...

Facile de dire que l'argent ne rend pas plus heureux quand on ne manque de rien. Facile de dire que l'argent, c'est superflu, quand tu n'en manques pas pour payer ton épicerie et que tu peux même voyager une ou deux fois par année. Étant donné que j'ai suffisamment d'argent pour bien vivre, je ne me rends pas compte qu'il contribue à me rendre heureuse.

C'est facile pour les gens qui ont de l'argent de dire que l'argent ne fait pas le bonheur. C'est comme dire, le ventre plein, que de manger à sa faim ne fait pas le bonheur.

Alors, il en faut combien d'argent pour être heureux? Pour être heureux, mais ne pas en avoir trop et subir les effets secondaires de la richesse. Difficile de répondre. Une personne qui fait 500 000 $ par an vous dira surement 450 000 $. Quelqu'un qui en fait 30 000 $ vous dira probablement 45 000 $.

Alors, selon vous, ça nous en prend combien des dollars pour atteindre l'équilibre?

De nombreuses études disent que le bonheur augmente jusqu'à ce qu'on fasse 75 000 $ par année, puis il stagne. Avec 75 000 $ par an, on peut éduquer, nourrir et soigner nos enfants. Avec 75 000 $, il semblerait que c'est assez pour être heureux sans subir les effets secondaires d'avoir trop d'argent.

75 000. C'est de l'argent, quand même! Le salaire moyen se situe quelque part entre 23 000 et 48 000 dollars. Et il y a beaucoup de gens qui ne font même pas ces salaires-là. Donc beaucoup de gens qui n'ont pas les moyens d'avoir assez d'argent pour être heureux financièrement...

On fait quoi, alors?

Si on est fonctionnaire avec un fonds de pension qui nous donnera environ 40 000 $ par an, on se console en se disant que si on prend notre retraite à 65 ans et que l'on vit jusqu'à 87 ans, on est quasiment millionnaire. Notre retraite vaut plus de 800 000 $. Chose qu'il est quasiment impossible d'avoir pour un travailleur sans fonds de pension.

Pour les autres, à part vivre selon nos moyens, il ne semble pas avoir de solution. On peut toujours essayer la simplicité volontaire, qui rendrait plus heureux, paraît-il. Moins consommer, moins s'attacher aux objets et leur donner moins d'importance. Couper dans le maigre superflu, quand petit superflu il y a. Une simplicité pas si volontaire finalement...

Tenter de trouver mieux. Tenter de faire plus avec pas grand chose, même quand on sait que, parfois, l'argent nous aiderait à être plus heureux.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Journée internationale du bonheur 2015 - Liste d'écoute de l'ONU

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter