Entries by Savignac from 06/2012

C'est vous qui me faites peur

| Publication 06.02.2012

Parenthèse: là, il va vraiment falloir donner un petit break à Gérald. Entre les chaussées qui s'affaissent, les fumigènes dans le métro, les inondations vénitiennes, les dépeçages et les anarchistes à la spatule menaçante, Montréal devient aussi difficile à vendre qu'une semaine en tout-inclus en Libye. L'enquête progresse vite donc, et c'est le jeune Luka Rocco, la trentaine un peu paumée, qui a fait le coup. Aubaine, c'est un acteur porno, on a plein de photos de lui, dont des photos montrables dans le Journal de Montréal.

Amir, ou la chronique des petites haines ordinaires

| Publication 06.07.2012

Ramassé pèle-mêle sur les médias sociaux : "Amir Khadir arrêté.. Tout d'un coup j'feel pour un shistaouk". Aussi : "Qu'il retourne en Iran !!", "bin content.......méchant tawin ste tamoul là.....". Encore : "Depuis le temps qu'il essayait sans succès. Il va pouvoir jouer au Martyre maintenant, comme un bon musulman!" Ces vomissures honteuses sont l'expression de ces petites haines ordinaires que les idéologues se gardent bien de prononcer en public, tout en s'assurant de provoquer cet écho à l'odeur du dégoût.

La boîte à chaussures

| Publication 06.14.2012

T'avais le droit d'être pour l'augmentation des frais de scolarité. Peut-être même que t'avais de bons arguments. Peut-être même que tes calculs étaient justes, et que ta perspective économique faisait du sens. Depuis, la rue a rougi et ton incompréhension a désormais laissé place à ta mauvaiseté. Hier, tu ne comprenais pas la jeunesse, aujourd'hui, tu la détestes.

Jeff Fillion et le temps de trop longue sécheresse

| Publication 06.22.2012

Elle détestait ma virilité en construction, mais elle appréciait mes travaux. Grâce à ça, elle me gratifia de quelques précieuses minutes supplémentaires d'échanges de fins de cours tout au long de l'année, minutes que je ne savais pas encore déterminantes. Pirandello, Kant, Voltaire, les Grecs, l'école allemande. - Vous écrivez bien Étienne, votre réflexion commence à se structurer, mais je ne me fais pas d'illusions, vous allez sécher, comme presque tous les autres.