Entries by Pierre Luc Brisson from 05/2012

La tragédie du président

| Publication 05.07.2012

Dans un bouquin plus récent, Giesbert rapportait ces paroles prononcées par le président défait il y a quelques années. « Je ferai un mandat, un seul, et quand j'aurai réformé la France, j'irai dans le privé et je ferai de l'argent. » (M. le Président, 2011) Paroles prophétiques, hormis que le fait que ce sont les Français, et non le président lui-même, qui ont décidé de la fin de l'aventure.

François Hollande: L'état de siège

| Publication 05.11.2012

Des choix de François Hollande dans les prochains jours dépendront de beaucoup de choses. Sur le plan intérieur, la composition de son premier gouvernement et le choix de son premier ministre devraient donner le ton des élections législatives qui auront lieu début juin. Pour un président nouvellement élu qui ne dispose pas encore d'une majorité parlementaire, l'élection de nouveaux députés socialistes à l'Assemblée nationale (ils sont actuellement 204 sur 577) est cruciale s'il veut, rapidement, faire adopter les pièces majeures de son programme politique.

Gouvernement Charest: la fin de régime

| Publication 05.17.2012

Jean Charest a toujours semblé avoir sept vies. Chaque fois qu'il paraissait affaibli par une crise ou par la démission de l'un de ses ministres (Séguin, Bellemare, Couillard, Mulcair, etc.), il épatait les chroniqueurs politiques en rebondissant, tel un véritable chat politique, et en sortant une nouvelle carte de sa manche. Aujourd'hui, alors que le gouvernement annonce le dépôt d'une loi spéciale pour tenter de dénouer les fils inextricables de la grève étudiante qu'il a contribué à prolonger, je ne peux m'empêcher de penser qu'il flotte une certaine odeur de fin de régime sur le Québec.

Trois grands-mères et la grève étudiante

| Publication 05.25.2012

Il est peut-être bon de prendre un petit temps d'arrêt dans toute cette crise étudiante - l'espace d'un après-midi de début d'été, je vous rassure! - afin d'apprécier, dans ses plus infimes ramifications, la portée du mouvement. Étant moi-même un épicurien devant l'Éternel (si tant est qu'il existe!), j'ai profité comme beaucoup de gens de l'après-midi ensoleillé de jeudi afin de m'attabler avec trois amis à la terrasse d'un restaurant l'espace d'une petite heure.