Entries by Donald Charette from 09/2012

Chaude fin de campagne

| Publication 09.03.2012

Nous y voilà au terme de la campagne électorale la plus chaude de l'histoire du Québec. Deux chefs, Jean Charest et Pauline Marois, jouent leur tête au terme de cette campagne. Le premier ministre Charest a été téméraire de précipiter la tenue d'un scrutin général, en plein été, en misant sur les relents de la crise étudiante. Après tout, il dirige un gouvernement majoritaire et aurait pu gouverner 18 mois mais, redoutait-il à ce point la Commission Charbonneau et ses révélations?

Bravo Mme Marois mais le terrain est miné

| Publication 09.05.2012

La première ministre du Québec Pauline Marois aura besoin de toute son habilté et de son expérience à compter d'aujourd'hui, car elle se retrouve en terrain miné. Miné par sa courte victoire sur le Parti libéral et la Coalition Avenir Québec. Championne du consensus elle devra négocier à la pièce les engagements qu'elle a pris durant la campagne électorale.

La révérence de Jean Charest

| Publication 09.05.2012

Avec un contingent de 50 députés Jean Charest aurait pu choisir de rester en politique et de faire trébucher le gouvernement Marois dès que l'occasion se présentera. Il n'en a rien fait, préférant emporter avec lui les 9 ans de son administration et laisser la maison en ordre comme il dit. Je crois que sa décision est prise depuis un certain temps et sa défaite dans Sherbrooke a fait le reste.

PLQ, le trio de départ

| Publication 09.14.2012

Couillard, Moreau, Bachand. Beaucoup de noms circulent en préparation de la course au leadership du Parti libéral du Québec, mais voilà les trois candidats les plus sérieux...pour le moment. Raymond Bachand peut miser sur une carte majeure: il a le profil économique recherché. Metro-Richelieu, Culinar, Fonds de Solidarité, Secor, ministre au Développement économique, ministre des Finances, son budget-matraque de 2010 a fait époque. On a découvert au cours des derniers mois un «faucon» tenant de la ligne dure avec les associations étudiantes.

Lucien Bouchard qui se réactive

| Publication 09.16.2012

Il faut croire Bouchard quand il dit qu'il n'aurait pas reculé. Sous sa gouverne, le Québec a vécu une grève illégale des infirmières de trois semaines. Les «douces» bénéficiaient de l'appui des Québécois. Le premier ministre Bouchard a dit non et forcé le retour au travail avec une des lois les plus dures de l'histoire du Québec (amendes individuelles salées, perte d'ancienneté...).

Équipe Marois: et l'économie?

| Publication 09.19.2012

Le conseil des ministres de Pauline Marois annonce un gouvernement résolument souverainiste, plutôt vert, dont le parent pauvre est l'économie. La nouvelle première ministre a choisi de nommer ses disciples, ceux qui lui ont permis de traverser la tempête, dans des postes de ministres stratégiques. Nicolas Marceau aux Finances, Marie Malavoy à l'Éducation, Stéphane Bédard au Trésor, Bertrand Saint-Arnaud à la Justice, Sylvain Gaudreault aux Transports ET Affaires municipales...tout en faisant monter une nouvelle génération (Ouellet, Drainville, Duchesne, Lisée..) au cabinet.

Gouvernement Marois: ouvrir les livres

| Publication 09.24.2012

Le gouvernement Marois aurait intérêt à faire le point le plus rapidement possible sur la situation financière du Québec, par un énoncé budgétaire par exemple. Toutes sortes de chiffres circulent depuis l'élection du nouveau gouvernement qui a annoncé une série de décisions à incidence financière. Interrogé à l'émission Larocque-Lapierre dimanche, le nouveau président du Conseil du Trésor, Stéphane Bédard, avait bien de chiffres à divulguer et il s'est contenté de répéter que le cadre financier présenté par le Parti québécois avait tout prévu. C'est loin d'être certain.

Le PQ était-il prêt?

| Publication 09.26.2012

Pauline Marois a voulu frapper fort dès sa prise du pouvoir pour ancrer la volonté de changement, tout en démontrant qu'un gouvernement minoritaire peut bouger. Elle n'a cessé de rappeler durant la campagne qui vient de se terminer comment elle était préparée pour cette tâche. Heureusement que le PQ n'a pas été pris par surprise par le résultat de l'élection, qu'est-ce que cela aurait été?

L'examen de conscience du PLQ

| Publication 09.30.2012

Le Parti libéral du Québec est à la recherche d'un chef qui lui permettrait de reconquérir les Québécois. L'ex-ministre des Finances, Raymond Bachand, est le premier à se jeter à l'eau et il avance que le PLQ doit redevenir un «parti d'idées» un «parti de débat». Raymond Bachand constatait vendredi en lançant sa campagne une érosion du vote libéral et cet ancien souverainiste estime, notamment, qu'il faut ramener les nationalistes au parti. Une course au leadership est un belle occasion effectivement pour redéfinir un parti politique. Plus la défaite est cruelle, plus la remise en question des orientations est profonde.