profile image

Yannick Marcoux

Chroniqueur

J’ai découvert le plaisir des mots dans la voix de mon grand-père, dans sa grande chaise, bercé par les histoires des livres posés sur nos genoux. Je rêvais alors de jouer pour le Canadien, un jour. Après m’être fait retrancher du camp Pee-wee BB, j’ai aiguisé mon bâton et me suis mis à écrire (le crayon à mine existait encore, à cette époque). Je suis né à Montréal, et tandis que je tombe amoureux chaque fois que je sillonne le Québec, que je découvre un nouveau pan de monde, je n’ai jamais vécu ailleurs. Un cordon ombilical nous relie, et c’est en elle et avec elle que je veux grandir. Après avoir accumulé les paperasses diplômantes, j’ai publié dans diverses revues littéraires et nombre de blogues - dont le mien - et magazines en ligne. Une année passée à la tête d’un magazine de tennis m’a convaincu qu’écrire est, à sa manière, un très beau sport. Je pioche présentement sur un second roman, cependant que mon premier roman et un recueil de poésie ornent les bureaux des éditeurs. Et parce qu’il faut bien gagner sa croûte, et aussi parce que j’adore les gens, je suis gérant d’une micro-brasserie.
Capture d'écran

Demain, un pied dans l'aube

En nous donnant les outils pour sortir l'humanité de sa crise, pour ramener une harmonie dans notre rapport à la terre, dans nos rapports les uns aux autres et éviter ainsi la catastrophe naturelle annoncée, Demain nous confronte à nous-mêmes.
27/07/2016 08:00 EDT
Shutterstock

Un avion de papier ébranle le Parlement

Le Parlement du Québec a été évacué d'urgence hier, quelques instants après qu'on eut retrouvé les restes d'un avion de papier, lancé par un adolescent reconnu pour son caractère impétueux et violent par ses professeurs.
20/06/2016 10:31 EDT
Adam Lister via Getty Images

La dernière procession

Mathieu travaillait pour une compagnie minière qui détruit le monde, mais c'était son boulot et il l'aimait. On vient de le renvoyer. Six cents postes coupés, d'un seul coup, à quatre chocolats de Noël. Il ne pense pas aux cadeaux, il ne pense pas à Jingle bells, il se demande ce qu'il fera demain.
21/12/2015 06:05 EST
courtoisie

Lundis-moi tout: critique culturelle

Dans ce grand film fait de petites choses, de détails parfaits, nous restons sur l'équilibre fragile du bonheur, tiré par la force aliénée des marées, mais porté par le vent, dans le chant acharné des oiseaux, migrant d'un univers à l'autre, ensemble.
07/12/2015 01:06 EST
tunart via Getty Images

Vendredis-moi tout

L'année la plus longue raconte l'histoire d'Aimé Bolduc, né un 29 février et investi du pouvoir de ne vieillir qu'une fois aux quatre ans. La proposition est belle et nous fait voyager de Chattanooga à Sainte-Anne-des-Monts.
26/11/2015 09:39 EST
Comstock Images via Getty Images

Le vote solidaire

On ne vote pas pour soi. On vote pour le bien-être de toute une population. Des gens qui vivent une vie similaire à la nôtre, et d'autres pas du tout. Je n'irai pas voter pour quelqu'un que je ne respecte pas, mais j'irai voter lundi prochain parce qu'un jour de plus du gouvernement conservateur dans ce monde serait la reconduction d'une très grave erreur.
18/10/2015 09:09 EDT