profile image

Vincent Geloso

Chercheur postdoctoral, Université Texas Tech

Vincent Geloso détient un doctorat en histoire économique de la London School of Economics et il est présentement chercheur postdoctoral à l'Université Texas Tech. Il a reçu plusieurs bourses et prix notamment de l’Institute for Humane Studies, le ministère des Relations Internationales du Québec, la London School of Economics, et l’Institute for Liberal Studies. Il détient un baccalauréat en économie et politique de l’Université de Montréal et une maîtrise en histoire économique à la London School of Economics. Il a publié des articles pour le grand public dans La Presse, Le Québécois Libre, Le Soleil, The Financial Post, The National Post, The Vancouver Sun, Economic Affairs, et The Gazette et, jusqu'à tout récemment, sur le blogue Libre-échange du Journal de Montréal. Il est l'auteur du Du Grand Rattrapage au Déclin Tranquille: Une histoire économique et sociale du Québec de 1900 à nos jours
LongHa2006

Limites de financement électoral: le moindre mal

Il est peut-être temps de considérer l'option de rehausser les limites de contribution afin de permettre davantage de concurrence électorale. Pour l'instant, les limites en place offrent probablement un cadeau aux partis bien établis, mais il s'agit là d'un cadeau empoisonné.
23/01/2017 08:24 EST
Getty

Gabriel Nadeau-Dubois: chevalier des monopoles et des cartels? - Vincent Geloso

Gabriel Nadeau-Dubois s'est porté à la défense du prix unique du livre en affirmant qu'il s'agissait d'une mesure qui stimulerait la culture québécoise. En fait, GND se fait le défenseur d'un cartel d'éditeurs et de libraires qui veulent siphonner les poches des consommateurs en se drapant de belles vertus, mais qui n'ont aucun égard pour les conséquences de leurs propositions.
19/11/2013 12:29 EST
The Huffington Post

La taille ne compte pas, mais gros c'est beau! - Vincent Geloso

Alors que la frénésie électorale semblait s'établir au cours des dernières semaines, tous les partis politiques en ont profité pour parler de l'économie. Ce ne fut pas long avant qu'on entende le cliché voulant que ce soient les petites et moyennes entreprises qui font rouler l'économie. La réalité est tout à fait différente.
04/11/2013 11:10 EST
PC

Une révolution qui déçoit

Récemment, l'économiste Jean-Claude Cloutier a écrit une recension de mon livre, Du Grand Rattrapage au Déclin Tranquille: une histoire économique et sociale du Québec de 1900 à nos jours. Il a soulevé un ensemble de critiques qui méritent d'être adressées, surtout qu'elles ont été également publiées sur le Huffington Post Québec.
21/08/2013 12:05 EDT
Shutterstock

Pierre Fortin: le pragmatique qui utilisait des raccourcis (3 de 3)

L'économiste Pierre Fortin est récemment passé en entrevue à Radio-Canada pour parler de l'économie du Québec. Il a fait plusieurs affirmations qui, pour les auditeurs de l'émission, pouvaient paraître impressionnantes. Venant de M. Fortin, ces affirmations ne sont pas nouvelles. Ce qui ne l'empêche pas d'employer plusieurs raccourcis pour appuyer son point de vue.
29/06/2013 10:12 EDT
Shutterstock

C'est le camembert qui fait et défait les gouvernements

Dans une récente chronique, Alain Dubuc critique vertement ce qu'il désigne comme la Loi du Camembert, c'est-à-dire la gestion de l'offre. Cette politique anachronique fait qu'il en coûte trois fois plus cher pour acheter le camembert Le Rustique au Québec que dans un supermarché français parce que les fromages importés font face à des «tarifs exorbitants», pouvant aller jusqu'à 256%.
16/06/2013 10:32 EDT
Shutterstock

Pierre Fortin: le pragmatique qui utilisait des raccourcis (2/3)

L'économiste Pierre Fortin est récemment passé en entrevue à Radio-Canada pour parler de l'économie du Québec. Il a fait plusieurs affirmations qui, pour les auditeurs de l'émission, pouvaient paraître impressionnantes. Venant de M. Fortin, ces affirmations ne sont pas nouvelles: il en parle depuis le début des années 2000. Ce qui ne l'empêche pas d'employer plusieurs raccourcis pour appuyer son point de vue.
09/06/2013 10:58 EDT
Alamy

Pierre Fortin: le pragmatique qui utilisait des raccourcis

L'économiste Pierre Fortin est récemment passé en entrevue à Radio-Canada avec Gérald Fillion pour parler de l'économie du Québec. Il a fait plusieurs affirmations qui, pour les auditeurs de l'émission, pouvaient paraître impressionnantes. Venant de M. Fortin, ces affirmations ne sont pas nouvelles: il en parle depuis le début des années 2000. Il fait toutefois usage de plusieurs raccourcis pour appuyer son point de vue.
26/05/2013 10:30 EDT
Getty Images

Les origines intellectuelles oubliées du salaire minimum

Le 1er mai prochain, c'est la fête des travailleurs. Pour l'occasion, une pléthore de groupes se rassemblera pour souligner les progrès des conditions des travailleurs depuis la fin du siècle. À chaque édition, les groupes présents réclament une hausse du salaire minimum afin de protéger les travailleurs et travailleuses et de combattre la pauvreté. Il est peut-être temps de se rappeler qui furent les premiers à défendre cette idée et pourquoi ils l'ont fait.
24/04/2013 06:14 EDT

Pour une histoire «rationnelle» du Québec

Depuis quelques années, un débat fait rage parmi les historiens québécois, qui s'entre-déchirent à propos de la question suivante: comment faut-il enseigner l'histoire du Québec? Ce débat n'est que le plus récent des conflits frontaliers dans une longue série d'escarmouches où deux camps s'affrontent: les «classiques» affirment que, dès le 18e siècle, le conservatisme des Québécois les rendait hostiles au progrès, tandis que les «révisionnistes» voient l'histoire du Québec comme un long processus de modernisation.
31/03/2013 10:38 EDT
Alamy

Libéralisons le transport par autobus

Récemment, on apprenait qu'il y aurait une guerre de tarifs sur l'autoroute 20 pour les transports collectifs. Orléans Express, qui détient depuis plusieurs années des privilèges gouvernementaux, pourrait (finalement) faire face à la concurrence d'un service de transport par navette. Il s'agit là d'une excellente nouvelle, surtout que ça fait des années que la concurrence dans le domaine des transports interurbains a fait ses preuves!
20/03/2013 08:01 EDT
PC

De la maternelle... au prix Nobel

La maternelle à 4 ans devrait faire son arrivée au Québec en septembre prochain et bien des parents inscrivent leurs bouts de choux ces jours-ci.Or, les locaux disponibles sont rares, plusieurs écoles débordent déjà, le financement n'est pas encore assuré, les enseignants n'ont pas encore eu de formation d'appoint, etc. De plus, la polémique sur la maternelle à temps plein dès 4 ans dure toujours, certains préconisant plutôt des demi-journées.
22/01/2013 07:13 EST

Il n'y a pas de « demi-francophones »

Depuis plusieurs jours, je participe (par textes interposés) à un débat sur la condition du français au Québec. En fait, je défends ma position depuis maintenant un an et elle se résume de la manière suivante: le multilinguisme brouille les cartes sur le français. Cependant, j'ai compris récemment que ce qui inquiète vraiment ceux qui sont en désaccord avec ma thèse, ce n'est pas le supposé déclin du français. Plutôt, c'est la montée de l'anglais qui préoccupe les esprits.
02/11/2012 01:27 EDT
Shutterstock

Le multilinguisme et le supposé déclin du français

Il est très clair que le français n'est pas en déclin, mais plutôt que chez les immigrants il se mélange couramment avec les langues maternelles de ces derniers ainsi que l'anglais. Considérant que la connaissance d'une langue est un capital humain d'une grande valeur pour le revenu des individus, il ne faut pas s'étonner que les immigrants cherchent à en apprendre le plus possible.
27/10/2012 04:03 EDT