profile image

Sylvain Raymond

Spécialiste en communication

Sylvain Raymond est un spécialiste en communication & marketing ayant occupé divers postes dans le monde du spectacle, du cinéma, de la télévision et de la publicité. Il est titulaire d'un baccalauréat en communication politique et d’une maîtrise en communication de l'Université de Montréal. Il est l'un des fondateurs du Festival SPASM, et a occupé la présidence du conseil d'administration du (feu) Théâtre de la Petite-Italie. Il est également l'auteur de Yupster, un roman indie autofictionnel ainsi que de Sara(h)bande, un giallo contemporain.
Hemera Technologies via Getty Images

Le racisme québécois

Avouez que le titre de ce billet a de quoi rendre mal à l'aise. Admettez également que ce sentiment provient du fait que vous croyez qu'il sera question d'une énième flagellation à propos du sentiment identitaire québécois.
16/02/2017 09:17 EST
hbo

La raison d'être de Westworld

En octobre dernier, HBO a lancé une série qui propose une exploration complète du dispositif narratif, un processus que nous appellerons l'ontologie du spectateur: cette série c'est Westworld.
05/11/2016 10:56 EDT
shutterstock

De la radicalisation

Tout le monde voit dans les événements du 13 novembre exactement ce qu'il souhaite y voir. Et tout son contraire. Sans remise en question.
18/11/2015 08:31 EST
Ztélé

À l'ère du néo-populisme

Je commente, donc j'ai raison car on me like. Sauf que le calcul final, appelé viral, désigne adéquatement le mal latent de notre ère: le néo-populisme.
11/07/2015 08:21 EDT
NY Daily News

Couvrez ce Saint que je ne saurais voir

Si le New York Daily News et Al Jazeera décident de brouiller les caricatures du prophète Mahomet au sein de leur couverture médiatique, est-ce qu'ils informent davantage le grand public que la CBC qui, par exemple, refuse tout simplement de montrer les caricatures?
08/01/2015 12:28 EST
shutterstock

Célébrités nues: l'évolution logique du «Famous Players in Famous Plays» et le souhait que les vedettes soient normal(isé)es

Au final, le présent scandale n'est que la suite logique d'une industrie qui propose un spectacle à un public qui décide de nourrir, pour son plaisir personnel, un mécanisme herméneutique qui ne fait qu'élever le statut fantasmagorique de certains individus, pour ultimement cultiver la plus improbable et fondamentale des réalités qu'ils ne sont pas différents de personne.
03/09/2014 02:33 EDT