profile image

Stéphane Biron

Blogueur

Gandhi disait: vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde! J'y travaille chaque jour.
Myriam Lefebvre

Le fantôme

Nous en sommes rendus là, vers ce besoin, où la cause veut son symbole pour s'offrir un second souffle. Maintenant que le fantôme est apparu, la thèse du complot pourra s'installer confortablement. Nous n'avions pas assez d'un gouvernement surréel, il nous fallait aussi un héros fantôme. Comme si, cinq mille, dix mille, cent mille personnes, ce n'était pas assez héroïque pour qu'un peuple puisse se prendre en main.
31/05/2012 01:19 EDT
CP

Quoi de neuf, docteur?

Qu'on le veuille ou non, le rendez-vous manqué de 1995 a laissé des marques chez plusieurs. Au moins, nous avions un débat! Après, nous nous sommes laissés aller tout doucement, jusqu'au seuil du pôle pour un petit 56 %. Même, nos vaillants adéquistes, sur le haut de leur vague, ont sombré dans l'oubli.
09/05/2012 03:16 EDT
AFP/Getty Images

Dans le trou

Pendant que l'on pense encore à harnacher des rivières, à extraire du gaz naturel par fracturation, il existe aussi des technologies propres qui pourraient compenser nos besoins en énergie. Surtout, ne jouons pas à l'autruche! Nous sommes toujours de très grands consommateurs en énergie et par le fait même, nous sommes aussi d'énorme producteur de déchets. Alors, pourquoi ne pas exploiter l'un pour répondre aux besoins grandissants de l'autre?
26/04/2012 10:48 EDT
AFP/Getty, CP

Des nouvelles du Québec

Bonjour Georges, Depuis ton départ, il est vrai que nous avons négligé notre correspondance. Non pas que tu n'occupes plus mes pensées, mais cette vie de fou ne permet plus de m'arrêter pour ressasser nos vieux souvenirs. Il se passe des choses très intéressantes dans ce Québec que tu as quitté. Tu te souviendras sûrement que ce dernier était fort paisible lorsque tu t'es envolé au bout du monde. À l'exception de quelques soubresauts nationalistes, le Québec faisait son petit bonhomme de chemin.
24/04/2012 08:16 EDT
AP

La Caverne d'Ali Baba

C'est aussi ça notre malheur. Le manque d'éthique et l'usurpation ne sont plus des crimes. Une fois avoué, c'est le petit coup de règle sur les doigts et on promet de ne plus recommencer, mais on recommence encore et encore. On recommence parce que notre système est ainsi fait! Voler l'individu est un crime, mais voler la collectivité est parfois une nécessité ou une simple erreur de parcours.
20/04/2012 08:37 EDT
alamy

Individualisme: ce cancer collectif

Dans notre vie quotidienne, nous devons bien sûr prendre soin de notre propre personne. Nous devons grandir, nous éduquer et nous réaliser. La première base de ce cheminement est bien sûr la famille. Viennent par la suite les cercles d'amis, les collègues, les collaborateurs et nos nombreuses connaissances. Cependant, à un moment bien précis de notre époque, tout a lentement basculé. Par je ne sais quel mouvement, notre petite personne est devenue tout à coup plus importante que son tout.
18/04/2012 11:47 EDT

Tous à droite mon frère! Mais pourquoi?

Issu d'un milieu modeste, notre père commençait ses journées à six heures le matin pour les terminer douze heures plus tard. Pendant plus de trente années, ce dernier a donné une grande partie de sa vie à une grande multinationale nommée Coca-Cola. À l'aube de ses cinquante-quatre ans, cette dernière a décidé d'y aller d'un grand ménage. Hop! Fini le six à six! À partir de la semaine prochaine, c'est à la maison le papa! Voilà comment on a remercié un homme ayant donné plus de soixante heures semaine pendant trente-six ans de sa vie. Un homme qui avait en horreur le syndicalisme!
13/04/2012 07:46 EDT
Melissa Jeltsen

L'indécence

Le XXe siècle a apporté une modernité sans précédent en Occident. Dans sa deuxième moitié, quelques pays d'Orient se sont joints à la fête. Cette notion, de créer de la richesse, est devenu le but ultime de nos sociétés. Cet intérêt suprême devenait ainsi la nouvelle béatification au sein de laquelle, nous devions diriger l'ensemble de nos leviers sociaux. Cependant, l'intérêt perd de l'intérêt lorsqu'il devient trop indécent et que cette même indécence devient naturelle. Elle perd tout son sens lorsque son but n'est plus le bien commun, mais plutôt le bien particulier.
10/04/2012 11:43 EDT