profile image

Pierre Côté

Président et fondateur, IRB

Président et fondateur de l’IRB (Indice relatif de bonheur), participant à la série documentaire Naufragés des villes diffusée à RDI, auteur, conférencier, blogueur et consultant en marketing et communication, Pierre Côté possède une connaissance ainsi qu’une vision unique de la société québécoise.

Au cours des six dernières années, à travers l’IRB, il a réalisé 42 enquêtes, posé plus de 900 questions et interrogé au-delà de 80 000 Québécois, ce qui fait de l’IRB un véritable observatoire social indépendant. Les conclusions de ses recherches ont donné naissance à son dernier livre, Québécois 101, notre portrait en 25 traits, une analyse sociale détaillée et appuyée des Québécois et de la société qu’ils composent.
Getty Images

La Saint-Jean et les Québécois en surpoids

C'était la Saint-Jean dimanche à Québec. Je suis allé traîner sur les Plaines d'Abraham, histoire de voir de quoi il en retourne. D'aller sentir et observer. L'ambiance était bon enfant, mais j'étais sous le choc. J'exagère à peine. Sous le choc de voir tant de personnes avec du surplus de poids.
25/06/2013 11:13 EDT
PC

Le mauvais sommet!

Le sommet sur l'enseignement supérieur qui se tiendra dans quelques jours part possiblement une belle intention, mais ce n'est pas ce sommet que l'on devrait tenir, mais plutôt celui sur l'avenir du Québec. Tant que le Québec n'aura pas de plan sur le type de société dans laquelle nous souhaitons vivre dans 15 ou 25 ans, tout sommet qu'il soit et peu importe le parti politique qui le portera sera voué à l'échec.
18/02/2013 10:30 EST
ShutterStock

Confondre les sceptiques... et les employeurs!

Pour être honnête, c'est un peu ce à quoi je me dévoue depuis maintenant plus de six ans, soit depuis la fondation de l'IRB, l'Indice relatif de bonheur. Pas toujours facile, mais la réception s'améliore. Les sceptiques sont un peu moins nombreux. Même au niveau du travail, de plus en plus de décideurs réalisent l'importance de cette notion de bonheur au travail et la nécessité de l'évaluer pour l'améliorer.
12/02/2013 08:19 EST
AP

La malhonnêteté intellectuelle!

Une amie m'a dirigé vers ce questionnaire situé sur le site du parti conservateur du Canada. Le parti qui dirige actuellement le pays. Un bijou. Je ne sais pas si je suis insulté, chamboulé ou indigné. Probablement les trois de front. Écœuré aussi. Mon âme de chercheur mange la claque, c'est certain, mais moins que mon état de citoyen.
05/02/2013 06:22 EST
Alamy

Les résolutions!

La formule varie. J'ai lu que certains proposaient plutôt de faire une liste de ce qu'ils voulaient bannir de leur vie, voir disparaître. Des petites choses sans trop d'importance, mais aussi d'autres, plus majeures, comme un ami devenu toxique, un travail qui les rendait malades. Mais demeurons dans le traditionnel. L'IRB a demandé aux Québécois d'identifier les habitudes qu'ils voulaient changer. Il y en a des dizaines, mais nous les avons regroupés autour de 15 grandes résolutions ou habitudes à changer.
28/12/2012 03:05 EST
Shutterstock

La solitude en 2012

À la lumière de ces données et malgré tous les réseaux et plates-formes existants pour favoriser les échanges et les rapprochements, la solitude, en 2012, apparaît plus pesante. Son spectre, plus angoissant. À moins que l'on est oublié, au passage, d'apprivoiser la solitude.
05/11/2012 11:59 EST
Alamy

Et la tendresse, bordel?

Encore et toujours la tendresse. Ce qu'elle peut en mener large. Au point d'éclipser à peu près tout. Appelés à se prononcer sur une série d'éléments qui leur manqueraient le plus s'ils devaient se retrouver seuls, la tendresse récolte 41% des mentions des répondants à une récente enquête de l'IRB.
23/10/2012 01:48 EDT
Alamy

La danse du Québécois!

Oui, une nouvelle danse. Pas très compliquée d'ailleurs. Un pas en avant, un pas en arrière, un pas à droite, un pas à gauche et on recommence, ainsi de suite. On pourrait aussi appeler cette danse la danse des mêlés. . . Parce que les Québécois le sont. Entre deux grands idéaux. La sociale démocratie d'un côté, l'individualisme et la loi du marché de l'autre.
17/09/2012 03:51 EDT
AP

Ces bons vieux boomers!

Ils sont accusés de tous les maux, ces pauvres. Pourtant, ils ont tout inventé. La sociale démocratie, c'est eux. Les grands travaux hydrauliques, c'est eux. L'assurance maladie, le système de santé gratuit et l'enseignement supérieur accessible aussi. On pourrait continuer encore. Alors, pourquoi sont-ils si mis à mal? La liste de critiques les concernant pourrait être aussi longue que celles des bons coups pour les encenser.
10/09/2012 10:00 EDT
PC

La guerre des pancartes!

On met François Legault sur les affiches de tous les candidats, en arrière-plan. Le Saint-François, qui veille sur ses jeunes brebis sans expérience. On sent bien que ce parti est celui d'un seul homme. À part quelques gros noms, les candidats sont peu ou pas connus, alors on mise le tout sur le boss. Pour moi, la faiblesse de l'équipe et la centralisation sur le chef me font réfléchir.
22/08/2012 10:24 EDT