profile image

Nadia Alexan

Professeure retraitée et fondatrice de Citizens in Action

Née en Alexandrie, Égypte, Nadia réside à Montréal depuis 1967. Elle a fait carrière comme professeur de langue et de littérature anglaise au secondaire, au sein des écoles publiques de Montréal. Elle détient trois baccalauréats en Littérature anglaise, en Éducation et en Sciences politiques, de même que des études en journalisme. Elle maîtrise trois langues : l’anglais, le français, et l’arabe. Elle a été choisie par sa Commission scolaire pour travaillé sur le comité de la condition féminine à fin de promouvoir les intérêts des femmes. Elle a fondé et a coordonné la section montréalaise du Conseil des Canadiens, un organisme de justice sociale, pendant six ans. Elle a été élue membre du Conseil québécois du NPD, et a été candidate pour le NPD pour les élections fédérales de 2004. Elle a été aussi candidate pour Québec Solidaire dans le comté de Westmount/st. Luis en 2008 et 2009. Elle est membre de l’équipe les Amis du Monde diplomatique, et milite avec ATTAC Montréal. Elle écrit aux journaux, parle à la radio et à la télévision et elle est demandé comme conférencière par plusieurs organismes à Montréal. Elle a fait plusieurs témoignages devant les commissions fédérales et provinciales, notamment devant la Commission provinciale Clair sur la santé en 2001, quand elle c’est prononcé contre les soins de santé à deux vitesses, tout comme le CRTC en faveur de la radio diffusion publique, la Commission Romanow sur la santé, et devant le comité des affaires étrangères et du Commerce international, pour se prononcé contre notre participation à la guerre en Afghanistan. En mars 2003, elle a été choisie comme ‘femme de l’année,’ par le journal Place Publique, dans le cadre de la journée internationale de la femme, pour sa lutte contre la privatisation de nos instances publiques et la commercialisation de chaque aspect de notre vie. Elle milite pour une éducation universelle et gratuite, surtout à l’échelle universitaire. En 2007, elle a fondé Citizens in Action (Action citoyenne,) une organisation progressiste, altermondialiste, non partisan et sans but lucratif, pour la justice sociale et économique. Elle organise une conférence publique, sur un enjeu politique, une fois par mois, à l’Université Concordia. Elle milite contre la globalisation sauvage depuis vingt ans. Dévouée à la cause de la justice sociale, elle œuvre pour une économie plus humaine et une fiscalité plus équitable pour tous les québécois et Québécoise.
Getty Images

De quelle souveraineté parlez-vous?

Pendant des années, nos élites n'ont pas arrêté de marteler que la mondialisation et le libre-échange seraient source d'emplois et de prospérité. Vérification faite, c'est un mensonge.
20/09/2015 09:10 EDT
PC

D'autres suggestions de coupures pour Martin Coiteux

Depuis les 30 dernières années, nos élites ne cessent de marteler qu'il faut faire des coupures dans nos services publics, qu'il faut réduire la taille de l'État, tout le monde doit faire sa part. Le problème avec ce discours hypocrite, c'est qu'il est le fait de ceux et celles qui ne veulent ni se sacrifier ni faire leur part. Ils veulent simplement tout accaparer, sans se soucier de l'effet de leur cupidité sur la société dans laquelle ils vivent.
30/11/2014 08:16 EST