profile image

Michel Seymour

Professeur de philosophie à l'Université de Montréal

Michel Seymour est professeur titulaire au département de philosophie à l'Université de Montréal. Il est notamment l’auteur de Pensée, langage et communauté (1994) La nation en question (1999), Le Pari de la démesure (2001), L'institution du langage (2005) et Profession : philosophe (2006). En 2008, il a fait paraître chez Boréal De la tolérance à la reconnaissance. Une théorie libérale des droits collectifs, qui s’est mérité le prix du livre 2009 de l’Association canadienne de philosophie et le prix Jean-Charles Falardeau 2010 de la fédération canadienne des sciences humaines. Il vient de faire paraître en 2013 Une idée de l’université. Propositions d’un professeur militant.
Flickr

La laïcité à la française: les missionnaires débarquent au Québec

On comprend que la France ait pu développer une sorte de phobie à l'égard de toutes les formes de communautarisme. Mais cette phobie ne doit pas nécessairement être exportée chez nous, car elle repose sur une expérience particulière, métaphysique et catholaïque, qui va à l'encontre de la neutralité de l'État.
26/01/2015 11:36 EST
James Brey

Pour un féminisme d'ouverture

Je veux surtout écouter, entendre et comprendre. Mais quand un enjeu me tient à cœur, je ne peux m'empêcher d'y réfléchir. En l'occurrence ici, je le fais dans l'espoir de me rapprocher de ces femmes qui mènent un combat noble en faveur du féminisme.
13/12/2014 08:05 EST
Bloomberg via Getty Images

Le pipeline du déshonneur

Il n'y a donc pas d'acceptabilité sociale du projet Énergie Est au Québec. Philippe Couillard et le PLQ vont-ils finir par comprendre? Thomas Mulcair et le NPD vont-ils finir par retrouver un certain sens du bien commun et de la dignité politique? Alors, ne comptons que sur nos propres moyens. Organisons la riposte ! Tous ensemble contre le pipeline du déshonneur !
26/11/2014 09:12 EST
Getty

Doit-on renoncer à l'idée des deux États pour la Palestine?

Il ne faut pas voir dans ce texte un argument en faveur de l'État unique. On peut de part et d'autre parvenir à la nation civique sans devoir faire partie d'un même État. Les deux États contiendront des minorités de l'autre peuple. L'un et l'autre devront apprendre à respecter les droits collectifs de ces minorités et à traiter leurs membres comme des citoyens à part entière.
19/08/2014 11:08 EDT
PC

Fêter quoi ?

Qu'y a-t-il donc à célébrer en ce 24 juin pluvieux à part la fin d'un hiver exécrable et un printemps minable? Sans doute plusieurs choses et beaucoup d'avancées. Mais j'avoue aujourd'hui avoir beaucoup de difficulté à les apercevoir et à m'en réjouir.
24/06/2014 05:04 EDT