profile image

Mélanie Joly

Chef du parti Vrai changement pour Montréal

Mélanie Joly a travaillé de 2009 à 2013 à titre d’associée directrice à la tête du bureau de Montréal de l’agence de communication internationale Cohn & Wolfe. À seulement 29 ans, les responsabilités qui lui sont confiées sont vastes. Mais Mélanie apprend rapidement. Elle gère la croissance rapide des mandats de l’agence, assure la gestion des finances et contribue au développement des talents à l’interne. Communicatrice reconnue pour ses idées nouvelles et sa rigueur, ses interventions auprès de ses clients sont principalement concentrées dans les domaines des affaires corporatives, de la communication marketing et de la communication digitale. Après quatre années à la tête de Cohn & Wolfe, elle laisse derrière elle un portefeuille de clients prestigieux et une équipe deux fois plus grande qu’à son arrivée. Mission accomplie. Selon Mélanie, les affaires sans la philanthropie sont dénuées de sens. Femme de convictions, Mélanie redonne à la communauté montréalaise. De 2008 à 2013, elle siège au sein d’une douzaine de conseils d’administration où elle peut contribuer à faire avancer des causes qui l’interpellent. On ne peut passer sous silence le passage de Mélanie au conseil d’administration de la Régie des Rentes du Québec, du Cercle canadien, de l’Entrepreneur Organization (EO), au Conseil supérieur de la langue française et au comité national du Gala des Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle. Sa présence auprès de conseils d’administration d’institutions montréalaises telles la Fondation du CHUM, le Musée d’art contemporain et le Festival Bach de Montréal lui ont permis de contribuer activement au rayonnement de Montréal et sa collectivité. Son engagement soutenu sera d’ailleurs récompensé : en 2009, elle devient la première Québécoise à recevoir le prix Arnold Edinborough, qui récompense l’implication philanthropique au sein du milieu culturel canadien. Interpelée par tout ce qui l’entoure, Mélanie s’implique tant dans sa communauté via l’Association du Village Shaughnessy, une association de citoyens destinée à améliorer la qualité de vie dans l’ouest du centre-ville de Montréal, que dans l’avancement du discours politique. Deux groupes de réflexion naissent sous son impulsion : Génération d’idées, un groupe de réflexion politique et M-19, un think tank portant sur l’avenir de Montréal. Le désir de Mélanie de transformer positivement la société ne date pas d’hier. Dès son arrivée au CEGEP Montmontrency, elle milite pour les droits des étudiants. Quelques années plus tard, elle sera élue présidente de l’Association des étudiants en droit de l’Université de Montréal. En 2002, elle devient membre du Barreau du Québec et l’année suivante complètera une maîtrise en droit européen et comparé à l’Université d’Oxford. Comme avocate, elle œuvre de 2000 à 2007 dans deux bureaux prestigieux basés à Montréal: Stikeman Elliott et Davies Ward Phillips & Vineberg. Elle pratique principalement les domaines du litige civil, commercial, administratif et de l’insolvabilité. Rapidement elle se démarque en effectuant plusieurs représentations devant bon nombre de tribunaux, incluant la Cour d’appel du Québec, la Cour supérieure et la Cour du Québec. Mélanie fut également appelée à titre de procureur à la défense devant la Commission Gomery pour le Groupe Polygone/Expour. Mélanie a eu privilège d’être désignée par le magazine ELLE Québec comme l’une des femmes de l’année 2008, reconnue en octobre 2009 comme l’une des « 15 femmes qui feront bouger le Québec » par le journal Les Affaires, nommée en 2011 à Power of One de CTV et choisie en 2013 à titre de Modèle féminin de demain par La Presse.
CP

L'option crédible pour vaincre la corruption - Mélanie Joly

Je veux qu'ensemble, nous construisions notre Montréal. Une ville où l'on fait de la politique autrement - et pour les bonnes raisons. Avec mon équipe, je veux travailler dès maintenant à améliorer notre qualité de vie à tous, mais aussi celle des générations à venir. Et je souhaite, qu'ensemble, nous redonnions à la fonction politique ses lettres de noblesse, pour que tous, vous comme moi, voulions nous impliquer. Et que nous soyons fiers d'être Montréalais.
02/11/2013 12:12 EDT
PC

Oser maintenant pour bâtir le Montréal de demain

On ne transformera pas Montréal en changeant sa gouvernance, ni en coalisant d'anciens partis politiques. La réponse est simple. Nous unirons les Montréalais autour d'actions qui répondent à leurs besoins. Montréal est au cœur d'un des pires cataclysmes politiques de son histoire. Les scandales qui explosent nous offrent le choix d'oser. D'oser, pour une fois, travailler à construire le Montréal que nous aurons à léguer aux générations futures.
18/07/2013 03:44 EDT
ACRPQ

Montréal a besoin de nous

Les Montréalais font face à un choix. Ils peuvent demeurer dans les estrades et laisser Montréal à son sort ou se lancer sur la glace. Montréal a besoin de gens intègres, compétents et visionnaires. Une équipe volontaire dont les membres ont à cœur le bien-être de la ville et de ses habitants. Cela n'arrivera pas par magie. Bref, Montréal a besoin de nous.
14/06/2013 12:53 EDT
PC

Le besoin du 3%

Ce qui me révolte au plus haut point dans ce système, c'est ce «besoin » de verser à la caisse. Ce besoin pour un entrepreneur malhonnête, on le comprend : la fin justifie les moyens. Mais qu'en est-il du besoin pour le parti au pouvoir de récolter tout cet argent? Est-ce que la corrélation est si forte entre les coffres bien garnis d'un parti et le pouvoir à la mairie?
04/10/2012 11:00 EDT
Shutterstock

Quand le bonheur des uns fait le bonheur des autres

Afin d'augmenter le bonheur collectif, il faut comprendre comment ce bonheur se crée, se développe et s'entretient chez les citoyens. Bien entendu, nos gouvernements ne sont pas là pour règlementer les affaires de cœur des uns, ni les chicanes de familles des autres. Ceci dit, ils ont une influence directe sur des aspects importants qui participent au bien-être : à titre d'exemple, la qualité d'éducation à laquelle nous avons accès, l'égalité des chances dans l'obtention de notre emploi et la qualité de l'environnement dans lequel on vit. Bref, le travail de nos politiciens a un impact direct sur notre bonheur quotidien.
31/08/2012 11:45 EDT
Alamy

Montréal aux barricades

En pleine campagne électorale, les promesses d'aujourd'hui sont (normalement) les décisions de demain. Legault désire rebrasser (encore) les cartes au niveau de l'administration montréalaise. Il désire également mettre l'accent sur les trains de banlieue davantage que sur le métro. Les intentions de Charest et de Marois se font toujours attendre. Mais pourquoi, notre maire Tremblay et notre chef d'opposition, madame Harel, ne formulent-ils pas des demandes claires plutôt qu'une liste d'épicerie? Pourquoi ne font-ils pas en sorte d'attirer les projecteurs sur les besoins de notre ville?
15/08/2012 12:14 EDT
Alamy/CP

Les choix qui s’offrent à nous

Le besoin de renouveau politique est pressant. Il nous faut du sang neuf: de nouveaux visages, de nouvelles idées et de nouvelles façons de s'organiser. Bien entendu, ces nouveaux venus n'auront pas le vécu des politiciens d'expérience, ni leurs réflexes. La population devra être indulgente. Ceci dit, ils auront d'autres choses à offrir.
20/06/2012 12:43 EDT
CP

Lettre à un manifestant

N'est-ce pas mieux d'accepter les dernières offres liées à la bonification des prêts et bourses, obliger un meilleur financement des universités et ensuite, réclamer un véritable plan des générations? Un plan de match qui saurait répartir le poids financier de notre système équitablement par génération?
11/05/2012 07:25 EDT
Laurent Therrien

Habituez-vous aux manifestations

Les statistiques le démontrent: les jeunes sont moins nombreux que leurs aînés. Ils sont moins nombreux à entrer sur le marché du travail, moins à pouvoir faire pression sur le gouvernement afin de faire entendre leurs points de vue. Par ailleurs, les décideurs ayant participé à la création de l'État providence québécois joignent aujourd'hui les rangs des retraités. Le changement de garde décisionnel s'opère tranquillement, mais sûrement. Ainsi, bien qu'ils comblent peu à peu les postes de pouvoir, ils sont économiquement et démographiquement plus faibles que leurs parents
15/04/2012 11:48 EDT
AFP/Getty Images

Harper et la culture qu'il nous lègue

Il y a quelque temps, le New York Times rapportait que face aux difficultés économiques, plusieurs pays européens procédaient présentement à d'importantes coupures dans le secteur culturel. La culture souffre de l'autre côté de l'océan : les gouvernements menés par des conservateurs sabrent dans les budgets (Pays Bas, Italie, Royaume-Uni) et ceux dont l'économie est précaire doivent réduire leur appui afin de demeurer dans la zone euro (Portugal, Grèce, Irlande).
04/04/2012 07:28 EDT
AP

Pourquoi le maire de Montréal devrait-il être sexy

Drôle d'idée que de penser que le maire de notre métropole devrait avoir du sex appeal. C'est pourtant vrai quand on réfléchit à l'envergure de son poste. En effet, il s'agit de l'élu avec le plus de légitimité démocratique au Québec, étant élu directement par le plus grand nombre d'habitants (même le premier ministre n'est élu que par une majorité de voix dans son comté).
22/02/2012 12:08 EST