profile image

Louis Bernard

ancien secrétaire général du gouvernement du Québec

CP

De l'urgence d'un fonds de restructuration

Aucune de nos institutions n'est en mesure d'acquérir la totalité d'une entreprise, de la gérer temporairement, de la restructurer au besoin et de la revendre ensuite à profit.
06/04/2016 10:27 EDT
Getty

Orientation du PQ : donnons la parole aux membres

L'échec cuisant subi lors des dernières élections force le Parti québécois à s'interroger en profondeur sur son orientation politique. Peut-il continuer à promouvoir à la fois la souveraineté et le bon gouvernement? Ou doit-il choisir de mettre carrément l'accent soit sur le bon gouvernement, soit sur la souveraineté?
19/06/2014 11:24 EDT
CP

La loi 101 n'est pas un ersatz pour la souveraineté

Personnellement, je suis très mal-à-l'aise de penser que le Québec va limiter le droit de nos jeunes adultes qui veulent fréquenter le cégep de choisir l'institution qui correspond le mieux à leur choix de vie et à leurs ambitions. Est-il légitime de restreindre l'accès aux cegeps anglophones aux seuls étudiants dont le père ou la mère a reçu son éducation primaire et secondaire en anglais au Canada? Pourquoi permettre à un jeune adulte francophone de fréquenter l'Université McGill, mais pas le Collège Dawson? Quel genre de société voulons-nous construire?
15/08/2012 02:32 EDT
Althia Raj

Le Canada en état de profonde transformation

Parlons d'abord de la disparition du Canada d'hier. L'une des caractéristiques essentielles de ce Canada était son caractère bi-national. Cet élément est pratiquement disparu sous l'effet combiné, d'une part, de l'affaiblissement de l'héritage britannique résultant du multiculturalisme canadien et, d'autre part, du remplacement de la nation canadienne-française par la nation québécoise.
03/07/2012 12:11 EDT
PC

Une solution honorable

La solution simple que je propose est la suivante. Le gouvernement accepterait de répartir la hausse prévue sur six ans, au lieu de cinq, et celle de la première année serait coupée de moitié. Le manque à gagner des universités serait compensé par une augmentation équivalente du financement public. Les modifications annoncées au régime de prêts et bourses seraient mises en place. L'opportunité d'établir une commission de surveillance des finances universitaires ferait l'objet de discussions ultérieures.
23/04/2012 08:26 EDT

Une quasi-gratuité à préserver!

Beaucoup a été dit dans le débat sur l'augmentation des droits de scolarité universitaires. Et c'est très bien puisque l'ampleur que prend le débat démontre son importance pour l'avenir de notre société québécoise et son orientation pour les années futures. Il existe, à travers le monde, deux modèles complètement opposés quant aux droits de scolarité universitaires. Il y a le modèle européen de la gratuité (ou quasi-gratuité), et il y a le modèle anglo-saxon où les droits sont de plus en plus élevés.
06/03/2012 11:17 EST
alamy

La question nationale reste au coeur du débat politique

Présentement, le Québec traverse une période de transition et de flottement, à la recherche de nouvelles balises. Les années de réveil et de rattrapage qui ont suivi la Révolution tranquille des années '60 ont épuisé leur cours et le Québec est maintenant devenu une société moderne qui aspire à tenir sa place dans le peloton de tête des pays développés. Comment, alors, poursuivre la marche en avant? Comment redéfinir la question nationale à la lumière des réalités d'aujourd'hui, qui sont bien différentes ce celles d'il y a quatre décennies.
19/02/2012 10:10 EST