profile image

Léa Clermont-Dion

Auteure, étudiante à la maîtrise en science politique

Léa Clermont-Dion est titulaire d’un baccalauréat en science politique qu’elle a complété à l’Institut d’études politiques de Paris où elle a vécu pendant près d’un an. Elle est aujourd’hui candidate à la maîtrise en science politique à l’Université Laval. Elle est l’auteure d’un essai s’intéressant au culte des apparences, La revanche des moches, publié chez VLB. Elle a également dirigé Lettres à un souverainiste. Léa cumule une expérience en presse écrite. Elle a notamment écrit plus de quatre-vingt billets d’humeur pour le magazine Châtelaine. Elle est aujourd’hui chroniqueuse pour Sympatico Actualités. On peut la voir et l’entendre à la télévision et à la radio depuis 2006. Elle a entre autres collaboré à C’est bien meilleur le matin, Les lionnes et Alors on jase!. Elle a été assistante à la réalisation de Stéphane Laporte sur La Voix. Chroniqueuse et réalisatrice, on lui doit le film Sandra s’intéressant à la prostitution. Elle est également conceptrice et scénariste du documentaire Beauté Fatale. Elle est aujourd’hui chroniqueuse pour Formule Diaz à Télé-Québec. Pendant quelques années, Léa a œuvré au Conseil du Statut de la femme et au Secrétariat à la condition féminine. Elle est co- instigratrice de la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée adoptée par le gouvernement du Québec en 2009 et du site Les Féministes. Elle a contribué au retrait de deux émissions de télé-réalité portant sur les Mini-Miss à Musimax avec l’aide d’Alain Vadeboncoeur, médecin, et Ianik Marcil, économiste, grâce à une pétition signée par plus de 50 000 personnes. Pendant sept ans, Léa s'est engagée pour Oxfam-Québec. Elle a pris part à deux séjours avec l'organisation au Burkina Fasso et au Honduras. Elle est aujourd'hui porte-parole de la Marche de 2/3. Son implication a entre autres, été récompensée par le premier prix Forces Avenir 2011, les bourses du millénaire, le prix Hommage Bénévolat Québec, la personnalité de la Presse en novembre 2011 et le prix Jeune femme de mérite remis par le Y des femmes.
Ulysse Lemerise/Oxfam-Québec

Marcher pour changer le monde

Demain, j'en serai à ma 11e Marche Monde Oxfam-Québec. Je marcherai pour envoyer un message fort au gouvernement: les jeunes sont allumés, conscientisés et solidaires. Des jeunes soucieux de coopération internationale, d'environnement, d'équité entre les hommes et les femmes.
07/05/2015 09:17 EDT
PA

La petite fille qui portait le voile

La petite fille qui portait le voile est la seule jeune femme qui est venue me parler pour s'impliquer. Vraiment. Elle m'a fait réfléchir. À notre acception de l'autre. Aux différences. À notre société qui tend vers ces valeurs exclusives. J'ai bien l'impression que ce projet de charte crée des distances plutôt que de favoriser des liens.
10/10/2013 10:50 EDT
Getty

Mini-Miss au Québec: non merci!

Verra-t-on bientôt au Québec nos Jasmine, Chloé ou Camille faire une moue coquine pour gagner un concours avant la maternelle? Il semble que oui: l'organisme National Canadian Girl et sa directrice Liz MkCinnon planifient un concours à Laval le 24 novembre prochain. Il faut s'en inquiéter.
27/09/2013 02:30 EDT

Un 22 avril sans frontière

Le 22 avril, comme des milliers d'autres, je vais répondre à l'appel de la collectivité, celui du gros bon sens. Dominic Champagne, éveilleur de conscience renseigné, nous questionne. Mon dernier séjour au Honduras m'a fait établir un lien clair entre la situation d'ici et celle d'ailleurs.
12/04/2012 08:14 EDT
PC

Ma grand-mère et les étudiants

Pauline Lortie, la mère de ma mère, est née en 1929. Il lui arrive parfois de suivre des cours de science politique à l'université du troisième âge. À 83 ans, elle fait partie de cette génération qui a vu naître un Québec moderne laissant place à un projet de société inspirant. De Maurice Duplessis à Jean Lesage, elle a vu le système d'éducation évoluer. Elle a été aux premières loges de la création de l'accessibilité aux études.
22/03/2012 07:41 EDT
PC

SPVM, tu m'indignes

Ça me prend un peu au ventre ces jours-ci. Je regarde défiler les images de violence, d'abus, de brutalité. Ça me fait mal ici. Juste ici. Près du coeur. Le mouvement étudiant est fort, uni et solide. C'est beau, ça me fait du bien, ça me donne espoir. Mais, il y a un déséquilibre de forces évidentes. Tu ne me fais plus croire en la démocratie. Certes, je suis de plus en plus cynique face à cet idéal. Et toi, tu arrives à coups de bombes assourdissantes et tu détruis de plus belle mon rêve. SPVM, tu m'indignes.
12/03/2012 12:06 EDT
AFP/Getty Images

Comment Harper nous fait reculer en plus de huit façons

8 mars 2012, journée internationale des femmes. Six ans déjà que vous êtes à la tête de notre gouvernement fédéral. Six ans que je m'implique comme je le peux au sein du mouvement des femmes. J'aimerais faire le bilan de ces années avec vous, monsieur Harper. Je ne voudrais pas faire preuve de flagornerie à votre endroit, alors disons-le comme ce l'est, vous faites reculer les femmes. Vous m'épuisez. Je suis un peu fatiguée.
07/03/2012 11:16 EST