profile image

Jean-François Fortin

Chef de Forces et démocratie, député de Haute-Gaspésie-Matane-La Mitis-Matapédia

Jean-François Fortin est chef de Forces et démocratie et député dans Haute-Gaspésie-Matane-La Mitis-Matapédia. Indépendantiste convaincu, il constate que plus que jamais les intérêts et les valeurs du Québec sont ignorés par le gouvernement conservateur. Inquiétude et espoir sont les sentiments qui l'habitent face à notre avenir politique et à celui des régions québécoises.
YouTube

Le discours mensonger du NPD

Les arguments en faveur du NPD mis de l'avant par Hans Marotte reposent sur tant de faussetés que cela ne peut qu'alimenter le cynisme politique. Jamais je n'aurais cru que le NPD avait besoin d'aller si loin dans la démagogie pour tenter de conserver ses appuis au Québec.
23/03/2015 09:51 EDT
PC

Radio-Canada: couper dans le muscle

C'est devenu systématique. Une récurrence, la troisième fois en quatre ans. Le gouvernement conservateur ne donne plus à la télévision publique les sommes nécessaires pour qu'elle se développe adéquatement dans le nouveau contexte numérique.
18/04/2014 12:30 EDT
SRC

Regardez Ici

Alors qu'à peu près tout le monde avait les yeux tournés vers Ici, c'est plutôt là-bas que se passaient les vraies choses. Là-bas, en régions notamment, où on aura de moins en moins l'occasion de regarder les émissions locales de Radio-Canada en raison de choix budgétaires du gouvernement Harper.
13/06/2013 11:27 EDT
CP

On the St. Lawrence River

Le Québec n'a qu'une langue officielle. Dans les faits, et pour se dire les choses telles qu'elles sont, Ottawa a coupé la langue française de nos eaux, quitte à mettre en danger nos marins. Ce faisant, c'est la nature même du Québec qu'on exclut du Saint-Laurent. Sorry, mister Harper, but we won't let it happen!
21/03/2013 01:27 EDT

Ottawa et la Réforme Drainville

La session qui vient de se terminer à l'Assemblée nationale nous a démontré de façon éloquente -trop éloquente à mon goût, pour tout dire- les différences d'approche entre le gouvernement Harper et le gouvernement du Québec en ce qui a trait à la démocratie et, en particulier, au financement des partis politiques.
08/01/2013 12:08 EST
Capture d'écran

Notre Histoire n'est pas à vendre!

Le gouvernement fédéral dépouille le Québec de fragments de son histoire et fait une grande vente de garage. Les Anglais utilisent l'expression « Spoils of war », butin de guerre. Les conservateurs concluent la Conquête et dérobent nos trésors nationaux -nation qu'ils ont reconnue- pour les vendre aux plus offrants. Tant le Parti Québécois que le Bloc Québécois ont sonné l'alarme sur ce scandale et il est impératif d'empêcher ce cambriolage de notre Histoire
15/05/2012 08:18 EDT
CP

2 mai, le cœur en berne

Je prendrai désormais le 2 mai comme un jour de deuil. Un an plus tard, j'ai encore le cœur en berne et j'éprouve encore la perte de celles et de ceux qui ont tant et tant donné pour le Bloc, pour le mouvement souverainiste, pour le Québec. Un an plus tard, je ne vois toujours rien de positif à retenir du 2 mai. Ni pour mon parti, ni pour ma cause, ni pour le Québec. Le soir de mon élection, ma première élection au Bloc, personne n'a ouvert le Champagne et personne n'avait le goût de célébrer.
03/05/2012 03:46 EDT
CP

2 mai, le cœur en berne

Je prendrai désormais le 2 mai comme un jour de deuil. Un an plus tard, j'ai encore le cœur en berne et j'éprouve encore la perte de celles et de ceux qui ont tant et tant donné pour le Bloc, pour le mouvement souverainiste, pour le Québec. Un an plus tard, je ne vois toujours rien de positif à retenir du 2 mai. Ni pour mon parti, ni pour ma cause, ni pour le Québec. Le soir de mon élection, ma première élection au Bloc, personne n'a ouvert le Champagne et personne n'avait le goût de célébrer.
03/05/2012 03:46 EDT

Réquisitoire pour la permanence de notre indignation

Sachez qu'ils comptent sur notre indignation éphémère, qu'ils savent que le gaz de schiste ou le pétrole sur l'île d'Anticosti, que la fermeture d'Aveos, malgré la loi, que les coupes à l'ACDI, la fermeture de 37 des 40 agences environnementales, les coupes à Radio-Canada ou à Téléfilm, que les grèves étudiantes, la violence dans nos rues, ils savent que le peuple passera à autre chose, ils comptent là-dessus.
26/04/2012 10:49 EDT
CP

Le calvaire de Droits et Démocratie

Dans la nuit du jeudi 7 janvier au vendredi 8 janvier 2010, mourait à l'âge de 66 ans, Rémy Beauregard, président de Droits et Démocratie. Il succombait à une crise cardiaque survenue après avoir participé à des rencontres du conseil d'administration de son organisme à Toronto. Au cours de ces rencontres de janvier 2010, deux membres du conseil d'administration démissionnaient pour protester contre le virage idéologique imposé par les conservateurs à l'organisme, Sima Samar, directrice de la Commission indépendante des droits de la personne en Afghanistan et Payam Akhavan, professeur à l'Université McGill. Guido Riveros Franck était, pour sa part, congédié.
05/04/2012 02:50 EDT
ap

Respect, confiance et sollicitude, mon oeil

La Loi sur la participation publique au capital d'Air Canada est en train de devenir une véritable farce, ou plutôt une véritable honte. Il n'y a plus un aspect de cette loi qui soit respectée, tant en ce qui a trait aux langues officielles qu'en ce qui a trait aux centres de maintenance. Il y a à peine une semaine, la Chambre des communes votait sous bâillon une loi spéciale mettant un terme à la menace de lock-out chez Air Canada et empêchant les travailleurs de déclencher une grève. Le recours à la loi spéciale -ou à sa menace- pour nuire à la capacité de négocier des syndicats est une habitude récurrente chez les conservateurs.
23/03/2012 10:41 EDT
Capture d'écran

La démocratie fout le camp

Dès leur élection, les conservateurs ont annoncé leur intention de couper dans le financement public des partis politiques. Au-delà du Bloc Québécois, du NPD et du Parti libéral, ce financement qui attribuait à chaque parti un peu moins de 2 dollars par vote a permis aux plus petits partis, le Parti Vert, par exemple, d'avoir l'argent nécessaire pour établir une permanence et financer une campagne électorale. En coupant dans ce financement, les conservateurs sabotent la pluralité politique sur la scène fédérale.
16/03/2012 07:27 EDT