profile image

Jacques Noël

Sociologue, prof, globe-trotter et journaliste, auteur du livre La Diaspora québécoise

Sociologue (M.A.), prof, globe-trotter (110 pays) et journaliste (personne n’est parfait…), je fais de la généalogie depuis une quarantaine d’années, en dilettante, comme la plupart de ceux qui pratiquent cette vieille profession, dépoussiérée par les merveilles de l’Internet au 21e siècle, mais encore loin d’être reconnue par les fonctionnaires de l’Office des professions. D’abord à la recherche de mes propres racines, puis à la rencontre de l’immense diaspora que notre peuple a essaimée aux quatre coins du continent. Dans La Diaspora québécoise (Éditions GID), j'ai remonté l’arbre généalogique de dizaines de personnalités étrangères d’origine québécoise. Le livre a été retenu par Le Devoir comme « l'un des six bouquins décalés qui ont marqué 2016 ». Depuis 2 ans, je publie dans le magazine Prestige des bios de célébrités telles Madonna, Angelina Jolie, Hillary Clinton, Shania Twain, Jonathan Toews, Justin Bieber, Ricky Gervais, Liza Minnelli, Justin Theroux, Jim Carey, Byoncé qui donnent une bonne idée de mon travail de recherche. LA DIASPORA QUÉBÉCOISE Comme les Juifs, les Grecs, les Chinois, les Italiens et les Irlandais, notre histoire a façonné une immense diaspora de quelque 13 millions de personnes en Amérique du Nord et même au-delà. Cette diaspora atteint aujourd’hui les plus hauts sommets de la réussite dans le monde des arts, des sports et de la politique. Si vous êtes un Fortin, il est fort probable que vous soyez l’un des nombreux petits-cousins québécois de Madonna. Un Lebeau? Le petit-cousin de Liza Minnelli. Un Bertrand ou un Dubuc? Il est fort probable que vous soyez parent avec Angelina Jolie. Mallette ou Henry? Avec Justin Bieber. Carré ou Sauvé? Avec Jim Carrey. Gilbert? Avec Jonathan Toews. Si vous êtes un Gaudet, vous êtes sans doute parent avec Hillary Clinton qui descend du premier couple montréalais. Beaucoup de Québécois font leur arbre généalogique dans l’espoir secret de trouver des nobles, du sang royal, comme on en a trouvé miraculeusement dans l’arbre de Guy A. Lepage, pompeux descendant de Guillaume le Conquérant. Erreur, dit Jacques Noël qui fouille les arbres généalogiques depuis une quarantaine d’années. Nos ancêtres étaient de braves colons, des défricheurs acharnés, des aventuriers courageux qui ont fondé des villes et des villages, repoussant sans cesse les frontières du continent. Pas des princes ni des princesses guindés. Par contre, la généalogie permet de découvrir des petits-cousins, fort célèbres, qui brillent maintenant aux plus hauts sommets de la planète, comme la reine de la pop, la reine du rythm ’n blues, la plus belle femme au monde, le meilleur caricaturiste au monde, le meilleur écrivain-voyageur, l’humoriste anglais le plus populaire, le père des Grammys, le père du golf américain, la mère des cowboys gays de Brokeback Mountain, le meilleur frappeur de toute l’histoire du baseball. Ça vaut bien des princes et des princesses.