profile image

Hélène Laverdière

Députée NPD de Laurier-Ste-Marie

Hélène Laverdière est détentrice d'un doctorat en sociologie de l'Université de Bath, en Angleterre. Elle parle français, anglais, espagnol et possède des bases de mandarin. Après avoir été brièvement chercheuse puis professeure au département de sociologie de l'Université Laval, elle entre au ministère des Affaires étrangères du Canada en 1992, comme agente du service extérieur. Elle sera notamment en poste à Washington, Dakar et Santiago, au Chili. De retour à Montréal en 2007, elle travaille comme pigiste en traduction, recherche et journalisme jusqu'au 2 mai 2011, où elle est élue députée fédérale dans la circonscription de Laurier - Sainte-Marie. Après la course à la chefferie du NPD, elle est nommée porte-parole de l'opposition officielle du Canada pour les Amériques et affaires consulaires. Hélène vit à Montréal avec son conjoint Germain Bélanger.
CP

Le gouvernement Harper et la société civile

Nous connaissons tous la formule « les actes en disent plus long que les grands discours », sauf peut-être le gouvernement Harper, à qui le sens de cette phrase échappe manifestement.
25/05/2014 09:38 EDT
Getty

Le Canada, un défenseur des droits fondamentaux des femmes? - Rathika Sitsabaiesan, Niki Ashton et Hélène Laverdière

Le ministre du Développement international, Christian Paradis, et la ministre de la Condition féminine, Kellie Leitchs, ont confirmé que le gouvernement ne financera pas de services d'avortement sécuritaires dans ses initiatives à l'étranger, notamment dans le cadre de la contribution du Canada à l'Initiative de Muskoka pour la santé des mères et des enfants.
02/11/2013 09:51 EDT
Getty

Le développement international cet automne au Canada - Hélène Laverdière

Lorsque le Parlement reprendra ses travaux le 16 octobre, Stephen Harper présentera dans le discours du Trône son nouveau «programme». Quel rôle le développement international jouera-t-il dans ce discours ? Je crains fort que les décisions les plus importantes en matière de développement international ne continuent à être prises en catimini, derrière des portes closes, et sans examen public.
08/10/2013 12:53 EDT
Getty Images

De la nécessité d'une stratégie solide en matière de responsabilité sociale des entreprises

Le choc ressenti par les Canadiens à la suite de la récente tragédie au Bangladesh montre qu'en tant que pays, nous nous soucions profondément du bien-être d'autrui et nous voulons des pratiques commerciales responsables et l'absence d'exploitation des travailleurs. Le statu quo n'est pas une option. Il est plus que temps d'adopter des mesures pour responsabiliser davantage les entreprises canadiennes qui mènent des activités ou font de la sous-traitance à l'étranger.
17/05/2013 10:57 EDT
AP

Les conservateurs ne doivent pas oublier que l'objectif de l'aide est de réduire la pauvreté

Le fait d'intégrer l'ACDI au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international n'est pas, en principe, une mauvaise idée. Ce type de remaniement a relativement bien fonctionné dans d'autres pays. Toutefois, pour que cette mesure donne des résultats efficaces, le programme d'aide internationale doit avoir un mandat solide, consacrer un budget adéquat et être sous la gouverne d'un ministre solide. Étant donné le dossier peu reluisant des conservateurs en matière d'aide, les préoccupations à tous ces égards sont justifiées.
26/03/2013 10:50 EDT