profile image

Gérard Latulippe

Ancien diplomate canadien et québéçois, expert en gouvernance, conférencier

Gérard Latulippe (LL.L., Université de Montréal, 1966; D.S.A., Diplôme d’études supérieures en administration des affaires, Université de Montréal, 1979, études post-graduées en politique internationale, Université Libre de Bruxelles 1996) a été admis au Barreau du Québec en 1967 et a pratiqué le droit administratif et le droit du travail avant d’entreprendre une carrière politique sur la scène provinciale. De 1985 à 1989, il a été député à l’Assemblée nationale du Québec et solliciteur général du Québec. En 1989, il a été délégué général du Québec à Mexico, et de 1994 à 1997, il a exercé les mêmes fonctions à Bruxelles, où il était responsable des relations avec l’Union européenne et le Benelux. En 1997, de retour au Québec, il a été nommé sous-ministre au ministère des Relations internationales du Québec, où il a travaillé au Forum francophone des affaires. De 1998 à 2012, il a contribué à mettre en place une ONG dont le mandat était de transférer en Amérique latine les connaissances québécoises et canadiennes en matière de développement local. Il a ainsi dirigé des projets en Argentine, Uruguay, Chili, Paraguay et Colombie. En 2003, M. Latulippe est entré à l’Institut National Démocratique pour les affaires internationales, organisme établi à Washington, pour y occuper le poste de directeur pour le Maroc et de représentant principal au Maghreb et, ultérieurement, de directeur résident en Haïti jusqu’en 2010. Durant cette période, il a aussi travaillé dans 14 pays pour le NDI généralement dans des situations post-conflits. Plus récemment, depuis mars 2010, M. Latulippe était président du Centre International des Droits de la personne et du Développement Démocratique (Droits et Démocratie), à Montréal. Il a été nommé Haut-Commissaire pour le Canada en République de Trinidad et Tobago en novembre 2012. Il a pris sa retraite au mois d’août 2016. Depuis lors, il est blogueur, conférencier et analyste en politique internationale.
CharlieAJA via Getty Images

Brexit et Trump : un tsunami politique

Les élites politiques, universitaires et journalistiques anglaises et américaines ont soit diabolisé, ignoré ou sous-estimé les griefs que les mouvements citoyens ont exprimés avec force. En bref, la grogne citoyenne a rendu responsable les pouvoirs établis de la détérioration de leurs conditions de vie ainsi que de leur perception d'être marginalisée dans leur propre pays.
07/12/2016 08:22 EST
ASSOCIATED PRESS

Cuba: les risques et défis pour les gens d'affaires québécois

L'ouverture du pays après 50 ans d'un régime fermé au développement économique, génère nécessairement une explosion de besoins et d'opportunités. Les gens d'affaires ne devraient cependant pas être aveuglés par l'effervescence planétaire résultant de l'ouverture des relations diplomatiques avec les États-Unis.
21/10/2016 08:17 EDT